parc expo rennes foire cuba

 Le Petit Ramoneur : plus que jamais actuelle, l’idée de Benjamin Britten de créer avec des enfants un opéra pour enfants s’avère toujours tout aussi belle et singulière dans les actes. Les imposantes marches de l’opéra et ses couloirs feutrés retentissant de cris, de rires, d’appels, et de bruyants Chuttt formulés par des maîtresses d’école irritées… De mémoire de mélomane on n’avait pas vu cela depuis bien longtemps.

 

C’était une évidence, les enfants avaient pris le pouvoir à l’opéra de Rennes. Riant sous cape devant ce divertissant sacrilège, nous avons tout observé pour vous et, de ce pas, allons vous en faire un fidèle rapport.

Quand la cour de récré s’invite à l’opéra

D’abord, qu’est-ce que c’est que cette idée de faire ensemble un opéra ? Benjamin Britten en 1948 a reçu de Éric Crozier un petit livret qu’il avait préparé pour le festival d’Aldeburgh. La première partie de l’histoire met en scène un groupe d’enfants qui prépare un opéra, dans un second temps, nous assistons à cet opéra intitulé Le petit ramoneur. C’est donc une œuvre pour et par les enfants et la grande nouveauté en est l’aspect interactif, même si ce mot apparaît pour l’époque plutôt anachronique. L’action, les dialogues sont simples, lisibles, sans concession. Cela n’empêche pas Britten de faire passer quelques messages bien assénés et critiques, envers une société anglaise conformiste et pleine de mépris pour les plus humbles. Le personnage de Sam, l’enfant ramoneur, est de ce point de vue, tout à fait symptomatique.

vincent-tavernier_gildas-pungier_petit-ramoneur_britten_opera-rennes
Vincent Tavernier et Gildas Pungier

Mais pratiquement, comment les choses se sont-elles faites ? En premier lieu un long travail a été effectué avec des enfants de l’école Champion de Cicé. Ils ont regardé ce qu’était une salle d’opéra, ils ont approché les multiples métiers qui en font la magie et enfin ils ont appris à chanter les textes du Petit Ramoneur et à agir sur le plateau sous les ordres d’un metteur en scène. Ils s’en sont tirés comme de vrais professionnels ! Ils n’ont pas été les seuls, car à défaut d’être sur scène, d’autres enfants, répartis dans les cintres et dans les corbeilles avaient appris ces mêmes textes. Nous avons donc croisé 21 élèves représentant l’école Clothilde Gauthier de Rennes et 38 jeunes Vannetais représentant deux chorales des écoles Madame de Sévigné et Jules Simon. Notre maître de cérémonie Gildas Pungier, de l’ensemble Mélisme(s), baguette en main, a donc invité enfants et parents à une rapide initiation, il a opéré quelques réglages dans le plus joyeux chahut, et a accueilli sous les applaudissements les membres de l’orchestre, formé par des élèves du conservatoire à rayonnement régional de Rennes.

Le Petit ramoneur de Benjamin Britten / Opéra de Rennes Juin 2016Encadrés par des professionnels et les enfants de la maîtrise de Bretagne, tous ces artistes d’un jour (ou deux) nous ont offert le spectacle le plus rafraîchissant de cette saison 2015-2016. Mais n’oublions pas le travail des adultes qui les ont accompagnés. Karine Audebert, en Miss Baggott, gouvernante anglaise passablement coincée, a été stupéfiante, elle nous a fait rire aux éclats. Sylvie Becdelièvre a incarné avec émotion un personnage plein de gentillesse en la personne de la nurse, Rowan. Quand à Marlon Soufflet et à Nikolaj Bukavec, en cruels ramoneurs, ils ont été parfaits, donnant du « méchant » l’image la plus réjouissante. Les costumes de Érick Plaza-Cochet nous ont replongés dans une ambiance façon Comtesse de Ségur. La mise en scène de Vincent Tavernier, vivante et énergique, a impulsé un rythme plaisant à l’ensemble.

Le Petit ramoneur de Benjamin Britten / Opéra de Rennes Juin 2016Du côté des enfants, excellent travail des membres de la maîtrise, tous à parts égales méritent nos compliments, on ne saurait s’empêcher d’avoir ressenti comme un petit coup de cœur pour Éléonore Léger, dans le rôle de Samy. Ce petit bout de chou haut comme trois pommes dont la voix fluette nous imposait un silence attentif a le plus joli sourire que nous ayons vu depuis longtemps, elle a tenu sous son charme une salle bondée comme si c’était la chose la plus naturelle du monde.

Les jeunes du conservatoire, de leur côté, ont « assuré », comme il convient de dire, et nous avons envie d’adresser un compliment particulier à Claire, venue un bras en écharpe tenir son rôle de violoniste malgré la douleur, et à Paul Gohier, le très appliqué percussionniste, dont nous avions déjà apprécié le travail à l’occasion de L’Oresteïa de Xenakis. Personne n’a démérité et nous sommes tous sortis de l’opéra vraiment heureux.

Au-delà de ce regard au premier degré, il est bon de réfléchir à l’impact qu’une telle expérience peut avoir eu sur ce jeune public. L’opéra, parfois engoncé dans ses velours et ses dorures, réussira-t-il à leur apparaître comme un lieu dans lequel ils n’auront aucune crainte d’aller ? Alain Surrans, directeur de celui de Rennes, arborait depuis quelques jours un sourire malicieux dont nous n’avions pas deviné la raison. Après ces quatre représentations, tout s’éclaire. Il a atteint un objectif rare et dont peu peuvent se vanter, ayant à quatre reprises empli sa salle d’enfants qui ont chanté, qui ont aimé l’opéra, et qui en parleront autour d’eux. Respect !

Benjamin Britten Le Petit Ramoneur, Opéra de Rennes Crédit photo : © Laurent Guizard

DIRECTION MUSICALE GILDAS PUNGIER
MISE EN SCÈNE VINCENT TAVERNIER
DÉCOR CLAIRE NIQUET
COSTUMES ERICK PLAZA-COCHET
LUMIERES CARLOS PEREZ
CHOEUR : MAÎTRISE DE BRETAGNE
DIRECTION : JEAN-MICHEL NOËL
ÉLÈVES DE L’ÉCOLE CHAMPION DE CICÉ DE RENNES
ENSEMBLE INSTRUMENTAL DU CONSERVATOIRE À RAYONNEMENT RÉGIONAL DE RENNES
JULIET BROOK COLINE DELAIGUE / NINNOG MEMIN
ROWAN SYLVIE BECDELIEVRE
MISS BAGGOTT KARINE AUDEBERT
CLEM / ALFRED MARLON SOUFFLET
BLACK BOB / TOM NIKOLAJ BUKAVEC

ÉLÈVES DE LA MAITRISE DE BRETAGNE

Distribution A
Juliette /Coline Delaigue — Sophie / Astrid Josse — Gaye /Pierre Victor — Johnnie /Guillaume Le Tortorec — Hughie/ Melissa Mougeot — Tina / Elise Paumelle — Samy / Alma Milonet
Chœur : Justine Putz, Théophile Putz, Anouk Couée-Vicente, Aline Le Berre, Blanche Pietrantoni, Maiwenn Urvoy.
Distribution B
Juliette / Ninnog Mémin — Sophie /Marie Sevestre — Gaye / Romain Degraeve — Johnnie / Jeanne Goater — Hughie / Luz Dormont — Tina / Mayna Di Bartolo — Samy / Eléonore Léger
Chœur : Nolo Calage, Charles-Henri de la Rivière, Emilie Oberthur, Inès Prevet, Azélice Benoit

le petit ramoneurÉLÈVES DE L’ÉCOLE CHAMPION DE CICE

Distribution A
Elèves de M. Lecot et M. Ginsbourger – Bertheux Alice, Charchaeva Mékka, Crosnier Louisa, Labbé Johnass, Roux-Maillot Ilan, Verin Jola, Abdelkhalek Adam, Arza-Ivoula Melvynn, Barre-Gonde Romane, Basset Zia, Chakiri Souheila, Dubreil Manech, Ersoy Selin, Giffard Youna, Guillard Lucas, Karfach Yasmine, Kingwo Glodie, Le Joly Etan, Lika Enis, Massamba Aaron, Resmond Maïa, Rodrigues Beatriz, Talon Rafaël, Thebault Mickael, Vaillot Roxane, Maïssa Diallo, Dorella Domingo, Keti Terterashvili, Justine Henry Sarah Sécardin, Kamal Magomedov.

Distribution B

Élèves de M. Gérard — Atas Baris Kaan, Berthou Emma, Bougeard Emma, Chalopin Lisa, Chamssidini M’nemoi, Engul Firat, Favre Lucas, Grange Rose, Hingant Keto Dianza Léa, Kaba N’Fansoumana, Kadiri Abdelaziz, Kanza Jessie, Karam Malek, Lammari Enzo, Le Bourhis Rénaldo, Le Hô Lucien, Louvel Zoéline, M’Pamba N’DIHOU Djeffrey, Miralabe Esther, Nimba Yanis, Nucaeva Zalina, Nzungize Olga, Papin Sofia, Quenouere Lola, Rouille Louise, Sabathe Issam, Sabbour Sami, Sukhitashvili Luka, Traoré Diam-ly, Walch Adèle.

En partenariat avec le Conservatoire de Vincennes, le C.R.R. de Rennes, la Maîtrise de Bretagne, l’École Champion de Cicé. Avec le soutien de la Direction Régionale des Affaires Culturelles, de la Direction Académique 35. Avec la participation du Choeur de Chambre Mélisme(s) pour la préparation des enfants de l’École Champion de Cicé.

Le Petit Ramoneur de Britten à l’opéra : esprit d’enfance was last modified: juin 21st, 2016 by Thierry Martin

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom