mer 25 mai 2022

CINÉFIL. LES PROJECTIONS MENSUELLES DU FESTIVAL INTERCELTIQUE DE LORIENT

Dans le prolongement de sa programmation CinéFIL, le Festival Interceltique de Lorient propose désormais chaque mois une soirée cinéma à l’Auditorium du Cercle Saint-Louis, Place Anatole Le Braz à Lorient. Au fil du programme…

Chaque dernier mardi du mois, de février à juin inclus, à 20h, le FIL invite à découvrir ou redécouvrir des œuvres cinématographiques et audiovisuelles liées à la Bretagne et plus largement à toutes les nations celtes. Longs-métrages, courts-métrages, animation, documentaire, fiction, avant-premières… chaque séance proposera deux films.

En fin de chaque séance, le public pourra rencontrer et échanger avec les différents intervenants invités pour l’occasion.

Catherine Delalande, responsable bénévole CinéFIL, ancienne responsable du service d’accueil des tournages de la Région Bretagne, interviendra comme présentatrice des soirées, elle introduira les films et animera les discussions d’après séance avec les intervenants et équipes des films.

BILLETTERIE

Tarif plein : 6€- Tarif réduit : 5€ – Forfait 5 séances : 20 € Vente de billets sur place uniquement

PROGRAMME : LES SOIRÉES CINEFIL
Mardi 22 février
« Voir le jour » de François Le Gouic
Fiction (2016), 31 minutes, Paris Brest Productions
Un homme naît. Il est éphémère. C’est à dire qu’il vivra seulement un jour, durant lequel il traversera tous les âges de la vie, vieillissant de plusieurs années par heure. Tel un visiteur, il rencontre, découvre et tâche de comprendre ce monde dans lequel il vient de voir le jour.
Tourné à Morlaix, le film est une fable poétique, rythmée par des escapades en bord de mer, et les échanges émouvants entre cet enfant qui grandit trop vite et les personnes qui lui sont proches.
« Le monde brodé de Pascal Jaouen » de Bernadette Bourvon
Documentaire (2020), 52 minutes, Aligal Production
EN PRESENCE DE BERNADETTE BOURVON ET DE PASCAL JAOUEN
Pascal Jaouen est bien connu à Lorient et au Festival Interceltique qui l’a accueilli cinq fois, entre 2002 et 2019 où il a fait découvrir une collection consacrée à la Galice. Il prépare actuellement son dernier défilé en tant que directeur de l’École de Broderie, qu’il présentera le 25 septembre 2022, à Quimper. Bernadette Bourvon collabore avec lui depuis très longtemps, et cette confiance mutuelle se ressent quand on écoute Pascal Jaouen se livrer, et raconter ses choix professionnels et personnels.

Mardi 29 mars
« Paméla et Alice » d’Olivier Broudeur
Fiction (2018), 14 minutes, Carrément à l’Ouest. Breton/anglais sous-titré FR
Un court-métrage tourné dans le Finistère, où les langues s’entrecroisent pour nous parler de famille, de solitude, d’isolement et de vieillesse. Joliment et
avec malice.
« Polig Monjarret, un enfant du diable » de Philippe Guilloux
Documentaire (2020), 1h25, Carrément à l’Ouest
EN PRESENCE DE PHILIPPE GUILLOUX
Sans Polig Monjarret, il n’y aurait sans doute pas de Festival Interceltique ! A travers des entretiens avec ses filles et des personnes qui l’ont côtoyé comme Michel Le Garrec, Mickael Micheau-Vernez, Jacques-Yves Le Touze ou encore Gilles Servat, Carlos Nuñez ou Paddy Moloney, l’on découvre l’homme et le travail colossal accompli pour la musique de Bretagne et les échanges interceltiques.

Mardi 26 avril
« Kaolin » de Corentin Lemetayer Le Brize
Avec Charline Antunes, Tom Naroditzky, Antoine Michel, Bruno Michoud, Tim Le Saint… Court métrage (2020), 22 minutes, Envie de Tempête Productions
Jade, 11 ans, n’a qu’une idée en tête : participer à nouveau au Grand Prix des Kaolins, le championnat de motocross qu’organise son père chaque été au sein de la carrière qu’il dirige. Mais pour elle, remonter sur une moto, c’est délicat. Le tournage s’est déroulé en juillet 2019 dans la carrière de Lanvrian, Ploemeur, dans le Morbihan. La sensibilité qui se dégage du film, et le caractère de son héroïne devraient plaire à Gilles Servat.
AVANT PREMIERE
« Gilles Servat, la voix libre » de Laurent Jezequel
Documentaire (2022), 52min, Aligal Production
EN PRESENCE DE GILLES SERVAT ET LAURENT JEZEQUEL
On croit tout connaitre de lui, mais il est temps de partir à la rencontre de sa vraie personne, celle qu’il n’a jamais vraiment livrée. Ce Gilles Servat se cache derrière le barde qui fait chanter les foules au son de sa
« Blanche Hermine ». Le Gilles à découvrir derrière « Servat ». Suivons sa voix d’homme libre sur les routes de sa vie…


Mardi 31 mai
« Fin ar bed » Saison 2 épisode 1 de Nicolas Leborgne
Après avoir perdu son emploi, Marie vit seule, coincée dans une routine sans intérêt. Elle est contactée par Anne, la mère de Klet, en fuite et en danger de mort. Les deux femmes partent alors à sa recherche. Mais Marie va rapidement se rendre compte que le danger ne vient pas de là où elle l’aurait imaginé..
Une preuve que, grâce à des scénaristes, réalisateurs, producteur.trices et comédien.nes compétents et motivés, les séries policières en breton n’ont rien à envier à celles des pays du nord ou d’ailleurs, et qu’elles se vendent même à l’international…
Fiction, série (2021), 1 épisode de 10 min, Tita Productions, Lyo Production – Breton sous-titré FR

Mardi 31 mai
« Dan ar Braz, la Bretagne en héritage » de Thierry Bourcy et Philippe Gallouedec
Documentaire 52 minutes (2020), Aligal Production / France 3
EN PRESENCE DE DAN AR BRAZ ET THIERRY BOURCY
Encore un portrait d’une belle personne, d’un artiste que les spectateurs et bénévoles du Festival Interceltique de Lorient ont pu voir à de très nombreuses reprises. D’une simplicité et d’une gentillesse permanente, Dan ne se met jamais en avant. Et c’est là tout l’intérêt du film. Les réalisateurs lui font évoquer cinquante ans de carrière, les bons comme les mauvais moments, et l’on se rend compte de la chance qu’a la Bretagne d’avoir des artistes de ce niveau musical et d’engagement…


Mardi 28 juin
« Fisherman’s friends » de Chris Foggin
Long-métrage comédie, 1h52, LegacyRights (2019). Avec Daniel Mays, James Purefoy, Tuppence Middleton – Cornouailles / Grande Bretagne. Anglais sous-titré français
Au départ, il y a une histoire vraie : celle des Fisherman’s friends, un groupe de pêcheurs de Port Isaac, en Cornouailles, découvert par un animateur de télé en goguette dans le coin, et qui s’est retrouvé en tête des ventes avec leur album de chansons de marins. Cette success story revisitée donne une de ces comédies sociales dont les Britanniques ont le secret, dans la lignée de Full Monty avec sa confrontation entre l’Angleterre des grandes villes et des petits villages qui s’achève par un hymne à transcender les a priori…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dans le prolongement de sa programmation CinéFIL, le Festival Interceltique de Lorient propose désormais chaque mois une soirée cinéma à l’Auditorium du Cercle Saint-Louis, Place Anatole Le Braz à Lorient. Au fil du programme…

Chaque dernier mardi du mois, de février à juin inclus, à 20h, le FIL invite à découvrir ou redécouvrir des œuvres cinématographiques et audiovisuelles liées à la Bretagne et plus largement à toutes les nations celtes. Longs-métrages, courts-métrages, animation, documentaire, fiction, avant-premières... chaque séance proposera deux films.

En fin de chaque séance, le public pourra rencontrer et échanger avec les différents intervenants invités pour l’occasion.

Catherine Delalande, responsable bénévole CinéFIL, ancienne responsable du service d'accueil des tournages de la Région Bretagne, interviendra comme présentatrice des soirées, elle introduira les films et animera les discussions d'après séance avec les intervenants et équipes des films.

BILLETTERIE

Tarif plein : 6€- Tarif réduit : 5€ - Forfait 5 séances : 20 € Vente de billets sur place uniquement

PROGRAMME : LES SOIRÉES CINEFIL
Mardi 22 février
« Voir le jour » de François Le Gouic
Fiction (2016), 31 minutes, Paris Brest Productions
Un homme naît. Il est éphémère. C’est à dire qu’il vivra seulement un jour, durant lequel il traversera tous les âges de la vie, vieillissant de plusieurs années par heure. Tel un visiteur, il rencontre, découvre et tâche de comprendre ce monde dans lequel il vient de voir le jour.
Tourné à Morlaix, le film est une fable poétique, rythmée par des escapades en bord de mer, et les échanges émouvants entre cet enfant qui grandit trop vite et les personnes qui lui sont proches.
« Le monde brodé de Pascal Jaouen » de Bernadette Bourvon
Documentaire (2020), 52 minutes, Aligal Production
EN PRESENCE DE BERNADETTE BOURVON ET DE PASCAL JAOUEN
Pascal Jaouen est bien connu à Lorient et au Festival Interceltique qui l’a accueilli cinq fois, entre 2002 et 2019 où il a fait découvrir une collection consacrée à la Galice. Il prépare actuellement son dernier défilé en tant que directeur de l’École de Broderie, qu’il présentera le 25 septembre 2022, à Quimper. Bernadette Bourvon collabore avec lui depuis très longtemps, et cette confiance mutuelle se ressent quand on écoute Pascal Jaouen se livrer, et raconter ses choix professionnels et personnels.

Mardi 29 mars
« Paméla et Alice » d’Olivier Broudeur
Fiction (2018), 14 minutes, Carrément à l’Ouest. Breton/anglais sous-titré FR
Un court-métrage tourné dans le Finistère, où les langues s’entrecroisent pour nous parler de famille, de solitude, d’isolement et de vieillesse. Joliment et
avec malice.
« Polig Monjarret, un enfant du diable » de Philippe Guilloux
Documentaire (2020), 1h25, Carrément à l’Ouest
EN PRESENCE DE PHILIPPE GUILLOUX
Sans Polig Monjarret, il n’y aurait sans doute pas de Festival Interceltique ! A travers des entretiens avec ses filles et des personnes qui l’ont côtoyé comme Michel Le Garrec, Mickael Micheau-Vernez, Jacques-Yves Le Touze ou encore Gilles Servat, Carlos Nuñez ou Paddy Moloney, l’on découvre l’homme et le travail colossal accompli pour la musique de Bretagne et les échanges interceltiques.

Mardi 26 avril
« Kaolin » de Corentin Lemetayer Le Brize
Avec Charline Antunes, Tom Naroditzky, Antoine Michel, Bruno Michoud, Tim Le Saint... Court métrage (2020), 22 minutes, Envie de Tempête Productions
Jade, 11 ans, n’a qu’une idée en tête : participer à nouveau au Grand Prix des Kaolins, le championnat de motocross qu’organise son père chaque été au sein de la carrière qu’il dirige. Mais pour elle, remonter sur une moto, c’est délicat. Le tournage s’est déroulé en juillet 2019 dans la carrière de Lanvrian, Ploemeur, dans le Morbihan. La sensibilité qui se dégage du film, et le caractère de son héroïne devraient plaire à Gilles Servat.
AVANT PREMIERE
« Gilles Servat, la voix libre » de Laurent Jezequel
Documentaire (2022), 52min, Aligal Production
EN PRESENCE DE GILLES SERVAT ET LAURENT JEZEQUEL
On croit tout connaitre de lui, mais il est temps de partir à la rencontre de sa vraie personne, celle qu’il n’a jamais vraiment livrée. Ce Gilles Servat se cache derrière le barde qui fait chanter les foules au son de sa
« Blanche Hermine ». Le Gilles à découvrir derrière « Servat ». Suivons sa voix d’homme libre sur les routes de sa vie...


Mardi 31 mai
« Fin ar bed » Saison 2 épisode 1 de Nicolas Leborgne
Après avoir perdu son emploi, Marie vit seule, coincée dans une routine sans intérêt. Elle est contactée par Anne, la mère de Klet, en fuite et en danger de mort. Les deux femmes partent alors à sa recherche. Mais Marie va rapidement se rendre compte que le danger ne vient pas de là où elle l’aurait imaginé..
Une preuve que, grâce à des scénaristes, réalisateurs, producteur.trices et comédien.nes compétents et motivés, les séries policières en breton n’ont rien à envier à celles des pays du nord ou d’ailleurs, et qu’elles se vendent même à l’international...
Fiction, série (2021), 1 épisode de 10 min, Tita Productions, Lyo Production - Breton sous-titré FR

Mardi 31 mai
« Dan ar Braz, la Bretagne en héritage » de Thierry Bourcy et Philippe Gallouedec
Documentaire 52 minutes (2020), Aligal Production / France 3
EN PRESENCE DE DAN AR BRAZ ET THIERRY BOURCY
Encore un portrait d’une belle personne, d’un artiste que les spectateurs et bénévoles du Festival Interceltique de Lorient ont pu voir à de très nombreuses reprises. D’une simplicité et d’une gentillesse permanente, Dan ne se met jamais en avant. Et c’est là tout l’intérêt du film. Les réalisateurs lui font évoquer cinquante ans de carrière, les bons comme les mauvais moments, et l’on se rend compte de la chance qu’a la Bretagne d’avoir des artistes de ce niveau musical et d’engagement...


Mardi 28 juin
« Fisherman’s friends » de Chris Foggin
Long-métrage comédie, 1h52, LegacyRights (2019). Avec Daniel Mays, James Purefoy, Tuppence Middleton - Cornouailles / Grande Bretagne. Anglais sous-titré français
Au départ, il y a une histoire vraie : celle des Fisherman’s friends, un groupe de pêcheurs de Port Isaac, en Cornouailles, découvert par un animateur de télé en goguette dans le coin, et qui s’est retrouvé en tête des ventes avec leur album de chansons de marins. Cette success story revisitée donne une de ces comédies sociales dont les Britanniques ont le secret, dans la lignée de Full Monty avec sa confrontation entre l’Angleterre des grandes villes et des petits villages qui s’achève par un hymne à transcender les a priori...