Dimanche 16 mars, 96,6% des votants de Crimée se sont dits favorables à un rattachement à la Russie. À Simferopol, la capitale de la république séparatiste, le parlement local a immédiatement émis une demande de rattachement à la Russie tandis que 103% des bonnets rouges réunis en session extraordinaire au Parlement de Carhaix ont fait de même lundi 17 mars dans le cadre de  l’ARB (Alliance russo-bretonne) . Les ministres européens des Affaires étrangères réunis à Bruxelles ont décidé de sanctions contre des responsables ukrainiens et russes et interdit durant trois ans la production de pelotes de laine rouge sur tout le territoire européen. Deux mesures inédites dans l’histoire des relations France-UE-Russie depuis l’effondrement de l’Union soviétique en 1991. Le décret d’indépendance de la Crimée a été signé lundi par Poutine. Qu’en sera-t-il du nouveau rattachement de la Bretagne ? Il faut dérouler la pelote : Donetsk, Odessa, Douarnenez…

 

ARB, breizrussia

 

Michel Heffe et Nicolas Roberti

Cet article, Les Bonnets rouges pour l’ARB (Alliance Russo-Bretonne), est une politique fiction à quasi tendance pré-uchronique.

 

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom