sam 18 septembre 2021

CLOHARS-CANÖET. DÉRIVES À L’ABBAYE SAINT-MAURICE

Le projet Dérives d’Esteban Richard s’inscrit dans un programme de soutien aux artistes émergents porté par le Conseil Régional de Bretagne et A.C.B. – art contemporain en bretagne et dans le cadre de l’opération Une Traversée photographique en Bretagne. Jusqu’au 19 septembre 2021, l’artiste présente sa série « Totem », qui l’a mené sur les côtes de Bretagne puis du Groenland.

Le travail de l’artiste Esteban Richard compte parmi ces pratiques émergentes qui savent allier ambition formelle et engagement responsable. Profondément conscient des enjeux environnementaux qui menacent notre planète, le jeune artiste construit une œuvre plastique agissante qui ne se contente pas de dénoncer ou mettre à l’index l’impact humain sur le milieu naturel mais qui naît et se nourrit du geste citoyen au service d’une transformation nécessaire de nos usages. Avec autant de poésie que de générosité, il invite également les publics à le rejoindre dans sa démarche.

esteban richard
© Esteban Richard

Invité à exposer à l’Abbaye de Saint-Maurice à Clohars-Carnoët en Finistère, site engagé de longue date dans une approche culturelle des enjeux environnementaux, Esteban Richard choisit de présenter et poursuivre sa série Totem initiée dès sa sortie de l’École Européenne Supérieure d’Art de Bretagne – Brest en 2014 et qui l’a mené sur les côtes de Bretagne puis du Groenland. Désormais emblématique de sa pratique, cette série d’objets constitue pour lui la première réelle occurrence de sa prise de conscience de la possibilité de mêler en une seule et même activité sa pratique artistique et sa passion pour l’océan, ainsi que sa curiosité pour l’univers de la biologie et de l’écologie marine.

Le principe est simple, efficace, pragmatique, sans détours aux sens artistique comme écologique. L’artiste arpente les littoraux pour y glaner des résidus plastiques rejetés par les flots. Une fois la collecte achevée, Esteban Richard se livre à une entreprise d’usinage de cette matière première conjuguant broyage et modelage pour produire des formes évocatrices du vocabulaire marin. Celles-ci sont ensuite enfilées sur des mats pour produire ses Totem avant de les installer sur les côtes, non loin du lieu de découverte des matériaux plastiques, comme autant de marqueurs signalétiques d’un engagement collectif impérieux.

« Bien que les formes soient empilées, à la manière de perles, c’est plutôt l’idée du boulier que je convoque. Chaque mât est conçu à partir d’un poids de plastiques bien précis, dont la nature et la provenance sont clairement établies. Ces informations sont d’ailleurs indiquées sur une pastille accrochée sur chacun des Totem. Les bouées et les balises flottantes sont des objets qui m’influencent également beaucoup. Je désirais conserver un certain langage, un vocabulaire de formes propres au monde maritime. Ces figures géométriques, comme les bouées justement, évoquent ainsi une sorte de signalétique, une espèce de code informatif ou préventif qui ne dénature pas le paysage. »

Lors d’une résidence de quelques semaines à Clohars-Carnoët, Esteban Richard a proposé à des habitants de partir en collecte avec lui pour produire de nouvelles formes émanant de ce territoire.

esteban richard
© Esteban Richard

Esteban Richard
Né en 1990, vit et travaille à Brest.

Diplômé de l’EESAB-site de Brest en 2014, Esteban Richard est un artiste plasticien engagé dans la recherche écoresponsable en milieu marin. Il a participé aux expéditions AKTA au Groenland puis Sailing Hirondelle et a été médiateur scientifique en biologie et en écologie marine à Océanopolis à Brest de 2019 à 2021. Son travail a notamment été exposé au Frac Bretagne à Rennes et à la galerie Raymond Hains à Saint-Brieuc en 2015, dans le cadre de Rendez-vous à Saint-Briac-sur-Mer et du Festival de l’Estran en 2016 ou encore à Passerelle Centre d’art contemporain à Brest en 2017.

INFORMATIONS PRATIQUES

Exposition est à découvrir à l’abbaye de Saint -Maurice :

  • Tous les jours de 11h à 19h, sauf les dimanches de 11h à 18h

Les droits d’entrée (pas de supplément pour l’exposition) :

  • Plein tarif (+ 16 ans) : 5 €
  • Tarif réduit (12-16 ans, chômeurs, étudiants, passeport Finistère, personnes handicapées, Guide du Routard) : 3 €
  • Gratuit : enfants -12 ans

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -

Le projet Dérives d’Esteban Richard s’inscrit dans un programme de soutien aux artistes émergents porté par le Conseil Régional de Bretagne et A.C.B. – art contemporain en bretagne et dans le cadre de l’opération Une Traversée photographique en Bretagne. Jusqu’au 19 septembre 2021, l’artiste présente sa série « Totem », qui l’a mené sur les côtes de Bretagne puis du Groenland.

Le travail de l’artiste Esteban Richard compte parmi ces pratiques émergentes qui savent allier ambition formelle et engagement responsable. Profondément conscient des enjeux environnementaux qui menacent notre planète, le jeune artiste construit une œuvre plastique agissante qui ne se contente pas de dénoncer ou mettre à l’index l’impact humain sur le milieu naturel mais qui naît et se nourrit du geste citoyen au service d’une transformation nécessaire de nos usages. Avec autant de poésie que de générosité, il invite également les publics à le rejoindre dans sa démarche.

esteban richard
© Esteban Richard

Invité à exposer à l’Abbaye de Saint-Maurice à Clohars-Carnoët en Finistère, site engagé de longue date dans une approche culturelle des enjeux environnementaux, Esteban Richard choisit de présenter et poursuivre sa série Totem initiée dès sa sortie de l’École Européenne Supérieure d’Art de Bretagne – Brest en 2014 et qui l’a mené sur les côtes de Bretagne puis du Groenland. Désormais emblématique de sa pratique, cette série d’objets constitue pour lui la première réelle occurrence de sa prise de conscience de la possibilité de mêler en une seule et même activité sa pratique artistique et sa passion pour l’océan, ainsi que sa curiosité pour l’univers de la biologie et de l’écologie marine.

Le principe est simple, efficace, pragmatique, sans détours aux sens artistique comme écologique. L’artiste arpente les littoraux pour y glaner des résidus plastiques rejetés par les flots. Une fois la collecte achevée, Esteban Richard se livre à une entreprise d’usinage de cette matière première conjuguant broyage et modelage pour produire des formes évocatrices du vocabulaire marin. Celles-ci sont ensuite enfilées sur des mats pour produire ses Totem avant de les installer sur les côtes, non loin du lieu de découverte des matériaux plastiques, comme autant de marqueurs signalétiques d’un engagement collectif impérieux.

« Bien que les formes soient empilées, à la manière de perles, c’est plutôt l’idée du boulier que je convoque. Chaque mât est conçu à partir d’un poids de plastiques bien précis, dont la nature et la provenance sont clairement établies. Ces informations sont d’ailleurs indiquées sur une pastille accrochée sur chacun des Totem. Les bouées et les balises flottantes sont des objets qui m’influencent également beaucoup. Je désirais conserver un certain langage, un vocabulaire de formes propres au monde maritime. Ces figures géométriques, comme les bouées justement, évoquent ainsi une sorte de signalétique, une espèce de code informatif ou préventif qui ne dénature pas le paysage. »

Lors d’une résidence de quelques semaines à Clohars-Carnoët, Esteban Richard a proposé à des habitants de partir en collecte avec lui pour produire de nouvelles formes émanant de ce territoire.

esteban richard
© Esteban Richard

Esteban Richard
Né en 1990, vit et travaille à Brest.

Diplômé de l’EESAB-site de Brest en 2014, Esteban Richard est un artiste plasticien engagé dans la recherche écoresponsable en milieu marin. Il a participé aux expéditions AKTA au Groenland puis Sailing Hirondelle et a été médiateur scientifique en biologie et en écologie marine à Océanopolis à Brest de 2019 à 2021. Son travail a notamment été exposé au Frac Bretagne à Rennes et à la galerie Raymond Hains à Saint-Brieuc en 2015, dans le cadre de Rendez-vous à Saint-Briac-sur-Mer et du Festival de l’Estran en 2016 ou encore à Passerelle Centre d’art contemporain à Brest en 2017.

INFORMATIONS PRATIQUES

Exposition est à découvrir à l’abbaye de Saint -Maurice :

  • Tous les jours de 11h à 19h, sauf les dimanches de 11h à 18h

Les droits d’entrée (pas de supplément pour l’exposition) :

  • Plein tarif (+ 16 ans) : 5 €
  • Tarif réduit (12-16 ans, chômeurs, étudiants, passeport Finistère, personnes handicapées, Guide du Routard) : 3 €
  • Gratuit : enfants -12 ans