Didier Lockwood, violoniste de jazz mondialement apprécié, est décédé hier soir d’une crise cardiaque.

Didier Lockwood est né à Calais en 1956, dans une famille franco-écossaise. Il fait ses premiers pas avec le groupe Magma avant de s’ouvrir à toutes les influences : musique indienne, folk, musique classique, jazz fusion électrique, jazz acoustique, jazz manouche. Avec son épouse, la cantatrice Patricia Petibon, Didier Lockwood a aussi oeuvré en faveur de l’apprentissage de la musique à l’école.

Didier Lockwood naît dans une famille musicienne ; son père instituteur est aussi professeur de violon, sa mère est peintre amateur, tandis que son frère aîné Francis deviendra pianiste de jazz.

À 13 ans, il intègre l’orchestre lyrique du théâtre municipal de Calais. En 1972, il obtient les premiers prix du conservatoire de Calais et de musique contemporaine de la Sacem.

Didier Lockwood aime la musique classique mais, initié par son grand frère pianiste Francis, il s’oriente vers le jazz. Il découvre le violon amplifié et intégre à la fin de l’année 1974 le groupe de jazz-rock Magma.

Engagé dans le big band de Michel Colombier, Didier Lockwood se fait remarquer par Stéphane Grappelli qui lui propose de l’accompagner dans ses tournées. Il est ensuite invité par le pianiste Dave Brubeck et commence une carrière solo.

Didier, on te souhaite des boeufs sans fin dans la quatrième dimension !

DIDIER LOCKWOOD
Didier Lockwood est mort d’une crise cardiaque le dimanche 18 février

Un commentaire

  1. Une immense perte pour le jazz et le plaisir de l’écoute. Il aura aussi contribué à de très beaux albums accompagnant notamment Barabara et le nom moins célèbre chantre toulousain, Claude Nougaro. J’ai eu cette chance de le voir en concert notamment à Jazz sous les Pommiers, Coutances (Manche), Lockwood était un grand qui ne se la jouait jamais, seulement virtuose avec son violon et son archet. il nous reste ces enregistrements, il va les enchanter là-haut en tout cas. Respect Monsieur… Et saluez donc Grappelli avec qui vous jouiez si bien…

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom