cinéma, film unidivers, critique, information, magazine, journal, spiritualité, moviesDans Skyfall, Lorsque la dernière mission de Bond tourne mal, plusieurs agents infiltrés se retrouvent exposés dans le monde entier. Le MI6 est attaqué, et M est obligée de relocaliser l’Agence. Ces événements ébranlent son autorité, et elle est remise en cause par Mallory, le nouveau président de l’ISC, le comité chargé du renseignement et de la sécurité. Le MI6 est à présent sous le coup d’une double menace, intérieure et extérieure. Il ne reste à M qu’un seul allié de confiance vers qui se tourner : Bond. Plus que jamais, 007 va devoir agir dans l’ombre. Avec l’aide d’Eve, un agent de terrain, il se lance sur la piste du mystérieux Silva, dont il doit identifier coûte que coûte l’objectif secret et mortel…

James Bond fête ses 50 ans avec un nouvel opus qui vaut le détour. Si la tradition est respectée, elle est enrichie par de bonnes surprises grâce à un Sam Mendes au sommet.

Côté tradition, Skyfall enchaîne les scènes d’action à couper le souffle, un esprit british toujours savoureux, des inventions ingénieuses, une profondeur psychologique bien creusée, des images remarquables et une fraicheur d’ensemble.

Côté Sam Mendes, les ingrédients ajoutés se conjuguent habilement. Quelle folle idée d’avoir transformé Javier Bardem en un vrai méchant loufoque et efféminé ! Sa coiffure et ses mimiques sont à mourir de rire. Surtout, l’intrigue minimaliste creuse la différence avec les complts habituelles de la saga.

Pour le reste du casting, Judi Dench dans le rôle de M continue à assurer son rôle avec une singularité adaptée et Daniel Craig a épuré et assoupli son jeu pour mieux incarner son personnage.

Au rayon des regrets : une fin autour d’un manoir ancestral en Écosse qui est trop longue et une corrélation psychologique bâclée entre les événements actuels et ceux vécus par Bond dans son enfance.

 2h10 d’audace payante pour le plus grand bonheur de spectateurs. Skyfall rend un bel hommage à la saga et sonne comme un renouveau plein de fraîcheur malgré une couche pseudofreudienne assez indigente, voire indigeste.

26 octobre 2012 (2h 23min)
Réalisé par Sam Mendes
Avec Daniel Craig, Judi Dench, Javier Bardem

3 Commentaires

  1. Pour faire bonne mesure, je vais tempéré l’enthousiasme de mon ami David avec quelques retours de spectateurs autour de moi :
    – Trop long, presque soporifique dans la dernière heure
    – Bien fait mais déjà vu
    – Difficile à comprendre par moment
    Pour ma part, je n’irai pas le voir, n’arrivant pas à accrocher depuis l’arrivée de Daniel Craig et la cata du précédent, surtout. Peut être une lassitude autour d’une licence qui eut de belles heures avec Sean Connery, Pierce Brosnan, mais aussi le Shakespearien Timothy Dalton ou le très « Bret Sinclair » Roger Moore, sans oublier le touchant George Lazenby dont le film vaut mieux que son passage éclair.
    Il faut dire que coté action, nous sommes matraqués de films du genre

  2. Toi tu vas voir Argo et tu vas aussi trouver à redire non ? Et je n’ai pas dis que c’était un chef d’oeuvre non plus

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom