Voilà que l’on reparle d’Alain Madelin, ancien député-maire de Redon et ministre… On l’a entendu récemment sur Europe 1 pour évoquer l’action du candidat Nicolas Sarkozy. Aujourd’hui,  on apprend qu’il vient d’être nommé membre du comité monétaire des finances de l’île Maurice, présidé par le Gouverneur de la Banque de Maurice…

L’information a été donnée par le journal Sept jours et le Journal du dimanche, sans plus de commentaires. Tout juste sait-on qu’il sera chargé de fixer périodiquement le taux directeur de ce pays.

En apprenant la nouvelle, les plus libéraux diront bien volontiers : à lui les cocotiers, la plage et les finances. Mais les plus médisants trouveront un brin amusante, voire scandaleuse si indemnités il y a, cette nomination sous le soleil. Mais on le sait pertinemment : selon que l’on et puissant et riche, les nominations pleuvent ou non. Bonne nouvelle tout de même : on parlera peut-être de la Bretagne à l’île Maurice…

Aujourd’hui Alain Madelin, en dehors de ses activités professionnelles tournées vers la finance, continue de contribuer au débat politique en publiant régulièrement ses analyses et ses propositions. Il contribue à l’essor de l’Afrique, notamment au travers du Fonds Mondial de Solidarité Numérique, dont il assume la présidence depuis novembre 2007.

En juillet 2011, il a été le cofondateur du fond commun de placement à risque Latour Capital qui a racheté à Véolia quatre de ses filiales : Proxiserve (Veolia Habitat Services) ainsi que les sociétés Prochalor, Semcra et Thop, toutes les trois spécialisées dans les équipements de chauffage14. En 2012, il est devenu président du Groupement d’Intérêt Public pour l’Éducation Numérique en Afrique (GIP ENA). Du moins peut-on parler d’unité géographique…

Jean-Christophe Collet

Un commentaire

  1. Rassurez moi, le GIP pour l’éducation numérique n’est pas mélé au traffic de déchets informatiques transitant vers l’Afrique ? Maintenant que je sais que M. Madelin a un rôle là dedans, je suis inquiet. Après tout, il n’y a jamais eu de nuage radioactif sur la France selon lui.
    Oh que j’ai l’esprit maltourné, quand même.

    Alain Madelin était aussi dans le Fonds mondial de solidarité numérique, créé par Abdoulaye Wade en 2005 et présidé par Alain Madelin. Un article d’un bloggeur : http://claude-alainvoiblet.blog.24heures.ch/archive/2011/02/18/fonds-mondial-de-solidarite-numerique-les-50-000-francs-vers.html Sachant que ce fond oeuvre avec des sociétés comme Hewlett Packard sur le traitement des e-dechets. En bien ou en mal ???

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom