Depuis le 18 octobre, le Jeu de Paume accueille en son lieu une rétrospective exceptionnelle de la photographe américaine Diane Arbus. Cette dernière a bouleversé l’art de la photographie. L’audace de sa thématique, aussi bien que son approche photographique ont donné naissance à une œuvre souvent choquante par sa pureté, par cette inébranlable célébration des choses telles qu’elles sont.

 

Ce ne sont pas moins de 200 photos qui nous sont présentés dans un noir et blanc enivrant. Un parfum d’indépendance et sans aucun faux semblant, voilà ce qui est le fil conducteur de toute cette présentation.

Le monde qu’elle nous fait découvrir à travers son œil est totalement large. Passant de la mode au documentaire, les modèles ne sont que des marginaux, des gens différents dans un obscurantisme prodigieux. La structure des œuvres est puissamment minimale.

Jamais la photographie n’avait été aussi vivante que celle proposée aujourd’hui. De l’énigmatique qui interroge et surtout apporte des réponses.

Une belle exposition qui sublime l’ordinaire et qui va donc forcément sublimer son public.

Dans le top 3 des expositions du moment à Paris et… Dieu qu’il y a du lourd.

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom