Certains vont nous dire : « Unidivers, vos journalistes passent leur temps au Thabor ! » « Juste quand il fait beau » – répondrons-nous. Mais encore une fois, on a bien envie d’évoquer notre parc choyé. La raison en est simple : un coup de gueule, un grand coup de gueule contre les pollueurs en baggy et aux jupes écourtées.

Sur la seule pelouse autorisée par les gardiens pour le farniente, les étudiants (pas uniquement tout de même) ont tendance à laisser leurs détritus et immondices à même le gazon (voir notre photo). Loin de jeter l’opprobre sur cette catégorie de population, il faut bien convenir que nos pollueurs ont l’allure juvénile et non la barbe blanche…

Pour s’en convaincre, il suffit de se promener à l’heure du goûter afin d’observer notre jeunesse estudiantine. Bon, nous dira-t-on : « Ce n’est pas bien grave. » Mais tout de même, cette génération a été éduquée à coups d’écologie et de promenades bucoliques dans les forêts, aurait-elle oublié l’usage des poubelles ?

Non, ils font juste confiance à nos amis les jardiniers pour ramasser au petit matin leurs cochonneries…

Jean-Christophe Collet

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom