CACHEMIRE ROUGE DE CHRISTIANA MOREAU : QUE SERAIT LA VIE SANS COULEUR ?

Vous êtes prêts(es) pour un grand voyage ? Oui ??? Alors vous ne serez pas déçus(es) par la proposition romanesque de Christiana Moreau qui publie Cachemire rouge, un récit captivant de la Mongolie-Intérieure à la Toscane…

cachemire rouge christiana Moreau

Alessandra, la belle Italienne, tient une boutique de prêt-à-porter de luxe, dans une des rues les plus prisées de Florence. On y trouve des pulls, des vêtements de bonne facture, et principalement des lainages en cachemire. Mais pour dénicher ces belles étoffes, Alessandra parcourt les places d’Asie où elle peut trouver encore quelques artisans d’art, qui se font de plus en plus rares depuis que les Chinois industrialisent et démocratisent leurs productions afin de répondre aux demandes mondiales.

cachemire rouge christiana Moreau

Bolormaa, elle, jeune Mongole, est obligée de quitter les steppes, les montagnes et sa yourte, de suivre sa famille à la ville parce que les paysans n’arrivent plus à vivre de la culture de leur troupeau, de la vente de leur laine, les Chinois les écrasant comme des insectes. Ainsi, elle se retrouve malgré elle dans une fabrique de textile aux cadences infernales, telle une esclave des temps modernes.

cachemire rouge christiana Moreau

Avant de s’enfermer comme ses sœurs couturières, elle cède pour un prix dérisoire un pull en cachemire rouge sang, à une belle Européenne qui est en recherche d’étoffes rares. La belle lui laisse sa carte de visite, peut-être qu’un jour, elle sera de retour sur le marché.
À l’usine, Bolormaa fait la connaissance d’une jeune Chinoise, XiaoLi, qui comme elle, travaille plus de douze heures par jour pour des patrons peu scrupuleux que seuls le profit et les jeunes filles motivent. Bolormaa, le cœur pur, va connaître le pire.

Deux mondes que tout oppose. Encore que ! Au fil des mois, les deux jeunes filles se lient d’amitié et nourrissent le projet de fuir leur enfer pour l’Eldorado européen. En apparence. À force de ténacité et de courage, elles finissent, comme nombre de migrants, par rejoindre Prato, la capitale toscane du textile. Mais elles doivent rembourser leurs passeurs, alors elles travaillent sans relâche dans un atelier clandestin dans des conditions inhumaines. Leur rêve devient un cauchemar quotidien dont elles ne semblent pas voir la fin.

Mais parfois, les destins des uns comme des autres se croisent. Et ce n’est pas toujours pour le pire. Et le fil qui a servi à tisser ce pull prisé Cachemire rouge pourrait se transformer en un fil de vie entre des existences improbables, entre des présents et des futurs que l’on ne soupçonnait pas ou plus.

Avec humanité et un grand sens du romanesque, Christiana Moreau compose une histoire vibrante, véritable ode à l’amitié et au courage.

Passionnément coloré !

Cachemire rougeChristiana MOREAU – Éditions Préludes – 270 pages. Parution : avril 2019. 16,90 €.

Couverture : © Studio LGF – Photo auteure Christiana MOREAU © DR

PRIX DES LECTEURS CLUB 2017.
PRIX DU PREMIER ROMAN
ROTARY CLUB COSNE-SANCERRE.

Christiana Moreau

Christiana Moreau est une artiste autodidacte, peintre et sculptrice belge. Elle vit à Seraing, dans la province de Liège, en Belgique. Après La sonate oubliée, Cachemire rouge est son deuxième roman.

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom