Dans Délation sur ordonnance Bernard Prou vous invite dans une gigantesque bibliothèque bien fournie. Le rêve de tout lecteur. Alors quand Oreste a la chance de vivre ce moment, c’est un peu l’apothéose. Soit, mais quand ladite bibliothèque révèle certains mystères contenus dans ses rayonnages, derrière les couvertures, entre les pages, cela devient rapidement exaltant. Oreste va en faire l’expérience qui ne le laissera ni de glace ni de marbre, car ces livres-là vont le plonger dans des années sombres, des années noires. Celles de la Seconde Guerre mondiale.

BERNARD PROU DELATION SUR ORDONNANCE

Le bibliophile va découvrir l’histoire d’une famille de bourgeois de Pau, les Saint-Marly, dont il doit inventorier les livres, des trésors de papier et de cuir. Et les surprises ne vont pas manquer, qu’elles s’annoncent souriantes parfois, tragiques souvent. Et plonger le lecteur dans des années que d’aucuns n’aimeraient vivre ou revivre par la même.

Bernard Prou nous entraîne dans un roman à tiroirs, souvent plus secrets les uns que les autres, où nous allons faire connaissance avec des personnages ambivalents, d’autres francs, d’autres lâches, qui auront marqué, à leur manière, les temps de collaboration de la France de Vichy, les années où certains vont tenter de résister à l’ennemi teuton, les années qui marqueront la Libération avec son lot de dénonciations, d’injustices envers celles et ceux qui auront essayé, comme ils pouvaient, de rester debout devant l’envahisseur, le nazisme, mais aussi d’échapper à la chasse aux Juifs, aux communistes, aux miliciens, aux traîtres, aux salauds, aux délateurs, aux profiteurs.

BERNARD PROU DELATION SUR ORDONNANCE

Récit fort documenté et précis, l’auteur dresse un portrait des personnages de cette famille Saint-Marly avec une acuité et une justesse remarquables; il ne juge pas ou bien peu, il se fait le témoin via Oreste du comportement des uns comme des autres. Il expose des situations improbables qui pourtant ont marqué aux fers, à l’encre, les années 1940. Et il ne se défausse pas sur l’après, sur les jugements expéditifs, les règlements de compte, les résistants de la dernière heure, les enrichis du marché noir, les menteurs, les faussaires, les ordures que l’on retrouvera sous les ors de la République et puis les innocents de tout qui, peut-être, auront simplement essayé de passer une sale période en pensant à des lendemains plus lumineux.

BERNARD PROU DELATION SUR ORDONNANCE

Quand on entre avec Oreste dans la bibliothèque de cette propriété paloise, on ne sait pas combien on va se passionner pour cette histoire très singulière. On ne devine pas un instant combien on va s’accrocher à cette quête de la vérité autour de gens que l’on ne connait pas, mais qui demeurent le reflet de nous-mêmes, de l’âme humaine. Car les Saint-Marly, c’est eux, c’est nous tous, avec nos visages les plus lisses, avec nos caractères parfois les plus sombres, les plus cruels.

Un roman incontournable qui décrit une époque que nos grands-parents ont connue. Une époque qui pourrait si facilement revenir en force tellement notre démocratie actuelle est fragile, tellement les extrêmes se bousculent pour atteindre le pouvoir, tellement l’antisémitisme est de nouveau croissant. Délation sur ordonnance est un livre tout simplement bouleversant.

Délation sur ordonnance de Bernard Prou. Éditions Anne Carrière, 280 pages, novembre 2017. Prix : 18,50 €.

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom