COMPOST PARTAGÉ A RENNES : LE BON SENS EN BAS DE CHEZ NOUS ?

L’optimisation de la gestion des déchets engendre des questionnements dont l’importance ne cesse de croître dans notre société de consommation. Nous surproduisons, surconsommons. Puisque la biodiversité ne saurait digérer cette mauvaise gestion des déchets ruisselants, que faire de ces surplus de matières que notre mode de vie engendre ? La réponse en un article et un reportage vidéo.

 

Compost Rennes

Une méthode vieille comme l’agriculture semble faire son come-back en France et ailleurs : le compostage. Le compostage, c’est le recyclage des déchets organiques (de jardin ou de cuisine) en un tas qui, par procédé naturel, va se décomposer et se transformer en engrais. Peu poétique ? Et pourtant c’est la simple métamorphose de feuilles mortes en délicates roses, de vieilles épluchures en légumes frais, de coquilles vides en jeunes arbustes.

Revaloriser le déchet

Rendons aux déchets leurs lettres de noblesse ! Les qualités du compost sont multiples et son potentiel encore largement inexploité — bien qu’on le transforme déjà en biogaz en Rhénanie. Composter apparaît déjà nettement comme un moyen de réduire sensiblement le poids de nos poubelles. Chacun de nos concitoyens produit près de 50 kg/an de déchets de cuisine biodégradables. Le compostage permet de transformer 100 % de ces inconfortables résidus en un terreau fertile, aux vertus assainissantes et rendant les plantes plus résistantes qu’avec les méthodes « modernes ».

COMPOST RENNESEn termes de consommation, moins de déchets impliquent moins de sacs poubelles consommés, moins d’aller-retours à la déchetterie et une économie d’engrais, de terreau et d’eau pour le champ, pour le jardin ou pour le simple pot à la fenêtre. Que le déchet ne soit plus la fin d’un processus horizontal [production → consommation → déchet, fin.] mais le début d’un nouveau cycle [production → consommation → déchet → re-production, etc.], telle est la mission première du compost partagé.

AMAP

Face au constat criant des bienfaits du compostage, certaines métropoles, dont celle de Rennes, se sont engagées à favoriser la mise en place de « composts partagés ». Plus qu’un outil environnemental, ces sites dédiés au réemploi des déchets sont également des créateurs de liens sociaux dans les voisinages. Rencontre en vidéo avec Jean Marc Fougeroux, agent de Rennes Métropole ; Marius de l’Association Vert le Jardin ; et Chloé, référente d’un site de compost partagé à Rennes.

Sur un modèle relativement similaire à celui du recyclage du verre, il est donc désormais possible (souhaitable ?) de recycler collectivement ses déchets verts à Rennes, dans des bacs mis en commun… à condition de le vouloir.

Chaque Rennais(e), en coopération avec son voisinage, peut effectuer une demande gratuite d’introduction d’un compost partagé près de chez lui, ou peut rejoindre les utilisateurs d’un compost public existant. Une carte interactive des sites déjà présents est en accès libre*.

CARTE COMPOST RENNES
Carte composteurs partagés Rennes Métropole

L’Autonomie e(s)t le référent

L’Autonomie est une valeur motrice de ce projet. Ainsi, un site nécessite un ou plusieurs référent(e)s. Le référent, citoyen lambda (vous, moi,…), prend volontairement le rôle de gardien d’un site de compost partagé et d’interlocuteur-médiateur auprès du voisinage (informations, conseils, etc.), en relation avec la métropole. Une formation gratuite peut être dispensée par Rennes Métropole à quiconque souhaite se faire référent en herbe, ou simple utilisateur d’un compost partagé.

Ce rôle d’implication volontaire dans la vie de quartier met en évidence certaines valeurs portées par ce système encore alternatif, en particulier le vivre-ensemble et la gestion collective. Faire les efforts ensemble, dans un but commun, éco-responsable, nécessaire, serait-ce un nouveau pas vers l’assagissement de notre mode de vie ? « Une logique, du bon sens » commente simplement Chloé, référente de site.

Composter ses déchets organiques, c’est éviter l’incinération d’environ 50 kg de déchets par habitant et par an. Rennes Métropole met des composteurs à disposition gratuitement.

COMPOST RENNES

Contact : Rennes MétropoleDirection des déchets et des réseaux d’énergie
4 avenue Henri Fréville
35031 – Rennes
08 00 01 14 31 (nr gratuit)
dechets@rennesmetropole.fr

COMPOST RENNES

Demander un composteur individuel :Rennes Métropole met à disposition gratuitement des composteurs individuels en plastique de 300 l (un seul composteur gratuit par adresse). Ils sont réservés aux habitants vivant dans une maison ou possédant un rez-de-jardin privatif.

Faites votre demande de composteur individuel en ligne ou auprès du numéro vert de Rennes Métropole (0 800 01 14 31).

Les composteurs seront à récupérer sur les plateformes de végétaux de la Métropole, situées à Brécé, Clayes, Le Rheu, L’Hermitage, Saint-Sulpice-la-Forêt, Corps-Nuds et Saint-Erblon. Des distributions de composteurs sur inscription sont également proposées sur Rennes :

– Sur le parking de la piscine des Gayeulles

– Sur la parking de la maison du Ronceray

– Sur le parking Les Hautes Chalais

Retrouvez sur les lieux un agent avec un camion aux couleurs de Rennes Métropole. Une mini-formation sera dispensée sur place avec la remise d’un guide sur les pratiques de compostage.

 

* Il s’agit d’une carte créée par un regroupement inter-associatif, animée par la Mce et tous les citoyens. Elle répertorie, sur le Pays de Rennes et de Vitré et à l’aide d’icônes thématiques, des initiatives permettant de réduire notre empreinte écologique (c’est à dire la surface de Terre nécessaire à satisfaire nos besoins et à assimiler nos déchets). Les associations de la Maison de la consommation et de l’environnement ont développé ce site cartographique pour partager une conception et un devenir plus écologique de leur territoire en proposant de consommer « autrement ». Il s’appuie sur le projet Greenmap de New York ainsi que sur les logiciels libres.

2 Commentaires

  1. La caravane du soleil de la Grange du Pin et tout ses habitants approuvent cet article et mettent leurs pouces en l’air ! Vive le compost partagé !

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom