Docs au féminin

Le 8 mars sera, comme tous les ans, depuis le début du 20e siècle, la journée pour le droit des femmes. À l’occasion, l’association Comptoir du Doc organise sa 17e édition de Docs au Féminin les 13, 14 et 15 mars 2020 à Rennes. Quoi de mieux que la thématique de l’éducation pour guider ces riches rencontres et projections ?! Présentation des festivités.

L’occasion de s’en mettre plein les yeux et d’échanger le temps d’un week-end sur les droits des femmes dans le monde contemporain, plus précisément, dans le monde du documentaire. Pour cette 17e édition, l’éducation en matière d’égalité entre hommes et femmes est l’angle choisi par Comptoir du Doc pour ce week-end de Docs au féminin. Six films seront projetés entre la MJC Maison de Suède (quartier Bréquigny) et les Champs Libres et chaque séance sera accompagnée par les réalisateurs/trices ou un membre de l’équipe du film.

La soirée d’ouverture (vendredi 13 mars — MJC Maison de Suède) fera dialoguer sur les thématiques de la libération et l’affirmation de soi autour de deux documentaires : Te Merau et Like dolls, I’ll rise. Suite à ces projections, Nathalie Steckel (musicienne compositrice) et Marie Nédélec (comédienne) interpréteront en musique l’ouvrage collectif des femmes du quartier : Récits de femmes. Une lecture inédite à ne pas manquer !

 

  • Vendredi 13 mars : Soirée d’ouverture — 19h à la MJC Maison de Suède

TE MERAU — Juliette Guignard et Fanny Corcelle (2017)

Edera vit dans une baraque de fortune avec la famille de son mari, elle va bientôt avoir 18 ans et attend son premier enfant. Au fil du temps s’affirme en elle l’absolue nécessité de se construire un autre destin, de se trouver une nouvelle place dans la ville, dans la société.Te merau

Les invitées : Juliette Guignard est réalisatrice, opératrice de prises de vues et performeuse, sa démarche documentaire s’inscrit à la fois dans des projets de films et de spectacles.Fanny Corcelle, elles, est programmatrice du festival Silhouette durant 3 ans. Elle réalise aujourd’hui des documentaires et des films musicaux en se rapprochant de la Blogothèque.

LIKE DOLLS, I’LL RISE — Nora Philippe (2018)

Entre les années 1840 et 1940, des Afro-Américaines anonymes ont fabriqué des poupées de tissu pour leurs propres enfants ou pour les enfants blancs qu’elles gardaient. Elles révèlent aujourd’hui une histoire de l’Amérique Noire et des femmes, souvent ignorées.

Like dolls I'll rise

  • Samedi 14 mars — Champs Libres

MADAME (14h30) — Stéphane Riethauser (2019)

Caroline, une grand-mère au caractère flamboyant, racontée par son petit-fils cinéaste Stéphane, explore l’identité de genre et s’amuse d’un monde patriarcal a priori hostile à la différence.

Madame

Le réalisateur Stéphane Riethauser est enseignant, activiste gay, photographe et journaliste. Il est aujourd’hui réalisateur et producteur indépendant. Il sera présent lors du festival.

INDIANARA (17h) — Aude Chevalier-Beaumel  et Marcelo Barbosa (2019)

Révolutionnaire hors norme, Indianara mène avec sa bande un combat pour la survie des personnes transgenres au Brésil, face à la menace totalitaire qui plane sur le pays.

Indianara

  • Dimanche 15 mars — Champs Libres

SANS FRAPPER (14h30) — Alexe Poukine (2019)

Ada a dix-neuf ans. Elle accepte d’aller dîner chez un garçon qu’elle connaît. Tout va très vite, elle ne se défend pas. Son corps est meurtri, son esprit diffracté. Son histoire se mêle à ceux d’autres, tous différents, et pourtant semblables.Sans frapper

DELPHINE ET CAROLE, INSOUMUSES (17h) — Callisto Mc Nulty (2018)

Comme un voyage au coeur du « féminisme enchanté » des années 1970, le film relate la rencontre entre la comédienne Delphine Seyrig et la vidéaste Carole Roussopoulos. Derrière leurs combats radicaux, menés caméra vidéo au poing, surgit un ton à part empreint d’humour, d’insolence et d’intransigeance. Un héritage précieux mis en image dans ce documentaire de Callisto Mc Nulty, petite-fille de Carole.Delphine et Carole insoumuses

Callisto Mc Nulty, la petite fille de Carole Roussopoulos, sera présente lors de Docs au féminin. Elle est réalisatrice.

Doc au féminin c’est aussi :

  • Une projection-rencontre séniore entre les réalisatrices du film Te Merau et les habitants de la résidence autonomie du Colombier l’après-midi du vendredi 13 mars
  • Un brunch le dimanche 15 mars de 11h30 à 13h30 au 128 avenue du Sergent Maginot, afin d’échanger et de rencontrer les invités de cette 17e édition. Seront présents Fanny Corcelle (Te merau) Callisto Mc Nulty (Delphine et Carole Insoumuses) ainsi que des membres de l’association Prendre le droit (lutte contre les violences masculines exercées à l’encontre des lesbiennes, des femmes et plus généralement contre toutes les expressions de la phallocratie) autour d’un brunch partagé. Entrée libre.

Tout sur Docs au féminin ici. 

Comptoir du doc 

Facebook

Le programme de Docs au féminin en PDF 

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom