L’exposition Tous les trains sont des horloges aux Champs libres du 2 avril au 3 septembre 2017 met en scène quatre installations originales poétiques, oniriques et toutes impressionnantes… Celle de Cécile Léna s’intitule Free Ticket, Kilomètre Zéro. Un dispositif savamment conçu embarque le spectateur dans l’histoire d’un boxeur à la dérive dont le destin bascule en pleine gloire…

Polar noir et rêve d’Asie

TRAiN CÉCILE LÉNACorruption, amour, blessures, échappées réelles ou fantasmées servent de toile de fond à ce voyage entre l’Amérique et l’Extrême-Orient. Du ring new yorkais au quai d’une gare. Son itinérance à travers cinq lieux clés révèle la fragilité d’un homme face à la délicate question du choix et du chemin de vie à emprunter.

L’installation

TRAiN CÉCILE LÉNAFree Ticket – Kilomètre Zéro de Cécile Léna est composé de 5 modules : un container et quatre boîtes présentées à hauteur d’yeux dans des isoloirs. Cécile Léna l’a imaginé et écrit pour l’arrivée de la LGV à Bordeaux et à Rennes prévue en juillet 2017. Il s’agissait de créer une alternative pour l’arrivée de ce train grande vitesse en proposant un voyage à travers des paysages réels ou imaginaires qui feraient écho à la mémoire collective du train et mettrait en avant le temps suspendu d’un trajet entre deux quais de gare.

La fabrique de théâtres miniatures…
TRAiN CÉCILE LÉNA
Devant des boites présentées à hauteur d’yeux et grâce à une technologie invisible, le spectateur devient témoin de l’absence des acteurs de ces lieux. Illusions, changements de lumières, bandes sonores composées de musiques, dialogues, immergent le spectateur dans ces petits mondes. Des miroirs installés dans l’architecture donnent l’illusion d’un espace dont on doute de l’existence. Emprunté à la scénographie théâtrale, ces boites sont équipées d’un grill et d’un système d’éclairage ainsi que d’un projecteur permettant de diffuser des couleurs et des ombres sur un mini cyclorama en fond de scène.

…et sa mise en abime : le compartiment

TRAiN CÉCILE LÉNACécile Léna invite Trois spectateurs sont invités à rentrer à l’interieur d’un compartiment de train, à la fois décor de théâtre et réinterprétation imaginaire. Les spectateurs déposent leur billet sur une tablette devant laquelle ils sont assis. Une fois le ou les billets déposés, un système de capteurs permet au train de démarer. Un voyage immobile va les embarquer des Etats-Unis à l’Extrème Orient, au coeur de l’histoire tourmentée d’un boxeur… A l’issue de ce voyage, le spectateur repart avec son billet chargé de la mémoire de cette aventure immersive.

A l’issue d’un voyage, avez vous déjà conservé précieusement un ticket, un billet de train, d’avion ou de bus parce que vous saviez que cet objet allait vous rappeler éternellement ce voyage ?… Ce ticket, vous l’avez retrouvé des années plus tard, glissé entre les pages d’un roman pas terminé. Ses couleurs ont pali, les coins sont cornés mais vous relisez sa destination, sa date et les souvenirs reviennent… Une destination improbable, le défilement d’un paysage unique, l’autre bout du monde, une rencontre, cette femme ou cet homme assis en face de vous dans le compartiment, son regard, sa voix… le rendez vous qui vous attend à la gare, celui que vous avez quitté sur le quai ? Seulement la mémoire joue des tours, vous ne savez plus trop, c’est flou et lointain et c’est pourtant inscrit dans votre corps parce que vous l’avez vécu, senti, ressenti. Alors vous glissez à nouveau le billet dans le roman que vous reposez sur l’étagère et vous savez que le souvenir est gardé secret entre les mots. (Cécile Léna)

Free Ticket – Kilomètre Zéro de Cécile Léna, 30 minutes pour l’ensemble de la visite, conseillé à partir de 10 ans, à découvrir dans le cadre de l’exposition Tous les trains sont des horloges salle Anita Conti aux Champs libres du 2 avril au 3 septembre 2017

TRAiN CÉCILE LÉNAEn collaboration avec :
Didier Delahais / auteur des textes d’après un scénario de Cécile Léna Loïc Lachaize / création sonore – conception technologique Jean-Pascal Pracht / création lumière
Marc Valladon / régie générale et construction du décor
Carl Carniato et Jean-Christophe Aubert / création et réalisation vidéo Fabrice Moinet / développement multimédia
Hieros Gamos / mapping vidéo
Jean-François Ciutat / électronique
Thibault de Montalembert / comédien Stéphanie Moussu / comédienne
Yilin Yang / comédienne et traduction chinois Miglen Mirtchev / comédien
Morgan Helou / production Marina Betz / diffusion
avec la participation musicale de Didier Lasserre tournage vidéo – maquillage : Mara Sastre, costume : Maria Gamez
Equipe Potioc de l’INRIA Gaël Kerbaol / photographies

Production Association Léna D’Azy Coproduction Les Champs Libres, équipement culturel de Rennes Métropole, Bordeaux Métropole et l’Eté Métropolitain, OARA – Office Artistique de la Région Aquitaine, Théâtre des Quatre Saisons – Scène conventionnée Musique(s) de Gradignan. Projet soutenu dans le cadre de La Fabrique #2015 – Région Nouvelle- Aquitaine. Avec le soutien financier du Ministère de la Culture et de la Communication – DRAC Nouvelle-Aquitaine, Ville de Bordeaux (Fonds d’aide à la création et de soutien à l’innovation). Avec le soutien de Lettres du Monde et de l’Opéra national de Bordeaux. Mécénat L’Eclat de verre – Bordeaux

Animula blandula vagula : Âme de diaphane intimité, hôtesse et compagne de mon corps, tu verses vers des lieux délavés, escarpés et dénudés, où ne résonnent tes jeux d'esprit…

Laisser un commentaire