Le groupe brestois E.sens est un inclassable musical. Tant mieux ! Avec leur album « Asymétrique », ils nous entraînent entre jazz, poésie et slam. Avec en filigrane, l’amour des mots.

Erwan Bargain (texte et chant) et les musiciens d’E.Sens  captent notre attention dès les premières secondes de ce second opus d’une carrière encore récente (le groupe a 7 ans). Leurs influences revendiquées (Trip Hop Bristolienne) se ressentent, mais leur propre voie est trouvée… et même leur voix.

Oubliez ici le Slam « grand public » à la musique souvent bâclée et aux textes faciles. Chez E.Sens, la musique est au service des mots et d’une voix grave, profonde, véritable instrument mis en valeur par une production qui a su être raisonnable. En plus, la musique est épurée quand il le faut, riche et puissante quand on lui laisse toute sa place. Le texte claque comme une ligne de percussion. On ne peut se départir de quelques références au long de l’écoute : Gainsbourg, Miossec, Nougaro pour le sens jazzy des mots, Higelin pour ses moments de poésie subtile. Mais ne risquons pas de tomber dans la réduction.

En concert (photo E.Sens)
En concert (photo E.Sens)

Après un démarrage trip-hop, l’album « tangue » vers le jazz, comme un bœuf puis se fait plus structuré. Les mots jouent ensemble dans un second orchestre…d’« apparatchik ». Les morceaux sortent du format radiophonique pour se prolonger dans un univers de plus en plus jazzy. L’émotion des textes finement distillés et posés sur les notes nous capte. Ils sont sensibles ou militants, habiles ou classiques mais toujours surprenants. L’album pourrait manquer d’homogénéité au premier abord, mais là réside son charme au final.

Un genre de musique non immédiat qui demande un soupçon d’investissement de l’auditeur pour entrer dans un trip et dépasser les « frontières » habituelles de la musique. Recommandé par Unidivers.

e-sens-l-asymetriqueL’OZ Production. (En écoute ici)

Florent : Basse
Nicolas : Saxophone, guitare
Steven : Piano, rhodes
Gilles : Batterie
Erwan : Slam
Lilian : flûte traversière et machine
Stéphane : sonorisation

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom