Brèves de comptoir désigne des phrases réellement entendues dans des bistrots. Quand autour d’un bon verre, un avis amusant, court et percutant, devient adage philosophique… En la matière, il faut souligner Le grand café des brèves de comptoir, un recueil de Jean-Marie Gourio. L’auteur recense plus de 9.000 brèves inédites. Hilarant…

  • Un intellectuel assis va moins loin qu’un con qui marche.
  • Noël en décembre, Pâques aux Rabanes.
  • À la Saint-Valentin, nique dès le matin.
  • Selon les derniers sondages, 47 % des statistiques sont fausses.
  • Le café, ça me fait dormir quand j’en prends pas.
  • Le seul truc bien avec l’Europe, c’est l’EuroMillion.
  • Le travail, c’est une maladie, d’ailleurs y’a même une médecine pour ça.
  • On a beaucoup moins de voisins dans une ville que dans un village.
  • Le cinéma est devenu parlant, la radio finira en images.
  • Le ping-pong, c’est comme le tennis sauf qu’au tennis, les mecs ils sont debout sur la table.
  • Pour que l’alcool fasse du bien aux femmes, il faut que ce soient les hommes qui le boivent.
  • La mode des cocktails avant les repas a été lancée par un cuisinier qui avait brûlé le rôti.
  • Je boirai du lait quand les vaches mangeront du raisin.
  • Le jour où Microsoft vendra quelque chose qui ne se plante pas, ce sera un clou !
  • Les filles ! Les princes existent… au rayon Biscuit.
  • Ce n’est pas possible ! Pour être aussi con, t’as appris ?
  • La sardine, c’est un petit poisson sans tête qui vit dans l’huile.
  • Je n’ai jamais assisté à des courses de spermatozoïdes, mais j’ai donné beaucoup de départs !
  • Les hommes c’est comme la neige, on ne sait jamais combien de centimètres on n’aura ni combien de temps ça tiendra.
  • Je suis resté amoureux de la même femme durant 49 ans. Si mon épouse le savait, elle me tuerait.
  • T’es pas responsable de la tête que tu as, mais t’es responsable de la gueule que tu fais.
  • L’amour… il y a ceux qui en parlent et il y a ceux qui le font. À partir de quoi, il m’apparaît urgent de me taire.
  • Tu es belle comme une sirène… mi-femme, mi-thon.
  • Les femmes qui refusent la fellation, on les appellera désormais les non d’une-pipe.
  • Vous connaissez l’histoire du mouton qui court jusqu’a perdre la laine ?
  • C’est quand on a vu ta tête que l’on a inventé la cagoule !
  • Pourquoi dire « Ferme la porte, il fait froid dehors ? ». Quand la porte est fermée, il fait toujours aussi froid dehors !
  • L’orgueilleux est tout près de l’ingrat : il boit facilement dans le même verre.
  • La météo est une science qui permet de connaître le temps qu’il aurait dû faire.
  • Il vaut mieux prendre ses désirs pour des réalités que de prendre son slip pour une tasse à café.
  • Le pire con, c’est le vieux con, on ne peut rien contre l’expérience.
  • Le mariage est comme un mirage dans le désert : palais, cocotiers, chameau… Mais soudain tout disparaît et il ne reste que le chameau.
  • Il m’est arrivé une mésaventure de contraception orale. J’ai demandé à une fille de coucher avec moi et elle a dit non.
  • Si tu galères et que tes résultats sont minces, souvient toi du grand chêne qui avant n’était qu’un gland… comme toi !
  • Le string est le symbole de la démocratie, il sépare la gauche de la droite, soutient les masses, arrondit les bords et attire le peuple.
  • La vitesse de la lumière étant supérieure à celle du son, il est logique que beaucoup de gens paraissent brillants jusqu’à ce qu’ils ouvrent leur gueule.
  • Mon mari m’a tellement trompé que je ne suis pas sûr d’être la mère de mes enfants.

 Jean-Marie Gourio, Le grand café des brèves de comptoir, Robert Laffont (17 octobre 2013), 925 pages, 23€

*
Brèves de comptoir : citations éméchées

2 Commentaires

  1. Je vous en propose quelques-unes de Marc Escayrol :

    Mieux vaut habiter une maison en L qu’un château hanté

    Crache-test : Dégustation de vin effectuée à des fins de sécurité

    La retraite est la hantise des parachutistes car ça leur fait un vide

    Epoux: Individu à ne pas prendre homo.

    Steack dare-dare : Steack servi dans les fast-foods

    Inséminariste: Prêtre pédophile

    On m’a offert les Fleurs du Mal en poche; je les aurais préférées en pot

    Sur la route, il y avait déjà des bandes réfléchissantes, maintenant il y roule des voitures intelligentes

    On peut dire d’une dynastie d’astronomes qu’ils pratiquent le cosmique de répétition

    Un bateau en cale sèche, c’est comme un homme en caleçon

    Interfellation : Arrestation d’une péripatéticienne

    Un gouvernement qui veut se justifier a toujours des tas de raisons, et au pire il lui reste la raison d’Etat

    Ab-surdité: Sottise tellement énorme qu’il vaut mieux qu’elle tombe dans l’oreille d’un sourd

    Il paraît que certains CRS entrent dans la police pour se faire du beur

    Un fabricant de faux plafonds a été mis en examen pour escroquerie. Ses faux plafonds étaient des vrais !

    Grande première à l’Académie Française : Le discours de réception d’un nouvel académicien a été tellement apprécié par ses collègues qu’ils ont fait la ola

    Poincaré : Célèbre mathématicien, inventeur de la quadrature du cercle

    Vente aux enchères : Mode de vente dont le principe est « renchérira bien qui renchérira le dernier »

    Purin : Mot d’ordre des éleveurs de porc, dont la devise est : « un pour tous, tous purin ! »

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom