La capitale bretonne se métamorphose depuis quelques années et grandit de plus en plus, elle recèle quelques pépites patrimoniales qui méritent d’être dénichées. Bienvenue chez l’élite de l’ouvrage : les Compagnons du devoir.

Les chefs-d’œuvre des Compagnons du Devoir

Au chapitre des lieux improbables et surprenants du patrimoine rennais, la salle des chefs-d’œuvre des Compagnons du Devoir reste une curiosité à rencontrer. Ici, le temps est figé dans les productions appelées travail d’adoption en tant qu’apprenti itinérant ou de réception effectué à la fin du tour de France du Compagnon. Ces travaux mettent en valeur tous les apprentissages modernes et les pratiques ancestrales acquises dans les domaines du bois, de la maroquinerie, de la tapisserie, de la cordonnerie, de la couverture, de la maçonnerie, du staff, de la plomberie, de la métallerie et de tous ces métiers qui honorent l’artisanat français et du monde entier.

COMPAGNONS DU DEVOIR

Dans cette salle souvent oubliée, les chefs-d’œuvre trônent et rappellent le passage de ces Compagnons qui apprennent à maîtriser les matériaux et les pratiques, devenant de cette manière des professionnels de haute volée dans leur spécialité. Dans cette salle, attendez-vous à découvrir l’excellence, car les œuvres portent en elles de nombreuses heures de travail, l’esprit d’ouverture et de partage qui caractérise le compagnonnage et frappent par leur beauté. L’artisanat se révèle ainsi comme une forme d’art qui rappelle à quel point artisan et artiste sont proches.

COMPAGNONS DU DEVOIR

Dans cette salle, il y a ainsi des ouvrages de sellerie appartenant à un temps plus ancien pendant lequel la maison de Rennes proposait cette spécialité, il y a encore un escalier, un pupitre, des maquettes, des lustres aux formes variées faits de cuivre qui illustrent le travail des plombiers, des œuvres de cuir des maroquiniers et des productions diverses qui mettent le bois, les menuisiers, les ferronniers et les Compagnons du Devoir passés par la maison de Rennes à l’honneur. Le Tour de France du Compagnon se révèle dans ces productions qui montrent comment ces hommes et femmes de métier ont su apprendre des autres, du passé, du présent et du monde entier. En effet, l’ouvrier Compagnon s’inscrit toujours dans une tradition de modernité comme l’indique l’invitation qui fonde ce mouvement : « soyez ceux qui construisent l’avenir ! »

COMPAGNONS DU DEVOIR

Il y a bien sûr devant nos yeux toute l’histoire de cette maison et de ces Compagnons français ou étrangers qui portent le nom de leur région : bretonne, auvergnate, béarnaise, corse … Reste que cette pépite ne peut se découvrir le plus souvent que lors des portes ouvertes de l’établissement ou si vous prenez contact avec les Compagnons. Afin de les découvrir, de rencontrer de belles surprises, de collaborer en tant qu’entreprise avec eux ou même d’intégrer la formation, les dates des Portes ouvertes sont les suivantes : elles auront lieu du 15 au 17 janvier, mais aussi du 12 au 13 mars 2021.

COMPAGNONS DU DEVOIR
Charpentier du Tour de France

Les compagnons sont aussi au cœur de la reconstruction de Notre-Dame de Paris. Sur le chantier de Notre-Dame, 550 ouvriers contribuent à sa reconstruction. En parallèle, les apprentis et les itinérants des Compagnons du Devoir travaillent sur des maquettes de la cathédrale et présentent leurs œuvres au public dans de nombreuses manifestations en alliant outil pédagogique et dévoilement de savoir-faire. Ils montrent de cette manière les techniques et les matériaux utilisés pour construire la cathédrale au 12e et 13e siècle et permettent d’envisager les nombreux travaux à effectuer. Un projet a ainsi été rendu visible, à savoir la présentation d’un morceau de la maquette de la charpente de Notre-Dame de Paris long de 5 mètres et haute de 7,5 mètres montrée le 12 février 2020 à Pantin. Il s’agissait d’une reproduction faite à 75% de la charpente effectuée en chêne et assemblée uniquement avec des chevilles. Sur le chantier, les apprentis d’Ile-de-France ont ainsi monté sur le sol une section de la charpente de la cathédrale et travaillé aussi à la réalisation de deux fermes (les structures triangulaires de poutres destinées à porter la très lourde couverture en plomb) et de huit chevrons en chêne d’une dimension de 10,70m sur 7,50m de haut qui a aussi été présenté lors du salon des maires et des collectivités locales.

COMPAGNONS DU DEVOIR
Maquette de la flèche de Notre Dame de Paris, un travail de réception réalisé entre 1969 et 1970 par trois Compagnons du Devoir charpentier. 4 000 heures d’étude et de travail pour réaliser cette maquette en noyer à l’échelle 1/20ème (Photo Facebook)

Le prévôt Jonathan Collet, responsable du site de la maison de Rennes, rappelle encore que cette reproduction de la maquette de la charpente réalisée par 50 apprentis Compagnons charpentiers a été effectuée dans les ateliers de l’association de Gennevilliers et qu’elle a su séduire le public. Il explique encore qu’elle s’accompagne aussi de nombreux autres projets comme celui lié à la taille de pierre réalisé en collaboration avec la fondation Coubertin.

Un autre projet attire aussi particulièrement l’attention, c’est le travail de plusieurs itinérants charpentiers en fin de Tour de France qui réalisent, en partenariat avec 17 étudiants architectes de l’école de Chaillot de la Cité du Patrimoine et de l’Architecture, des études détaillées et la reproduction de l’ensemble de la charpente et des beffrois à l’échelle 1/20e. Ils construisent également des maquettes de section de la charpente à l’échelle 1/10e et montrent les différentes conceptions en usage à travers les époques. La reproduction du chœur et du transept (partie centrale de l’église) effectuée par ces jeunes compagnons lors de leur travail de réception mérite le détour.

Enfin, l’inauguration de l’ensemble du projet sera présentée au public le 3, 4 et 5 février 2021 au Carrefour International du Bois de Nantes. L’ensemble de la charpente de Notre-Dame, comme les combles et les deux beffrois, se composeront de la maquette 1/20e de la flèche de Viollet-le-Duc, complétée collectivement. Il s’agira de distinguer le chêne, partie historique du dix-neuvième siècle, des parties en châtaigniers révélateurs des premiers ouvrages réalisés par Viollet-le-Duc. L’ensemble est bien entendu unique et à ne pas manquer.

Site des Compagnons du devoir

Les Compagnons du Devoir sont réunis en une association de type loi 1901, reconnue d’utilité publique. Elle porte le nom d’Association ouvrière des Compagnons du Devoir et du Tour de France (AOCDTF).

Traditions et innovations

Mobilité et transmission du savoir-faire sont les fondements du compagnonnage. Depuis des siècles, les compagnons voyagent et adaptent leurs connaissances aux nouvelles techniques et matériaux. Ainsi, au fil du temps, le compagnonnage a vu des métiers disparaître et d’autres naître.

La constitution de notre association

il y a plus de 70 ans a permis de développer un réseau de maisons pour accueillir les itinérants de tous les métiers sous un même toit : avant la Seconde Guerre mondiale, chaque corps de métier du compagnonnage avait ses lieux de passage et organisait pour son propre compte l’hébergement de ses itinérants. Depuis 70 ans, la vie communautaire permet des échanges interprofessionnels fructueux. Au début des années 70, une deuxième étape importante pour notre association a été la décision de développer un vivier d’apprentis en créant et développant nos propres CFA. Puis dans les années 90, nous avons décidé d’enrichir nos expériences professionnelles en développant le voyage international. Plus récemment, une nouvelle étape a été franchie avec l’arrivée de jeunes femmes dans des métiers qui étaient essentiellement pratiqués par les hommes. Puis ce début de XXI e siècle a vu l’arrivée de bacheliers ; ils constituent aujourd’hui la majeure partie des jeunes qui choisissent de se former et se diplômer avec nous. En 2010, le compagnonnage a été inscrit par l’Unesco sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Et tout dernièrement, l’admission de notre association à la Conférence des grandes écoles a marqué la reconnaissance des valeurs humaines et professionnelles que nous défendons depuis toujours.

COMPAGNONS DU DEVOIR

Soutenez les jeunes en formation

Nous appelons à la générosité des publics jusqu’au 31 juillet en créant un fonds de solidarité. L’objectif ? En raison du confinement et du ralentissement de l’activité économique des derniers mois, plusieurs jeunes des Compagnons du Devoir se sont retrouvés en difficulté (en particulier des rupture de contrat et des frais de déplacements imprévus). Face à ces bouleversements, notre association a pris la décision d’accorder une aide exceptionnelle pour la pension des jeunes résidents dans une maison de Compagnons. Au national, il s’agit de 58 maisons de Compagnons et de 183 sites d’accueil en France et à l’international. Merci pour eux !

Pour faire un don (déductible des impôts) c’est ici.

rennes compagnons devoir

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom