À Port-Louis La Dame Blanche est un café-librairie situé au 35 Grande Rue. Animé par Dominique Guillopé, vous y trouverez douceur et bien-être ! Qu’on ne s’y trompe pas : l’endroit ne relève pas de la cafédomancie, l’art de lire l’avenir dans le marc de café. Ce bel espace fait commerce de livres et vous offre de les lire posément autour d’une boisson ou d’un en-cas

« Lire, c’est boire et manger » (Victor Hugo)

La Dame Blanche existe ! Elle ouvre ses portes chaque matin et les ferme le soir après avoir donné du bonheur à ceux qui les franchissent. Tous ? Non, un grincheux est passé par là. Tous les autres vénèrent ce café-librairie installé dans une vieille maison d’armateur du XVIIe siècle à Port-Louis au cœur de la magnifique cité morbihannaise.

la-dame-blanche_cafe-librairie_morbihan_port-louis (2)U. : Pourquoi avoir décidé d’ouvrir un café-librairie ?

Dominique Guillopé pour La Dame Blanche: J’en rêvais depuis 20 ans ! Comme d’autres, c’est la découverte de La Dame Blanche & C° qui a déclenché cette envie. Après un parcours professionnel à la croisée de l’associatif et du culturel, j’ai eu l’opportunité de reprendre ce lieu de rencontre dans un bel endroit.

U. : Pourquoi à Port-Louis ?

La Dame Blanche

La Dame Blanche : D’abord parce que La Dame Blanche était à vendre !  Je ne partais pas dans l’inconnu. Et cette petite Port-Louis dégage une si belle atmosphère !

U. :  Pourriez-vous décrire la maison qui accueille La Dame Blanche ?

la-dame-blanche_cafe-librairie_morbihan_port-louis (5)La Dame Blanche : c’est une très belle bâtisse du XVIIe siècle, avec des murs de pierre, un plafond à grosses poutres, un sol à dalles de schiste d’époque. Le décor cosy évoque celui d’un vieux pub anglais. Pas étonnant que les Anglais adorent ce lieu ! D’autant plus qu’il comporte à l’arrière un vaste jardin clos et fleuri, avec des alcôves entre les arbres. Après la plage, c’est un bonheur de s’y installer.

U.  : Quel genre de librairie est-ce ?

La Dame Blanche : La Dame Blanche est généraliste avec un choix important en littérature française et étrangère. Depuis que j’ai repris, il y a un an, je développe les fonds jeunesse et poche – en faisant une sélection drastique des classiques. J’y ai ajouté de la BD adulte et souhaite étendre l’écologie, les sciences humaines et la philo. En bref, défendre des valeurs. Faire ce que ne font pas les grandes surfaces…
dame-blanche_thes_gateaux_port-louis_cafe-bretagne_morbihan

U. :  Que servez-vous côté café ?

La Dame Blanche : pleins de bonnes choses ! Au maximum bio et/ou local. Nous avons une licence IV, alors les clients trouvent ici tout ce qu’ils veulent. Nous avons l’excellent thé Jardin de Gaïa, qui se marie fort bien avec mon cake à l’orange ! Nous proposons aussi une petite restauration ultra simple : œufs cocotte, salade grecque…

U. :   Proposez-vous aussi des animations ?

La Dame Blanche : Oui, des rencontres en lien avec la littérature – mais assez peu en été. En ce moment, nous avons une expo d’œuvres de Gilles Plazy, écrivain, photographe et plasticien. « Déchirages », sa série de photos numériques, déchirées, collées sur papier et rehaussées est exposée jusqu’à la fin août. Ponctuellement et uniquement quand ce sont des copains de passage, la Dame Blanche reçoit des musiciens. Le 19 août, un chanteur et un pianiste mettent « Apollinaire en musique ».

la-dame-blanche_cafe-librairie_morbihan_port-louis (6)U. : Quel est votre meilleur souvenir lié à ce lieu ?

Dominique Guillopé : Le bonheur de se lever chaque matin en se disant qu’on réalise son rêve. Quel luxe !

U. :  Quel(s) livre(s) recommandez-vous pour cet été ?

ZAIZAI_BD_fabcaro_six-pieds-sous-terreLa Dame Blanche : Une BD multiprimée, Zaï Zaï Zaï Zaï, raconte les pérégrinations absurdes d’un auteur de BD pris à partie dans un magasin parce qu’il a oublié sa carte de fidélité… (Auteur Fabcaro, éditions 6 pieds sous terre) et l’extraordinaire (et dérangeant pour certains) roman Les putes voilées n’iront jamais au paradis (éd. Grasset). Pour l’anecdote : un visiteur de la librairie a retourné l’ouvrage pour qu’on ne puisse pas lire la tranche !

U. : Quel rapport entretient La Dame Blanche avec les habitants et les institutions ?

La Dame Blanche : Je suis surprise de voir comme la librairie fonctionne bien. Les Porlouisiens sont ravis de ne plus avoir à traverser la rade pour acheter des livres à Lorient. Nous avons d’excellentes relations avec la mairie qui fait tout ce qu’elle peut pour sortir Port-Louis de sa somnolence. Quant à la Région, je ne peux que saluer son soutien à la Dame Blanche et à Calibreizh, la fédération des cafés-librairies de Bretagne.

La Dame Blanche café-librairie, salon de thé, petite restauration sucrée et salée, Port-Louis, Morbihan, Calibreizh

La Dame Blanche
35 Grande Rue, Port-Louis (56)
Tél. : 02.97.82.45.11
mardi et mercredi
14 h — 19 h
jeudi et vendredi
11 h — 19 h
samedi
10 h — 19 h
dimanche et jours fériés
11 h — 19 h
en juillet et août
ouverture supplémentaire
les mardis soir
Fermé les 25 décembre et 1er janvier et le lundi

calibreizh« Lire, c’est boire et manger. L’esprit qui ne lit pas maigrit comme le corps qui ne mange pas. » Mais rien ne vous empêche de faire les deux en même temps au La Dame Blanche de Port-Louis comme en Bretagne qui est la région de France qui regroupe le plus de cafés-librairies. L’histoire a débuté en 1993 avec l’ouverture du CapLan à Guimaëc. Le phénomène a pris depuis de l’ampleur, au point qu’une Fédération des cafés-librairies de Bretagne s’est formée en 2006.

 

La Dame Blanche à Port-Louis (Café librairie en Bretagne) was last modified: août 2nd, 2016 by Marie-Christine Biet
mc.biet [@] unidivers .fr Architecte de formation, Marie-Christine Biet a fait le tour du monde avant de revenir à Rennes où elle a travaillé à la radio, presse écrite et télé. Elle se consacre actuellement à l'écriture (presse et édition), à l'enseignement (culture générale à l'ESRA, journalisme à Rennes 2) et au conseil artistique. Elle a été présidente du Club de la Presse de Rennes.

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom