Dimanche à Rennes, que faire ? L’équipe des Tombées de la Nuit emmenée par Claude Guinard a été naturellement retenue par la Ville de Rennes qui, dans le cadre de sa nouvelle politique culturelle, met l’accent sur la coordination et la mutualisation afin de réveiller la culture dominicale (et pas que) à Rennes.

 

Grâce à un long questionnement sincère et un accompagnement honnête du spectacle vivant qui interroge l’espace public en croisant les disciplines, Les Tombées de la Nuit ont acquis les atouts et la légitimité nécessaires au développement de partenariats culturels à différentes échelles afin de mettre en lumière et d’embellir l’urbanité artistique.

C’est donc une mue, plus qu’une totale transformation, pour Les Tombées de la Nuit.

L’expérience Dimanche à Rennes devrait potentialiser les synergies par delà le cadre, désormais un peu flou, du terme « festival ». Produire, co-produire, accompagner et soutenir les créations, Les Tombées de la Nuit savent le faire, et bien. Cette activité annuelle se veut plus lisible, plus visible. Elle aura, en outre, l’immense mérite de procurer une nouvelle visibilité à des projets artistiques, culturels ou sportifs cooptés sous le label coopératif Dimanche à Rennes.

Les premiers projets, les premiers choix, semblent donner raison à cet élan peu commun en matière de politique culturelle. Ils vous sont présentés par Claude Guinard, directeur des Tombées de la nuit Dimanche à Rennes.

 

La programmation du dimanche 27 mars :

> « The color of time »

Parade chorégraphique participative proposée par les Tombées de la Nuit

En réinventant en déambulation l’immémoriale « Holi », fête des couleurs hindoue qui célèbre depuis l’Antiquité l’arrivée du printemps, la compagnie marseillaise Artonik entraine le public dans un bouleversement en retrouvailles polychromes, poétiques et gestuelles. 

A l’occasion de la Color of time de Rennes, Artonik a travaillé en amont avec des habitants complices, au partage des chorégraphies et à la distribution des couleurs. 

Départ à 16 h du Musée des beaux-arts et arrivée place de la l’Hôtel de Ville vers 17 h 15

 

> « Le radeau utopique »

Quête fluviale artistique et citoyenne de la société idéale

L’École Parallèle Imaginaire et les Tombées de la Nuit présentent Le Radeau utopique, première étape qui conduira au départ d’une flotte sur le canal d’Ille et Rance entre Rennes et Saint-Malo, odyssée performance particpatve à bord de quatre radeaux, en miroir d’un autre voyage, imaginaire celui-là, à la recherche de la mythique île d’Utopia où règne la société idéale. Dans le cadre de Dimanche à Rennes, les Rennais sont conviés au brunch participatif de la « Tablée utopique » : découverte des ateliers cartographiques et ludiques, et mise à l’eau du prototype du premier radeau… avant l’appareillage de l’expédition en juillet.

À partir de 11 h 30. Hôtel Pasteur. 2 place Pasteur.

Crédit image : École Parallèle Imaginaire 

>  » Sacrée Holi ! »

Exposition photographique de Romain Gislais

En marge de la Color of time, Romain Gislais présente une exposition de photographies sur la fête indienne « La Holi ».  Les clichés nous emmènent à Vrindavan , ville située dans l’Uttar Pradesh, épicentre de l’une des principales fêtes populaires indiennes  où adultes et enfants s’amusent dans une ferveur religieuse libératrice. Pour célébrer le printemps et la fertilité, on s’applique des pigments de couleurs sur le visage.

Exposition présentée jusqu’au dimanche 3 avril 2016.

Hôtel Pasteur de 13 à 19 h.  2 place Pasteur.

 

 

Animula blandula vagula : Âme de diaphane intimité, hôtesse et compagne de mon corps, tu verses vers des lieux délavés, escarpés et dénudés, où ne résonnent tes jeux d’esprit…

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom