gavottes

On les appelle les Gavottes de Dinan, ces crêpes à dentelles roulées, bretonnes et confectionnées depuis plus d’un siècle. Aujourd’hui et depuis 1990, elles sont fabriquées dans l’usine Locmaria Biscuits à Lanvallay, à moins de 3 km de Dinan dans les Côtes d’Armor. L’approche de Noël est l’occasion de redécouvrir cette gourmandise traditionnelle bretonne qui se décline nature, enrobée de chocolat ou encore au caramel au beurre salé. Unidivers vous raconte l’histoire des gavottes de Dinan.

L’origine de cette crêpe à dentelle roulée remonte à 1886 à Quimper dans le Finistère. Dans sa crêperie du centre ville rue des Gentilshommes, un jour et accidentellement Marie-Catherine Cornic, dite Katel Cornic, laisse cuire une crêpe un peu trop longtemps. Pour ne pas la gaspiller, elle a l’idée de rouler la crêpe : il se trouve au final qu’elle s’avère plus croustillante et plus légère que jamais ! C’est ainsi qu’elle donne naissance à la gavotte. Les crêpes dentelles pliées en huit de Katel Cornic étaient connues dans le monde entier car elles réunissaient la technique de fabrication, un mode de conservation et le commerce.

En 1950, le procédé d’enroulement mécanique se développe pour produire 1500 crêpes en une heure au lieu d’une centaine jusque là. Des patissières reproduisent alors la recette de Marie-Catherine Cornic, un fait main ancestral. En 1962, l’usine de Quimper est abandonnée au profit de celle de Dinan et de ses 4500 m2 de superficie pour la production.

gavottes

La biscuiterie du groupe Locmaria est dirigé depuis 2019 par Laurent Huynh et présidée par Aurélie Tacquard. Elle emploie, de nos jours, 415 salariés et fait tourner la production de gavottes toute la semaine sur 12 500 m2. Durant l’été, la demande est très forte !

gavottes

Pour confectionner les gavottes, il faut des ingrédients simples mais nobles : de la farine, du sucre, du beurre, du lait, un peu de sel et de l’extrait de malt, des produits tous made in France. Seule entorse à la règle, le chocolat, qui vient de Belgique. La pâte à crêpe est cuisinée dans le laboratoire. Elle est ensuite chauffée à 250 degrés sur l’un des dix fours de l’usine. Quand la pâte à crêpe est cuite, elle est roulée juste après sa sortie du four pour donner la traditionnelle forme à la gavotte. Il ne sera pas possible d’en apprendre plus, ni de connaître la technique de pliage, qui est gardée secrète par les propriétaires de l’usine, de manière à préserver le savoir et la tradition unique ! La fabrication se termine dans le tunnel de refroidissement, pour quand il y a aussi du chocolat, qu’il puisse refroidir. Les gavottes sont ensuite mises dans des barquettes par des opérateurs et des machines

Chaque année au mois de septembre, l’usine Locmaria Biscuits organise une braderie sous chapiteau pour proposer la fameuse crêpe dentelle et de nombreux autres articles de la biscuiterie à prix cassés. A chaque édition, le rendez-vous est incontournable et rencontre le succès !

L’usine n’oublie pas le côté écologique qui prend de plus en plus d’importance ces dernières années. D’une part, elle dispose d’un secteur de recherche et de développement personnel. Ses ingénieurs ont supprimé le noir de carbone sur les emballages favorisant le recyclage et d’autre part, elle a investi au printemps 2023 dans le solaire en installant des panneaux solaires sur son parc. L’objectif global de l’usine est de réduire son empreinte carbone de 30 à 40 %.

Aujourd’hui, les gavottes sont produites à raison de 5 000 tonnes par an et sont vendues dans soixante pays. La biscuiterie centenaire fait partie des emblèmes culinaires du paysage breton. Elle poursuit sa mission de faire rayonner le savoir-faire breton …

                                            Infos pratiques

Magasin de l’usine Loc Maria Biscuits,  route de Dinard à Taden (22)

Vente en direct de Gavottes

La boutique d’usine est ouverte du lundi au vendredi 

de 9h30 à 12h15 et de 14h à 18h.

En été, elle est ouverte certains samedi : n’hésitez pas à appeler pour connaître les horaires d’ouverture.

Contact : Tél. : 02 96 87 42 55 ou infos@locmaria.fr 

Spécial Noël 2023

Dix tickets d’or ont été cachés dans les coffrets festifs Assortiments de Crêpes Dentelles Chocolat Noir, Orange et Chocolat au Lait Gavottes

À la clé : un week-end à Dinan pour deux personnes d’une valeur unitaire de 328€ TTC incluant : une visite de l’usine Gavottes à Lanvallay pour deux personnes ; une balade en bateau électrique sur la Rance avec la société Dina’Vig de Dinan pour deux personnes ; une nuit pour deux personnes à l’hôtel Mercure de Dinan et un dîner pour deux personnes au restaurant Le Colibri à Dinan.

gavottes

publicité

Article précédentRennes. Qui était l’abbé Fouré, Sculpteur d’histoires ?
Article suivantBD Bouncer de Boucq et Jodorowsky, quelle Hécatombe !
Bleuenn Morvan
Bleuenn Morvan est correspondante de presse dans les Côtes-d'Armor

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici