DES SIRÈNES À LA PISCINE SAINT-GEORGES. LE NOUVEAU CLIP DE CASINO

Casino sortait un nouveau clip le 28 avril dernier. Issu du premier EP du groupe rennais, le morceau « Calypso » est mis en images par Simon Barrau, avec la participation d’Océane Tricard dans le rôle principal : celui d’une femme qui rêve de devenir sirène.

Casino est une formation musicale rennaise, composée de Grégoire Lucas et des frères Lancelot et Delf Fourrier. Les trois jeunes hommes n’en sont pas à leur premier coup d’essai puisqu’ils étaient membres du groupe Parade 707, en activité de 2014 à 2017, avec deux EP et quelques concerts à son actif. Les jumeaux Lancelot et Delf ont même fait tout leur parcours musical ensemble depuis leurs débuts adolescents, composant à deux leur premier morceau et se suivant au fil des groupes. Aujourd’hui encore, Lancelot écrit, et Delf chante.

Casino, un nouvel élan

Après la fin de Parade 707, Grégoire, Lancelot et Delf se réunissent à nouveau pour former Casino, une formule différente, concentrée sur la production en studio. Pour la création, le trio s’appuie sur les talents de Grégoire à la MAO. Celui-ci, ingénieur-son de métier et producteur par passion, propose des mini maquettes de morceaux, qui seront ensuite étoffées à l’aide de ses deux complices et habillées par leurs instruments : Grégoire à la guitare, Lancelot aux synthés et aux chœurs, Delf au chant et à la basse. Malgré quelques dates prévues en 2020, et annulées à cause de la pandémie, le groupe n’a pas encore eu l’occasion de s’exprimer sur scène. Un premier concert de Casino est toutefois programmé le 20 août à la Friche Lucien à Rouen.

CASINO GROUPE RENNAIS
De gauche à droite : Delf, Grégoire et Lancelot. Crédit : Mélanie Janin

Lancé en septembre 2019, le trio s’attaque d’abord au travail de composition. Une douzaine de maquettes sont produites et envoyées à leur entourage pour une présélection. Ils en retiennent cinq, qu’ils finalisent lors d’une session d’enregistrement en février 2020, et leur premier EP, complètement autoproduit, sort en octobre cette même année. Casino y dessine un univers pop moderne chanté en français et imprégné des sons synthétiques des musiques électroniques et du hip-hop. Tout en restant dans une « esthétique pop très mélodique, avec des airs entêtants », Casino cherche à « dynamiser la pop française, à la mettre au goût du jour avec des rythmiques plus poussées », explique Lancelot Fourrier.

Les trois garçons piochent leur inspiration dans toutes les sonorités qui passent par leurs oreilles de jeunes gens modernes, héritiers de la scène rennaise des années 1980. D’ailleurs, l’explication de leur nom se trouve peut-être dans la référence au Royal Casino où Niagara allait danser le mambo dans « L’Amour à la plage ». Casino mentionne justement les mêmes « lambris rococo » dans son titre « Intuitions ».

Calypso à la piscine Saint-Georges

Pour mettre en image leur morceau « Calypso », les membres de Casino imaginent avec le vidéaste Simon Barrau la fable poétique d’une jeune fille qui aspire à devenir sirène. C’est l’inverse de La Petite Sirène, avec qui elle partage pourtant l’ambition de vivre ses rêves, même les plus fous. Le projet plaît et le groupe obtient de tourner gracieusement au Petit théâtre de Pouancé (Ille-et-Vilaine) et à l’iconique piscine Saint-Georges de Rennes, tandis qu’Élise Trotta, costumière du TNB, se propose de créer les panoplies de sirènes. Le rôle principal est incarné par Océane Tricard, championne de natation synchronisée.

Le clip de « Calypso » est conçu comme un bref récit vidéo, avec un début, un milieu et une fin. Il commence avec le spleen de la jeune fille, faisant la sirène dans sa baignoire, lorgnant avec ses poissons dans l’aquarium, puis s’adonnant à des préparatifs de costume et de maquillage. Un plongeon dans ses pensées nous fait comprendre ce qui l’habite : l’envie de vivre son rêve au grand jour, comme sous les feux d’une rampe de théâtre. Les trois membres de Casino apparaissent à ce moment, l’entourant. Ils semblent préfigurer le regard extérieur sur la passion intérieure de la jeune fille, mais en même temps, l’encourager. Vient alors le jour du concours. Sous le regard faussement sévère du trio qui s’improvise jury de la compétition, l’apprentie sirène s’épanouit dans sa performance sous-marine. Conquis par sa prestation, les trois jurés lui attribuent la note maximale et remettent à Calypso son ticket d’or pour rejoindre l’océan. La dernière scène, tournée sur la plage du Saussaye à Cancale, nous montre la jeune fille, accompagnée du trio, marcher sur le sable jusqu’à l’eau, puis plonger et nager dans la mer.

On ne naît pas sirène, on le devient. Voilà à peu près quelle pourrait être la morale de ce nouveau clip du groupe Casino.

musique casino rennes
Crédit : Lucas Tourmen

Casino sur Facebook

Casino sur YouTube

Jean Gueguenhttps://www.unidivers.fr
J'aime ma littérature télévisée, ma musique électronique, et ma culture festive !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rennes
couvert
19.8 ° C
20.1 °
19.2 °
68 %
4.1kmh
90 %
dim
21 °
lun
21 °
mar
19 °
mer
15 °
jeu
21 °
- Advertisment -

Casino sortait un nouveau clip le 28 avril dernier. Issu du premier EP du groupe rennais, le morceau « Calypso » est mis en images par Simon Barrau, avec la participation d’Océane Tricard dans le rôle principal : celui d’une femme qui rêve de devenir sirène.

Casino est une formation musicale rennaise, composée de Grégoire Lucas et des frères Lancelot et Delf Fourrier. Les trois jeunes hommes n’en sont pas à leur premier coup d’essai puisqu’ils étaient membres du groupe Parade 707, en activité de 2014 à 2017, avec deux EP et quelques concerts à son actif. Les jumeaux Lancelot et Delf ont même fait tout leur parcours musical ensemble depuis leurs débuts adolescents, composant à deux leur premier morceau et se suivant au fil des groupes. Aujourd’hui encore, Lancelot écrit, et Delf chante.

Casino, un nouvel élan

Après la fin de Parade 707, Grégoire, Lancelot et Delf se réunissent à nouveau pour former Casino, une formule différente, concentrée sur la production en studio. Pour la création, le trio s’appuie sur les talents de Grégoire à la MAO. Celui-ci, ingénieur-son de métier et producteur par passion, propose des mini maquettes de morceaux, qui seront ensuite étoffées à l’aide de ses deux complices et habillées par leurs instruments : Grégoire à la guitare, Lancelot aux synthés et aux chœurs, Delf au chant et à la basse. Malgré quelques dates prévues en 2020, et annulées à cause de la pandémie, le groupe n’a pas encore eu l’occasion de s’exprimer sur scène. Un premier concert de Casino est toutefois programmé le 20 août à la Friche Lucien à Rouen.

CASINO GROUPE RENNAIS
De gauche à droite : Delf, Grégoire et Lancelot. Crédit : Mélanie Janin

Lancé en septembre 2019, le trio s’attaque d’abord au travail de composition. Une douzaine de maquettes sont produites et envoyées à leur entourage pour une présélection. Ils en retiennent cinq, qu’ils finalisent lors d’une session d’enregistrement en février 2020, et leur premier EP, complètement autoproduit, sort en octobre cette même année. Casino y dessine un univers pop moderne chanté en français et imprégné des sons synthétiques des musiques électroniques et du hip-hop. Tout en restant dans une « esthétique pop très mélodique, avec des airs entêtants », Casino cherche à « dynamiser la pop française, à la mettre au goût du jour avec des rythmiques plus poussées », explique Lancelot Fourrier.

Les trois garçons piochent leur inspiration dans toutes les sonorités qui passent par leurs oreilles de jeunes gens modernes, héritiers de la scène rennaise des années 1980. D’ailleurs, l’explication de leur nom se trouve peut-être dans la référence au Royal Casino où Niagara allait danser le mambo dans « L’Amour à la plage ». Casino mentionne justement les mêmes « lambris rococo » dans son titre « Intuitions ».

Calypso à la piscine Saint-Georges

Pour mettre en image leur morceau « Calypso », les membres de Casino imaginent avec le vidéaste Simon Barrau la fable poétique d’une jeune fille qui aspire à devenir sirène. C’est l’inverse de La Petite Sirène, avec qui elle partage pourtant l’ambition de vivre ses rêves, même les plus fous. Le projet plaît et le groupe obtient de tourner gracieusement au Petit théâtre de Pouancé (Ille-et-Vilaine) et à l’iconique piscine Saint-Georges de Rennes, tandis qu’Élise Trotta, costumière du TNB, se propose de créer les panoplies de sirènes. Le rôle principal est incarné par Océane Tricard, championne de natation synchronisée.

Le clip de « Calypso » est conçu comme un bref récit vidéo, avec un début, un milieu et une fin. Il commence avec le spleen de la jeune fille, faisant la sirène dans sa baignoire, lorgnant avec ses poissons dans l’aquarium, puis s’adonnant à des préparatifs de costume et de maquillage. Un plongeon dans ses pensées nous fait comprendre ce qui l’habite : l’envie de vivre son rêve au grand jour, comme sous les feux d’une rampe de théâtre. Les trois membres de Casino apparaissent à ce moment, l’entourant. Ils semblent préfigurer le regard extérieur sur la passion intérieure de la jeune fille, mais en même temps, l’encourager. Vient alors le jour du concours. Sous le regard faussement sévère du trio qui s’improvise jury de la compétition, l’apprentie sirène s’épanouit dans sa performance sous-marine. Conquis par sa prestation, les trois jurés lui attribuent la note maximale et remettent à Calypso son ticket d’or pour rejoindre l’océan. La dernière scène, tournée sur la plage du Saussaye à Cancale, nous montre la jeune fille, accompagnée du trio, marcher sur le sable jusqu’à l’eau, puis plonger et nager dans la mer.

On ne naît pas sirène, on le devient. Voilà à peu près quelle pourrait être la morale de ce nouveau clip du groupe Casino.

musique casino rennes
Crédit : Lucas Tourmen

Casino sur Facebook

Casino sur YouTube