Nous les croisons tous les jours sur nos autoroutes et dans les ports. Ils contiennent un groupe électrogène ou diverses activités industrielles. Désormais, ils investissent des champs de l’habitat. Qui sont-ils, ces containers ou conteneurs ?

 

Un des premiers projets en Hollande
Hollande : Studentenboot zwolle (2009)

Le container, tel que nous le connaissons, sous son standard ISO 6346, date de 1956. Inventé par Malcom McLean, sa taille a été fixée en 1967 selon 3 longueurs de 20, 30 et 40 pieds pour 8 pieds de large. Un conteneur de 20 pieds (4,57 mètres) coûte environ 1400 euros et a une durée de vie de 15 ans dans son activité de transport. Maintenant, leur production est assurée pour l’essentiel par des sociétés chinoises. Avec près de 2,5 millions d’unités/an produites, leur nombre est estimé à 30 millions dans le monde dont 7 sont en transit à chaque instant sur les mers. Quelques dizaines de milliers dorment au fond des océans et d’autres finissent en ferraille dans les ports de démantèlement asiatiques. Mais que deviennent les autres ?

Un aménagement type
Un aménagement type

Terre de transit de containers, la Hollande s’est naturellement penchée sur le recyclage de ces parallélépipèdes de métal. Dès 2006, un projet de cité universitaire à Amsterdam à inauguré. La société Tempohousing s’est lancée sur le créneau en récupérant des containers, facilement empilables, et en les aménageant avec isolants et énergie pour une habitation. Dans la même veine, d’autres containers sont utilisés pour des activités administratives, à l’image des bungalows de chantiers. La nature de la construction permet aussi de bénéficier d’aménagements fiscaux intéressants pour les promoteurs. Tempohousing revendique maintenant plus d’un millier de containers installés.

container seattle
Bâtiment à Seattle

En France, c’est le plus grand port français, Le Havre, qui s’est penché sur le sujet. Également ville étudiante, la municipalité souhaitait se doter d’une résidence universitaire à moindres frais. La ville a inauguré le 30 août 2010 sous le nom de Résidence À’Docks un ensemble de 98 logements de 25m2. Non sans polémique quant au confort des lieux.

container building
Immeuble en containers

Si en matière fonctionnelle et esthétique, ces premiers projets s’avéraient succincts, les architectes ont fait évoluer l’aspect Rubik’s cube. En aménageant des entrées, des balcons, en brisant les lignes droites, en variant couleurs et types de peintures, ils ont réussi à créer une tout autre image. Dernier avatar de ce recyclage, l’aire d’autoroute de Rosny sur seine, sur l’A13, utilise, elle aussi, des containers. Ils servent d’enveloppe extérieure et d’ossature. La couleur a été travaillée pour casser les lignes et faire oublier la provenance des matériaux. Le verre est aussi d’une grande aide pour donner plus de légèreté au bâtiment.

rosny2
L’aire de Rosny

Le secteur de l’architecture est confronté à la crise, une raréfaction des commandes, y compris publiques. La réduction des coûts connait une pression accrue. Reconstruire plutôt que construire autant que recycler constitue l’une des pistes en vogue. Sur des ouvrages dont la durée de vie reste relativement éphémère, l’utilisation des containers prouve sa pertinence. Leur durée de vie dans cet usage, si l’entretien suit, est supérieure aux 15 ans de leurs cousins des mers. Ils sont de fait moins sujets aux agressions du sel et des chocs. Reste maintenant à trouver un ouvrage ambitieux qui saura inscrire durablement le container dans notre culture. Avis de chantier.

container écologique

3 Commentaires

  1. Bon article, qui montre les possibilités offertes par cet objet. Catherine Rannou a construit une étonnante maison en containers sur la commune de Lanvellec en 22.
    Voir le site de cette architecte bretonne

  2. Il me semble qu’il y a de plus en plus de gens qui choisissent d’habiter dans des conteneurs. C’est un bon usage pour ces choses, même s’ils sont assez petits pour deux personnes. Je préfère quand ils sont peints par contre.

  3. J’ai trouvé cet article sur ce nouvel usage des conteneurs très intéressant. C’est vrai que, quand on les voit sur les gros bateaux ou sur les quais, on ne pense pas grand-chose d’eux. Mais, comme l explique l’article, on peut recycler leurs métaux et même les faire en maisons. Merci de votre partage !

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom