RENNES. LE DESSIN SANS FIN D’ELLY OLDMAN A BESOIN D’AIDE !

Le Dessin sans fin d’Elly Oldman – de son vrai nom Loona – s’échappe de son compte Instagram où il était chaudement installé depuis 2 ans. À 28 ans, l’illustratrice rennaise lance une cagnotte Ulule afin de financer La grande Histoire du Dessin sans fin, fresque interactive de 2,5 m sur 5 m présentée en 2019. Présentation d’un projet très graphique soutenu par Unidivers.

elly oldman
Elly Oldman

La petite histoire du Dessin sans fin

Qui aurait cru que l’illustratrice à l’initiative du projet The infinite Drawing Le dessin sans fin en français – ne dessinait que depuis deux ans ?

Sujette à une violente crise d’épilepsie en été 2016, Elly Oldman – actuellement serveuse à Rennes dans un bar place Sainte-Anne – se retrouve désensibilisée du côté gauche. Elle perd par la même occasion la capacité d’écrire et de s’exprimer correctement. Devant l’incurie des médecins, l’illustratrice entame elle-même une rééducation : tracer des lignes droites sans qu’elles se touchent afin de réapprendre à écrire.

Un accident suivit par une autre sur son lieu de travail, une entorse à la cheville. Résultat : elle se retrouve alitée pendant six mois chez elle. Sombre année pour Loona qui va néanmoins mettre ce temps de claustration à profit et se lancer dans une aventure artistique singulière.

Plutôt que de tracer des traits droits sans saveurs, Elly Oldman commence à dessiner. « Je me suis rapidement prise au jeu, dessiner du figuratif était beaucoup plus marrant. J’ai passé cinq à six mois à dessiner tous les jours. Une vraie révélation » expique-t-elle.

le dessin sans fin elly oldman

Une fresque de 14m de long (pour le moment…)

« Je n’arrivais pas toujours à finir les dessins que je commençais. Je n’avais pas envie non plus de leur donner un sens spécial »

Pour faire suite à une publication d’un compte Instagram qu’elle suit, l’idée émerge dans son cerveau bientôt en surchauffe. La machine du Dessin sans fin se met rapidement en marche. Pourquoi ne pas publier un dessin au fur et à mesure de sa création ? « L’idée était de dessiner ce que je voulais, quand je voulais sans rendre de compte à personne. C’est un dessin sans fin, la logique n’a pas d’importance »

le dessin sans fin elly oldman

Sur la base d’un carré de 21 cm pour chaque dessin, le dessin sans fin d’Elly Oldman s’inspire de la pop culture, mais ne raconte pas d’histoires. Selon ses envies et ses humeurs, les personnages prennent vie et grandissent avec l’encre numérique de sa tablette graphique. « Un robot un peu niais, deux copines dessinées pour leur anniversaire, des fringues, des éléments de films, Aretha Franklin… Je me rappelle de la raison pour laquelle j’ai dessiné chaque élément. Quand un tiers le regarde, il voit des histoires auxquelles je n’aurais pas pensé, c’est ce qui rend ce travail intéressant ». Les personnages se construisent parfois au fil des mois et entraînent les abonnés dans un vrai jeu de piste. « Comme le dessin sans fin se construit de haut en bas, il est possible de découvrir la deuxième moitié d’un rhinocéros par exemple plusieurs semaines après le dessin de la première partie »

En bons aventuriers, ses 17 000 followers (et autres) peuvent analyser les multiples lignes aujourd’hui publiées sur le compte @TheInfiniteDrawing et découvrir ce qui se dissimule derrière chaque publication.« Si je dessine pendant dix ans, on pourra voir le Dessin sans fin comme un journal intime un peu stupide de ce qui a pu se passer dans ma tête ou dans ma vie ces dernières années ». Du haut de ses 14 mètres de long le Dessin sans fin ne semble donc pas au bout de sa vie.

le dessin sans fin elly oldman

Le nouveau projet : La Grande Histoire du dessin sans fin !

« Le dessin sans fin n’est pas exposable en l’état, il a donc fallu chercher une alternative ». Sur les conseils de différents proches, Elly Oldman se lance dans la création d’une nouvelle fresque de 2,50 mètres de haut sur 5 mètres de large qui inclura un jeu de piste en réalité augmentée *. Cette dernière devrait ensuite être greffée au Dessin sans fin.

le dessin sans fin elly oldman

« Dans ce nouveau projet, j’avais envie de créer quelque chose avec du sens, qu’il soit cohérent avec le collectif Rive Rennes monté avec une amie afin de lutter contre les incivilités quotidiennes à Rennes ». Avec des petites actions comme ramasser des mégots ou organiser des concerts pour soutenir le planning familial, Rive Rennes essaie de sensibiliser les habitants aux petites (ou grosses) impolitesses qui, de premier abord, ne choquent personne (allez savoir pourquoi…), mais qui montre l’irrespect de nombre de personnes. « Quand je bosse au bar, il m’arrive de me faire insulter par des gars sans raison. Certains jettent leur kebab ou leur verre par terre… »

le dessin sans fin elly oldman

« Quitte à réaliser une fresque vue par des enfants autant qu’elle soit pédagogique. Sans être moralisatrice je veux juste dire ce qui me paraît logique : Respecte les gens et respecte ta planète »

L’histoire :

Il était une fois dans un monde parallèle, un homme un peu bête (comme vous et moi, au final) qui ne prenait plus soin de son marécage, ce qui entraîna une catastrophe écologique. Il décide alors de boucher les trous et envoie des émissaires dans les cinq autres mondes à la recherche de personnes à enfermer dans des bocaux dans le but de reboucher son marécage.

Plus loin, dans notre monde… Une petite fille et son robot jouent dans le jardin de la maison quand un bocal tombe du ciel – tout droit sur la tête du robot. À l’intérieur, une chèvre en costume trois pièces avec un livre à la main. L’animal raconte son histoire aux deux personnages principaux : depuis plusieurs années, elle est enfermée dans ce bocal afin de boucher un des trous du marécage d’un monde voisin. Offusquée, la petite fille va tenter de résoudre le problème afin de sauver sa planète…

le dessin sans fin elly oldman

Dans une esthétique identique à celle du dessin sans fin, chaque monde sera identifiable dans la fresque en fonction d’attributs spécifiques. La Réalité Augmentée va transporter le visiteur dans une quête pour la sauvegarde des mondes. Dans chaque monde, un problème devra être résolu, la rapprochant de plus en plus du problème number one qui met à mal les autres univers : la fuite du marécage.

« Cette fresque est pour moi le reflet de la vraie vie. Les personnages critiquent les actions du roi sans se dire « pourquoi pas l’aider ». Ils sont égoïstes et veulent régler leurs problèmes en premier lieu alors que résoudre le souci principal aiderait tout l’ensemble des monde. C’est un peu ma vision de la vie ». Gentille et innocente, la petite fille va venir en aide à chaque planète avant de demander qu’elle est leur excuse à présent pour ne pas aider le roi et trouver une solution au problème principal. Un peu de mystère quant à la fin de l’histoire…

Le message est simple. « Faites attention aux autres, à votre environnement. Essayez de rire un peu plus et tout se passera mieux. C’est un leitmotiv que j’applique tous les jours ».

le dessin sans fin elly oldman

La campagne Ulule : Pas de budget, pas de projet !

Si l’argent poussait sur les arbres, la création artistique de qualité n’aurait plus à s’en faire, mais ce n’est malheureusement pas le cas… Afin de réaliser La Grande histoire du dessin sans fin, Elly Oldman a lancé depuis maintenant quelques semaines un appel aux financements via le site Ulule.

« La cagnotte permettra au projet de base d’être lancé. J’irais ensuite voir la ville de Rennes afin de savoir à quelles subventions je peux prétendre »

Jusqu’au 30 novembre, l’illustratrice (et Unidivers !) invite les internautes à soutenir le projet. « La cagnotte atteint pour l’instant 2 600€, mais ça paie seulement les divers taxes et frais auxquelles je dois faire face. Si elle ne dépasse pas ce montant, je serai obligée de l’annuler ».

le dessin sans fin elly oldman

Soutenez la création de la fresque jusqu’au 30 novembre 2018 grâce au site de financement participatif Ulule !

Page Facebook / Page Instagram / Site internet

Cagnotte Tipee

* Réalité augmentée : technique qui superpose à la réalité sa représentation numérique actualisée en temps réel.

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom