LITTÉRATURE : ACTUALITÉS ET PARUTIONS DE JANVIER 2018

Pour cette première sélection de parutions littéraires de l’année 2018, découvrons quelques titres de la rentrée d’hiver. Cette « petite rentrée » moins médiatisée que celle de septembre n’en comporte pas moins quelques romans très attendus, notamment en littérature étrangère.

Et le premier, non des moindres puisqu’il comporte plus de 1000 pages, lance le compte à rebours. 4321 de Paul Auster est l’événement littéraire de la rentrée chez Actes Sud. Le grand auteur américain décline les parcours des quatre possibilités du petit-fils de Isaac Reznikoff, cet immigrant parti de Minsk, son village natal pour arriver à Ellis Island. De quoi balayer l’Amérique des années 50 et 60 sous la fameuse plume d’un des meilleurs auteurs contemporains.

Paul Auster 4321
Paul Auster 4321

Louise Erdrich, une des grandes voix de la littérature amérindienne, continue d’explorer le poids du passé et l’héritage culturel et la notion de justice avec LaRose (Albin Michel, 17 janvier 2018). Landreaux, un indien ojibwé, doit réparer un accident mortel de la plus intime et cruelle des façons. Publishers Weekly nous annonce « un récit puissamment évocateur , d’une subtilité et d’une grâce magistrales. »

Louise Edrich LaRose
Louise Erdrich LaRose

Pour terminer cette sélection de la littérature étrangère, j’ai choisi un roman noir et haletant d’Elsa Osorio, auteure argentine. Double fond (Métailié, 18 janvier 2018) alterne l’enquête d’une journaliste sur le prétendu suicide d’une femme médecin et la confession d’une mère, militante révolutionnaire lors de la dictature militaire. Les péripéties s’enchaînent : tortionnaires mafieux, violence, passion amoureuse, habileté à jouer avec les identités clandestines, dans un intense suspense psychologique.

Elsa Oorio Double fond
Elsa Osorio Double fond

Un second roman est toujours un grand enjeu pour un primo-romancier. Olivier Bourdeaut nous avait séduits avec sa tendre folie, sa fantaisie dans En attendant Bojangles (Finitude, 2016). Il nous propose en cette rentrée 2018, Pactum salis (Finitude), histoire improbable entre un paludier misanthrope et un ancien parisien installé près de Guérande. Une rencontre pleine de promesses et d’émotion.

Olivier Bourdeaut Pactum salis
Olivier Bourdeaut Pactum salis

Les trois auteures suivantes sont abonnées au succès. Si les deux premières nous ont habitués à la sensibilité, la poésie, la troisième est une maître dans l’art du roman noir.

Dans Les loyautés (JC Lattès, 3 janvier 2018), Delphine de Vigan tisse les liens entre quatre personnages, deux adolescents et deux adultes. Des personnes en danger, en déséquilibre, tenus par des promesses faites les uns aux autres. Toujours proche du vécu, l’auteure s’approche au plus près des sensibilités de ses personnages.

Delphine de Vigan Les loyautés
Delphine de Vigan Les loyautés

Avec Une longue impatience (Noir sur Blanc, 4 janvier 2018), Gaëlle Josse nous offre une nouvelle fois un roman dramatique d’une grande sensibilité et d’une humanité rare. Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, Anne voit sa vie dévorée par l’attente, par l’absence de son fils qui, un soir, n’est pas rentré à la maison. Ce récit est un hommage à l’amour infini des mères infini, un portrait de femme bouleversant.

Gaëlle Josse Une longue impatience
Gaëlle Josse Une longue impatience

Juste après la vague (Denoël, 18 janvier 2018) est le nouveau roman bouleversant de Sandrine Collette, une histoire terrifiante qui évoque les choix impossibles, ceux qui déchirent à jamais. Un roman sur la résilience, l’amour, et tous ces liens invisibles, mais si forts qui soudent une famille.

Sandrine Colette Juste après la vague
Sandrine Colette Juste après la vague

Espérons qu’un de ces romans puisse accompagner agréablement ce début d’année 2018. Et j’en profite pour adresser à tous les lecteurs d’Unidivers mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année.

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom