Thomas Josse est apiculteur à Bain-de-Bretagne en Ille-et-Vilaine. Cette année, il souhaite augmenter son nombre de ruches en gérant d’autres emplacements sur d’autres parcelles. Pour son projet, il lance un appel aux particuliers, aux entreprises, aux collectivités qui accepteraient d’accueillir des ruches sur leurs terrains. Unidivers vous explique les conditions pour rejoindre le Rucher de Thomas et comment vous aussi contribuer à préserver nos amies les abeilles.

rucher thomas Bain-de-Bretagne
Thomas Josse

Avant d’être un producteur de miel, Thomas Josse était déjà un grand passionné d’abeilles. Enfant, il aimait rester des heures à regarder la vie et l’organisation de ces petites bêtes travailleuses, chaque fois qu’il partait en vacances à la montagne avec ses parents. Une fois adolescent, il s’est offert une ruche avec son argent de poche. Pendant ses études en économie, il rencontre un apiculteur de Gouren. Thomas apprend le métier en passant beaucoup de temps  avec l’apiculteur pendant les week-ends et les vacances scolaires. Thomas commence sa vie active en tant que commercial de profession, mais l’expérience qu’il a vécue auprès des abeilles le conforte dans le projet de concrétiser sa passion pour vivre selon ses valeurs. Avec Matthieu le Guénnan, un copain rencontré à la faculté, il adhère à Abellia. Ensemble, les deux amis proposent l’installation de ruches chez des particuliers, des entreprises, des collectivités et en assurent  le suivi :  l’installation, l’entretien, les soins aux abeilles et au matériel, la récolte du miel jusqu’à son conditionnement en pots.

rucher thomas Bain-de-Bretagne

 Thomas pratique une apiculture raisonnée, soucieuse de la préservation de l’abeille et de son environnement. Son miel est 100% naturel et produit localement. Ses ruches sont installées à Rennes et Bain-de-Bretagne. Thomas est soutenu aussi dans son travail par Elodie, mais surtout pour la communication, l’étiquetage et la vente. Allergique aux piqûres d’abeilles, la jeune femme évite le contact des ruches bien qu’elle soit tout autant passionnée par les abeilles.

  • rucher thomas Bain-de-Bretagne
  • rucher thomas Bain-de-Bretagne

Pour 2023, l’apiculteur est à la recherche de personnes qui souhaitent agir comme lui et  avec lui pour la protection des abeilles. Son objectif  est d’augmenter le nombre de ruches. Il est à la recherche de plusieurs emplacements pouvant accueillir chacun une dizaine ou une quinzaine de ruches. “Que vous soyez un particulier, une entreprise, ou même un établissement scolaire, nous vous accompagnons dans cette démarche.” Les emplacements recherchés sont à : Bain-de-Bretagne, Pancé, Poligné, également au sud-ouest de Rennes à : la Prévalaye, le Rheu, Chavagne ; un autre emplacement au sud de Rennes à : Orgères, Bruz, Laillé, Pont Péan ; “et pourquoi pas un emplacement en forêt de Brocéliande ou en bord de mer !”, à savoir, que  20 m 2 suffisent pour accueillir une ou plusieurs ruches. L’apiculteur prend en charge l’installation des ruches, son suivi à l’année avec au moins dix visites, la récolte de miel, les soins vétérinaires et les gestions administratives. “Nous installerons les ruches chez vous et la récolte de miel sera pour vous.Vous trouverez certainement la formule qui vous ressemble car tout est personnalisable. N’hésitez pas à nous contacter. *Ensemble, agissons pour la protection des abeilles”, rappelle Thomas Josse.

  • rucher thomas Bain-de-Bretagne
  • rucher thomas Bain-de-Bretagne

2023 sera aussi, pour le Rucher de Thomas, l’année pour poursuivre l’opération pour le Sri Lanka, commencée en 2022. Pour chaque pot de miel vendu, 1 euros sera reversé à une association avec l’objectif de promouvoir une agriculture durable dans ce pays d’Asie du Sud. Spiritual Nature Farm est le nom d’une petite association engagée pour une agriculture respectueuse de l’environnement et basée au milieu de la jungle et des montagnes Sri-Lankaises. Ces habitants ont souhaité créer un lieu pour rassembler et partager les valeurs qui leurs sont chères, mais mises à mal par la pauvreté, la malnutrition, le manque d’éducation et les conflits. Pendant un mois le Rucher de Thomas a partagé la vie de Niroshan et de sa famille, à l’origine du projet et qui souhaite promouvoir une agriculture durable, raisonnée et surtout locale. L’apiculteur breton a apporté ses connaissances : la construction de ruches et la transmission des bases de l’apiculture. Mais pour réussir à développer l’opération à plus grande échelle, il faut de l’entraide, du partage et de l’argent, comme chaque projet d’agriculture. Niroshan et sa famille sont toujours à la recherche de volontaires. “Si vous souhaitez plus d’informations, n’hésitez pas à nous envoyer un message ou à consulter leur page directement” conseille Thomas.

  • rucher thomas Bain-de-Bretagne
  • rucher thomas Bain-de-Bretagne

*Rappel et conseils des apiculteurs :

Depuis une dizaine d’années, le taux de surmortalité des abeilles a atteint 30% et il demeure  en constante augmentation. D’après de nombreux scientifiques, ces tendances pourraient amener les abeilles a totalement disparaître d’ici quelques décennies. Cette disparition des abeilles peut s’expliquer par plusieurs raisons :

-par la contamination des ruchers par les composants chimiques et les pesticides utilisés dans l’agriculture : elle est responsable de  300 000 ruches détruites chaque année

-par les changements climatiques,

-par les nouvelles espèces comme les frelons asiatiques ou le varroa, qui sont de redoutables prédateurs qui appauvrissent la biodiversité et contre lesquels les abeilles locales ne peuvent lutter.

Il est urgent d’agir ! Le physicien Albert Einstein disait : Si les abeilles venaient à disparaître, l’humanité n’aurait plus que quatre années devant elle. Pourquoi ? Parce que 85% des plantes à fleurs dans le monde sont pollinisées par les abeilles qui contribuent à la survie d’un grand nombre d’espèces végétales. L’extinction des abeilles entraînerait la disparition de nombreuses plantes, entraînant à son tour la disparition des espèces animales qui les mangent ou s’en servent comme habitat. Les conséquences seraient désastreuses pour les arbres fruitiers, tels que les pommiers, les poiriers ou les amandiers qui nécessitent une pollinisation croisée. Ils seraient donc susceptibles de disparaître après l’extinction des abeilles.

  • rucher thomas Bain-de-Bretagne
  • rucher thomas Bain-de-Bretagne
  • rucher thomas Bain-de-Bretagne
  • rucher thomas Bain-de-Bretagne
  • rucher thomas Bain-de-Bretagne

Pour conclure : accueillir une ruche chez soi, c’est donner une chance aux abeilles d’évoluer dans un environnement sain et préservé des pesticides. Planter des plantes mellifères et des arbres fruitiers, recréer de la biodiversité c’est offrir de la nourriture saine aux abeilles et  garantir une pollinisation et une production de miel de qualité. “Le printemps est arrivé et avec lui de nombreuses plantes fleurissent chacune leur tour, apportant énormément de pollen aux abeilles. Si la météo reste favorable, de nombreuses abeilles butineront le saule marsault, la première grosse rentrée de nectar et de pollen de la saison. La reine va pouvoir fortement augmenter sa ponte, et le risque de famine s’éloignera…”

Infos pratiques : Le Rucher de Thomas

45 rue de Villandry à Bain-de-Bretagne (35)

Contact : 06 34 48 61 05 ou lerucherdethomas@gmail.com

lerucherdethomas.com

Boutique en ligne

La livraison du miel reste gratuite dès 25 € d’achat à Rennes et Bain-de-Bretagne. Il suffit de sélectionner livraison gratuite au moment du paiement sur le site internet : https://www.lerucherdethomas.com/ 

Retrouvez aussi les autres produits à base de miel ou de cire : savons, bougies, bonbons, liqueur hydromel, etc.  sur www.lerucherdethomas.com

  • rucher thomas Bain-de-Bretagne
  • rucher thomas Bain-de-Bretagne
  • rucher thomas Bain-de-Bretagne
  • rucher thomas Bain-de-Bretagne
  • rucher thomas Bain-de-Bretagne
Article précédentMacron made in China ?
Article suivantCuriosité, coups de cœurs albums jeunesse de mars
Nolwenn Denis
Nolwenn Denis est correspondante de presse en Ille-et-Vilaine

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici