USA. VICTOIRE DE JOE BIDEN CONTRE UN DONALD TRUMP AU FOND DE LA GLOIRE

Elections américaines 2020 : Biden versus Trump. Le candidat démocrate est élu 46e président des Etats-Unis d’Amérique grâce à sa victoire en Arizona et en Pennsylvanie. Joe Biden doit prêter serment le 20 janvier 2021. Si tout se passe normalement. Car Trump jure qu’il continuera « à se battre », s’enferre dans son délire, s’enferme dans une vaine gloire d’histrion. Une attitude regrettable et dangereuse. Si « les procédures judiciaires ne font que commencer », le résultat devrait pourtant être sans appel. Why can’t Trump go to White House anymore ? Because it’s for Biden !

160 millions d’électeurs et électrices ont voté aux Etats-Unis mardi 3 novembre. Une participation estimée à 67 % qui n’a comme équivalent que le scrutin de 1900. Si la vague bleue démocrate que les instituts de sondages avaient prévue n’a pas eu lieu, trois jours après la fin du vote et après des heures de décompte qui ont tourné en sa faveur, Joe Biden enregistre 4,2 millions de voix de plus que le président sortant.

election usa

Depuis jeudi, le candidat démocrate se montrait habilement tout à la fois confiant, prudent et rassembleur : « Nous n’avons aucun doute sur le fait que lorsque le dépouillement sera terminé […] nous serons déclarés vainqueurs […] pour tous les Américains. » Pour autant, les Etatsuniens avaient les yeux rivés sur les Etats de la Pennsylvanie et de l’Arizona et de la Géorgie. A en croire les résultats officiels (49,72 % des votes contre 48,8 % pour Trump en Arizona, 49,62% contre 49,16% en Pennsylvanie ; un nouveau décompte des bulletins est en cours en Géorgie en raison d’une différence de seulement 7000 voix), ces deux premiers Etats ont mis fin, samedi à 11h (heure de Washington), au suspens mondialement médiatisé d’une campagne à 10 milliards de dollars (Joe Biden a dépensé 6,9 milliards de dollars, Donald Trump 3,8 !). Grâce à ce nouvel apport de grands électeurs, le candidat démocrate quasi octogénaire et moyennement charismatique Joe Biden (heureusement qu’il a à ses côtés la sympathique Kamal Harris) dépasse la barre fatidique de 270 censée lui assurer la victoire.

biden usa election

En réponse à ces chiffres qui lui sont contraires, le forcené Donald Trump dénonce inlassablement un « vol » du scrutin qu’il aurait emporté haut la main – affirme-t-il sans aucune preuve. « Si on compte les bulletins légaux, je gagne largement. » Un discours (mâtiné de sous-entendus complotistes) qui tourne en boucle chez les trumpistes malgré sa dénonciation par plusieurs chaînes d’information et élus, y compris républicains, au nom de la nécessaire lutte contre la désinformation. Pour autant, le juge conservateur Samuel Alito a ordonné vendredi soir que les bulletins par correspondance soient traités séparément en Pennsylvanie. De fait, un éléphant, ça trumpe énormément.

trump perdant

Entre jusqu’au-boutisme, fragilité mégalo-mentale et coup d’Etat permanent, Trump aura contribué jusqu’au bout à polariser et crisper les populations des USA (démocrates des villes, républicains des terres) et les relations internationales (diplomatie traditionnelle et multilatéralisme controlé). Il avait promis de Make America Great Again, c’est le contraire qu’il aura produit : le modèle impérial soft et l’american way of life sortent de son mandat sévèrement (définitivement ?) fracturés et ternis. Un fâcheux précédent qu’il convient de garder en tête en ces temps incertains : a contrario de ses promesses de paix et de prospérité, un tribun populiste (de droite comme de gauche) se plait toujours à mettre le feu.

biden president

Résultats des élections samedi à 11h30 (heure de Washington). Source The Associated Press

Joe Biden remporte, en sus de l’Arizona (11 grands électeurs) et de la Pennsylvanie (20), la Californie (55), le Colorado (9), le Connecticut (7), le Delaware (3), Hawaï (4), l’Illinois (20), le Maine (3 sur 4), le Maryland (10), le Massachusetts (11), le Michigan (16), le Minnesota (10), le Nebraska (1), le New Hampshire (4), le New Jersey (14), New York (29), le Nouveau-Mexique (5), l’Oregon (7), Rhode Island (4), le Vermont (3), la Virginie (13), Washington D.C. (3), l’État de Washington (12) et le Wisconsin (10). 

Donald Trump s’est quant à lui imposé dans deux États-clés notamment : le Texas (38) et la Floride (29). Il a aussi enlevé l’Alabama (9), l’Arkansas (6), la Caroline du Sud (9), le Dakota du Nord (3), le Dakota du Sud (3), l’Idaho (4), l’Indiana (11), l’Iowa (6), le Kansas (6), le Kentucky (8), la Louisiane (8), le Montana (3), le Mississippi (6), le Missouri (10), le Nebraska (4), l’Ohio (18), l’Oklahoma (7), le Tennessee (11), l’Utah (6), la Virginie occidentale (5) et le Wyoming (3), ainsi que dans un district du Maine lui rapportant un grand électeur (les trois autres ont été gagnés par Joe Biden).

election usa

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici