Aux Champs libres, pourquoi deux accès de la grande porte (voir notre photo)  sont-ils tout simplement ouverts, et non les quatre comme prévus à l’origine ? Pourquoi les visiteurs doivent-ils zigzaguer ? En fait, pourquoi la grande porte n’est-elle pas ouverte aux quatre… vents ? Un mystère que s’est employé à résoudre Unidivers.

champs libres, porte d'entrée, courant d'air, culture, rennes, patrimoine, Christian de PortzamparcLa réponse : tout simplement parce qu’il y avait précisément… trop…de vent. Tous les quatre matins, les employés se plaignaient d’avoir la goutte au nez à cause d’un courant d’air trop capricieux. Finalement, la direction a décidé de prendre les grands moyens contre ce vent coulis et de lutter contre les petits maux de ses salariés.
Le remède n’est pas glorieux, mais au moins plus d’angines et de bronchites chez nos bibliothécaires. Les Champs Libres ont été inaugurés le 28 mars 2006. Désignés par le code de Nouvel Équipement Culturel (NEC) lors de leur construction, les Champs Libres ont été dessinés par Christian de Portzamparc. Le complexe abrite le Musée de Bretagne, la bibliothèque municipale, l’espace des Sciences, des lieux d’expositions…

Jean-Christophe Collet

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom