Benoit Careil s’exprime au sujet des Etats généraux de la Culture de Rennes et des 104 points de sa feuille de route. Un entretien réalisé le vendredi 9 février 2018 à l’hôtel de Ville. Après 3 ans de mandat de l’adjoint à la Culture de la capitale bretonne, où en est la Rennes culturelle ?

Benoit Careil commente également des sujets d’actualités tels que la demande de récupération du Théâtre de la Parcheminerie par la SCOP piloté par Laurent Parigot, les nouveaux critères de sélection d’entrée à l’école du TNB mis en place par Arthur Nauzyciel, les difficultés à faire accepter aux acteurs institutionnels de l’art contemporain à Rennes que les artistes doivent être rémunérés pour leurs créations (notamment le Frac, le Musée des Beaux-Arts et la Criée dans le cadre de l’exposition Scultper), l’abandon de l’idée d’une cité artistique à la brasserie Kronenbourg, l’évolution du projet d’une plateforme artistique, mais aussi un point consacré aux droits culturels, à la démocratie directe et à la réappropriation de la ville par les Rennais.

 

 

Consultez ici le Point d’étape sur la mise en œuvre des engagements des États généraux de la Culture de la Ville de Rennes (janvier 2018)

 

BENOIT CAREIL
BENOIT CAREIL

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom