Pour annoncer le printemps j’ai choisi de laisser une place aux jeunes pousses, aux parutions de petites et moyennes maisons d’édition. Aux côtés de grands noms de la littérature et de romans attendus, vous trouverez dans chaque rubrique un ou deux livres moins médiatisés, mais tout aussi intéressants.

Parmi les auteurs français, commençons par deux livres de femmes, hymne à l’altérité et à la féminité.

alexa faucher

Avec Puisqu’on a marché sur la lune (Éditions Chèvre-feuille étoilée, 8 mars 2022), Alexa Faucher signe un roman poignant, puissant, à deux voix : celle, intime, d’Héloïse, la mère ; celle, distante, de Nohé, la fille. De la lionne protectrice à l’enfant blessée, une épopée réparatrice de douze ans entre Nantes et New York, qui explore la rage contenue des femmes et la transmission, d’une génération à l’autre.

Fabienne swiatly said

Fabienne Swiatly, elle, nous propose avec Saïd (La fosse aux ours, 3 mars 2022) un court roman qui se passe en Meurthe et Moselle. Pendant les vacances où elle s’ennuie, une fillette d’origine polonaise commence à jouer avec un jeune garçon immigré d’Algérie. C’est l’histoire d’une vie bouleversée par la rencontre avec une autre culture.

JUDITH PERRIGNON

Parmi les auteurs et maisons d’édition plus connus, signalons un nouveau livre de Judith Perrignon. Le jour où le monde a tourné (Grasset, 16 mars 2022), dans lequel l’auteur tente de montrer comment, depuis les années 80, la démocratie a pris un tournant, irréversible ?

Vivre à ta lumière taïa

Dans ses romans, Abdellah Taïa évoque souvent la mémoire de sa mère. Avec Vivre à ta lumière (Seuil, 4 mars 2022), Malika est le centre de ce récit puissant et poétique. C’est elle qui parle. Elle raconte avec rage ses stratégies pour échapper aux injustices de l’Histoire. De 1954 à 1999, de la colonisation française à la mort du Roi Hassan II, elle évoque trois temps dramatiques de son histoire et de celle du Maroc.

maisons vides Brenda navarro

Foison de pépites en littérature étrangère. Mais en premier, sortons des sentiers battus avec une auteure espagnole et un romancier tchadien. Maisons vides (Mémoires d’encrier, 3 mars 2022, traduit par Sarah Laberge-Mustad) est un témoignage sur les violences faites aux femmes et le féminicide. Dans un quartier de Mexico, une femme enlève l’enfant d’une autre. La première voit sa vie bouleversée par cet enfant dont elle rêvait. La seconde est désemparée et se demande si elle était faite pour être mère. Brenda Navarro dresse le portrait et le destin de deux femmes que tout sépare dans le Mexique contemporain. Un portrait insolite et original de la maternité.

netonon noel ndjekery

Il n’y a pas d’arc-en-ciel au paradis (Helice Helas, 4 mars 2022) est une plongée dans les horreurs de la traite négrière transsaharienne. Nétonon Noël Ndjékéry entrelace habilement la petite et la grande Histoire, le récit-fleuve et l’anecdote. Nous suivons le parcours de Zeïtoun, un jeune adolescent qui s’enfuit de sa servitude. Au cours de sa fugue, il rencontre deux autres fugitifs : un eunuque et une favorite de harem. Des caravanes en partance pour la péninsule arabique, en passant par la colonisation française, l’enrôlement des tirailleurs africains pendant la Première et la Deuxième Guerre mondiale jusqu’à l’essor du mouvement djihadiste Boko Haram, Nétonon Noël Ndjékéry met en récit deux cents ans d’histoire de la privation de liberté et de l’exploitation humaine dans la région de l’actuel Tchad.

Akira Mizubayashi est un auteur discret, mais cet écrivain japonais amoureux de la culture française tient une place de choix dans le coeur des lecteurs. Reine de coeur (Gallimard, 10 mars 2022) est l’histoire d’un amour-passion interrompu par le conflit sino-japonais. Marie-Mizuné, jeune altiste parisienne cherche à en savoir plus sur ses grands-parents. Jan, étudiant au conservatoire de Paris dut brutalement quitter la France, laissant derrière lui, Anna, la femme de sa vie. Construit autour de la musique, ce récit livre ses secrets au fil des pages. Un roman émouvant et captivant.

Mais je ne peux que souligner la richesse des parutions littéraires étrangères de ce mois de mars.

orhan pamuk

Orhan Pamuk s’est fait visionnaire en campant une épidémie sur une île imaginaire. Les nuits de la peste (Gallimard, 10 mars 2022, traduit par Julien Lapeyre) explore les bouleversements amoureux et politiques dans une société de plusieurs confréries religieuses.

Laird Hunt propose un conte pour adultes, une version d’Alice au pays des horreurs. Dans La maison au coeur de la forêt profonde (Actes Sud, 2 mars 2022, traduit par Anne-Laure Tissut) se révèle une énigme folle où la logique se délite.

LA PROMESSE DAMON GALGUT

Lauréat du Booker Prize 2021, Damon Galgut, écrivain incontournable de la littérature sud-africaine post-apartheid revient avec La promesse (Éditions de l’Olivier, 4 mars 2022, traduit par Hélène Papot). Ce roman est structuré autour de quatre enterrements, un par décennie. Un moyen de conter une saga familiale avec en toile de fond l’état d’esprit d’un pays en mouvement. En 1982, Rachel, Afrikaner, avait fait la promesse de léguer sa maison à sa domestique noire. Mais personne dans la famille n’entend honorer cette promesse. L’auteur passe avec brio d’un personnage à l’autre, toujours avec une acuité remarquable dans l’analyse des caractères.

Paradaize

Même si le prochain roman n’est pas classé en littérature noire, il en a toute la noirceur. La Mexicaine Fernanda Melchor explore les racines du mal de son pays avec Paradaïze (Grasset, 9 mars 2022, traduit par Laura Alcoba). Dans ce monologue, elle témoigne de la culture machiste autour de deux enfants : Polo issu des quartiers pauvres et Franco, un gosse de riche. Un roman redoutable, une descente aux enfers implacable.

barbara abel

Barbara Abel propose de cerner Les fêlures ( PLON, 31 mars 2022) insoupçonnées d’un couple fusionnel qui organise leur suicide simultané. Mais la femme se réveille. Roxane va devoir s’expliquer devant ses proches, ceux de son mari, et bientôt devant la police, car ce suicide en partie raté ne serait-il pas en réalité un meurtre parfait ?

Que savons-nous réellement de ce qui se passe au sein d’un couple ?

femmes en colère

En version poche, voici un roman français, un roman étranger et un roman noir. Femmes en colère (Livre de poche, 9 mars 2022) de Mathieu Menegaux nous emmène dans une cour d’assises où une femme est accusée d’un crime barbare. Les jurés doivent trancher. Un roman sur la place des femmes et les rouages de la justice.

enrage contre la mort de la lumiere

Enragé contre la mort de la lumière (1018, 17 mars 2022, traduit par Estelle Flory) de Futhi Ntshingila est un roman de survie. Dans un township d’Afrique du Sud, Mvelo, adolescente enceinte dotée d’un féroce instinct de suivie, part en quête de ses origines. Une magnifique histoire dans un monde ravagé par l’apartheid.

LA PART DU DEMON

La part du démon (Pocket, 24 mars 2022) de Mathieu Lecerf est le récit de la première affaire du lieutenant Esperanza Doloria sur le meurtre d’une religieuse à Paris. Qui était cette religieuse ? Esperanza fait face à un complot démoniaque.

Article précédentRENNES. FAUXX AUX PRINTEMPS DE BOURGES 2022
Article suivantGWENDOLINE CHANTE LA POÉSIE DES RADES RENNAIS
Marie-Anne Sburlino
Lectrice boulimique et rédactrice de blog, je ne conçois pas un jour sans lecture. Au plaisir de partager mes découvertes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici