Le collectif Secteur Ä a marqué l’histoire du rap dans les années 1990. Il est de retour sur scène vingt ans après pour le plus grand plaisir de leurs fans. Ils débutent une tournée dans tous les Zéniths de France à partir du jeudi 26 avril (au Liberté de Rennes).

Né dans la cité Abdulaï, surnom d’un quartier de Sarcelles, en février 1995 par Kenzy, leader de Ministère A.M.E.R, Secteur Ä a marqué l’histoire du rap français. Le mastermind du rap, Kenzy, a crée ce collectif pour permettre à des artistes d’évoluer professionnellement et structurellement. À la fois un label, une maison d’édition et un collectif d’artistes, elle réunit des artistes rap tous autant talentueux qu’ils soient : Stomy Bugsy, Passi, Ärsenik, Doc Gyneco, Neg’Marrons, Pit Baccardi, MC Janik et Singuila. Inspiré de la veine américaine avec des collectifs comme le Wu-Tang Clan et Public Enemy, Secteur Ä est avant tout une histoire de famille. « Le rap est un mouvement d’ensemble, on a toujours fonctionné en famille », rappelle Pit Baccardi. Secteur Ä s’est aussi imposé comme le précurseur de nombreux collectifs d’artistes ; c’est le cas du label Wati-B de Sexion d’assaut, réunissant Maître Gims ou encore Black M.

Entre 1996 et 2001, le collectif a connu un véritable âge d’or record en enregistrant 12 singles d’or et de platine, 25 disques d’or et de platine, et 6 millions d’exemplaires vendus. En 1998, leur premier album intitulé Live à l’Olympia, est même certifié double disque d’or. Secteur Ä, raconte avant tout l’histoire de jeunes d’origines africaines, issus du Val-d’Oise, partis de rien et devenus célèbres par leur ténacité. Leur but : rendre leur rap très musical et le populariser.

Une tournée des Zéniths

C’est Valérie Atlan, personnage incontournable du rap français depuis vingt ans, qui a convaincu Kenzy, le fondateur de Secteur Ä, et la plupart des artistes du collectif de se reformer. En 2017, le Secteur Ä a annoncé sur les réseaux sociaux leur grand retour pour une tournée événement dans toute la France, entre avril et mai 2018. C’est sous la direction et l’organisation de Mazava Corp, à l’initiative de la tournée L’âge d’or du rap français en 2017, que le collectif a décidé de faire son grand retour vingt ans après avoir conquis un public fan de rap. Secteur Ä signe ainsi la réapparition d’un rap revendicatif et révolutionnaire, dans un esprit tout autant positif que dans les années 1990.

concert secteur a

Malgré leur séparation brutale, les membres du crew sont restés en contact et reviennent plus soudés que jamais. Que les fans se rassurent, ils n’ont presque pas changé, les voix sont identiques, et les chansons n’ont pas pris une seule ride. Les artistes du Secteur Ä ne se sont produits sur scène qu’à deux reprises, lors de deux soirées mythiques à l’Olympia, les 22 et 23 mai 1998. Un souvenir mémorable et symbolique pour le collectif qui rendait hommage au 150e anniversaire de l’abolition de l’esclavage. Jeudi, Secteur Ä se déplace à Rennes au Liberté pour un show de 2h30, avec « des surprises, des courts-métrages, des petits films, et 40 morceaux à placer dans le show », atteste Stomy Bugsy. À dix sur scène, ils remettront au goût du jour quelques tubes qui ont joué en leur notoriété comme Né ici de Doc Gynéco, Je zappe et je mate de Passi, Mon papa à moi est un gangster de Stomy Bugsy, ou encore Le Bilan des Neg’Marrons. Le 22 mai 2018, soit vingt ans après jour pour jour, le collectif se produira non pas à L’Olympia mais à l’AccorHotels Arena à Paris. En attendant, une compilation de trois albums de Secteur Ä sortira le 2 mai prochain pour accompagner cette tournée des Zénith.

concert secteur a

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom