actualité littéraire mars

Vacances, frimas, les conditions sont propices à la lecture. Et après ces deux mois de rentrée littéraire, les éditeurs offrent toujours de belles propositions pour de merveilleux voyages immobiles.

Le premier voyage est une introspection. L’origine des larmes (L’Olivier, mars 2024) est le récit de Paul à son psychiatre. C’est l’histoire d’un homme qui voue une haine farouche à son père. Au point d’avoir voulu le tuer. Mais lorsqu’il était arrivé à son domicile, l’homme était déjà mort. De cause naturelle. Jean-Paul Dubois, lauréat du Prix Goncourt en 2019, propose ici une comédie noire teintée d’humour et de mélancolie. 

Arnaud de La Grange, journaliste reporter, est un aventurier. Son amour pour la mer et pour les voyages inspire ses fictions. La promesse du large (Gallimard, 14 mars 2024) est l’histoire d’une renaissance par la nature et la beauté du monde. Aidan a perdu ses parents dans un naufrage en mer alors qu’il n’était qu’un nourrisson. Élevé par ses grands-parents, il a occulté ce drame familial. Mais à vingt-six ans, il décide de comprendre ce qui est arrivé à ses parents. Pour cela, il se rend sur les lieux, en Bretagne. Dans ce village, il se heurte à une culpabilité collective à l’égard de cette tragédie maritime mais il rencontre aussi une jeune femme passionnée d’art et d’océan. Leurs destins vont se trouver inexorablement liés. Un très beau roman sur les blessures refoulées qui empêchent d’avancer et un très beau message d’amour à la mer. (Feuilleter)

Vous aimez la Bretagne ? Embarquez pour un très beau voyage sur les côtes bretonnes, en suivant Hélène Gestern avec Cézembre (Grasset, 27 mars 2024), l’époustouflante saga d’une famille malouine dont la mer a fait la fortune et le malheur.

Jean Rolin est aussi un grand voyageur, un randonneur pédestre qui nous fait découvrir de sa plume académique les beautés insoupçonnées qui nous entourent. Parti dans le sud de la France sur les traces de l’écrivaine britannique Katherine Mansfield, le voilà embarqué vers la Guyane à la chasse aux papillons. Les papillons du bagne (P.O.L , mars 2024), d’une curiosité et d’une érudition insatiables, suit avec humour et ironie les tribulations contemporaines d’un écrivain entomologiste. Avec un grand talent narratif et descriptif, il trace un itinéraire poétique à travers la géopolitique, l’histoire coloniale et les guerres, la littérature. (Feuilleter)

  • Cézembre Hélène Gestern
  • Les papillons du bagne Jean Rolin

Avec ses quatre premiers romans, Sébastien Spitzer cumule les prix littéraires et les succès publics, il revient cette fois avec une histoire vraie. Léonie B. (Albin Michel, 1 er mars 2024) est cette jeune femme de dix-neuf ans qui vécut un amour fou avec Victor Hugo. Elle paiera cher son audace de femme émancipée et cet amour fou. Son sort fera prendre conscience à Victor Hugo de la condition des femmes et lui inspirera les premiers chapitres de son chef-d’œuvre : Les Misérables.

En transition avec la littérature étrangère, je cite le nouveau roman de Nancy Huston, la plus française des canadiennes. Francia (Actes Sud, mars 2024) est le portrait lumineux d’une transexuelle colombienne travaillant au Bois de Boulogne. Une combattante de tous les instants. (Feuilleter)

Un nouveau roman de Paul Auster est toujours un évènement. Baumgartner (Actes sud, mars 2024, traduit par Anne-Laure Tissut), professeur de philosophie à Princeton, veuf solitaire de soixante-dix ans, entame un voyage dans le grand palais de la mémoire. Il se remémore son enfance, la vie de son père et sa rencontre avec Anna, une jeune poétesse. Le récit devient alors une analyse de l’attachement puis du deuil. Paul Auster signe un roman lumineux, traversé par les forces de l’amour et de la perte. (Feuilleter)

Will Bear, mercenaire itinérant, sillonne les routes de l’Amérique à bord de son camping-car. En chemin, une femme qui se présente comme sa fille, l’appelle à l’aide sur un de ses téléphones pourtant intraçable. Piège ou opportunité ? Jouant avec les codes du roman noir et de la dystopie, Dan Chaon nous propulse avec Somnambule (Albin Michel, 1er mars 2024, traduit par Hélène Fournier) dans un monde dominé par la violence et la technologie – un univers à la fois si loin et si proche du nôtre.

  • Francia Nancy Huston
  • Baumgartner Paul Auster
  • Somnambule Dan Chaon

Afin de percer de nouveaux horizons, voici un premier roman et une maison d’édition moins connue. Entre folklore et féminisme moderne, l’ougandaise Jennifer Nansubuga Makumbi, nous raconte avec La première femme (Métailié, 1er mars 2024, traduit par Céline Schwaller) la quête des origines de Kirabo. Élevée par ses grands-parents, personne ne veut lui dire le nom de sa mère. Elle décide de chercher la vérité et d’interroger Nsuuta la sorcière. L’auteur explore avec brio les mythes sur la maternité et comment la sagesse féminine du passé irrigue le présent et le futur. À travers la légende de la Première Femme, elle nous montre comment les sociétés se fondent dans la fabrication des mythes mais aussi dans leur transformation.

Quebec Amérique est une maison d’édition canadienne qui se taille une belle part de marché en France grâce à ses romans humains et sensibles. Jean-François Beauchemin a largement contribué à son rayonnement. Et la plume de Geneviève Jannelle devrait le confirmer. Prendre son souffle (Québec Amérique, 20 mars 2024) est un roman bouleversant qui nous confirme que les pires choix sont parfois ceux que l’on fait par amour.

À la limite du roman noir, quel plaisir de retrouver l’univers de Tiffany McDaniel. Du côté sauvage (Gallmeister, 7 mars 2024, traduit par François Happe), est une ode à toutes celles qui ont disparu ou perdu un être cher. Arc et Daffy, deux jumelles, vivent dans l’Ohio avec leur mère et leur tante, toxicomanes et parfois prostituées. Nous les suivons de leur enfance à l’âge adulte confrontées à une série de femmes retrouvées mortes dans la rivière. Fondée sur une histoire réelle, ce roman explore la fatalité sociale avec une puissante dose d’humanité, d’imaginaire et un étonnant équilibre entre violence et beauté.

  • La première femme Jennifer Nansubuga Makumbi
  • Prendre son souffle Geneviève Jannelle
  • Du côté sauvage Tiffany McDaniel

En mars, le choix de romans noirs est particulièrement varié et vaste. Avec des ténors du genre comme R.J Ellory (Au nord de la frontière chez Sonatine, 21 mars 2024, traduit par Fabrice Pointeau), Karine Giebel (Et chaque fois mourir un peu, Récamier, 28 mars 2024, feuilleter), Nicko Takian (Triangle noir chez Calman- Lévy, 6 mars 2024) ou encore Peter May (Tempête sur Kinlochleven, Rouergue, mars 2024, traduit par Ariane Bataille, feuilleter).

Alexis Laipsker et Claire Favan sont en marche sur les traces des plus grands. Le premier, spécialiste du poker, nous propose D’entre les morts (Michel Lafon, 21 mars 2024) une nouvelle enquête de son duo fétiche, la profileuse Olivia Montalvert et le commissaire Venturi. 

  • Au nord de la frontière J.R. Ellory
  • Et chaque fois mourir un peu Karine Giebel
  • Triangle Noir Niko Tackian
  • Tempête sur Kinlochleven Peter May
  • D'entre les morts Alexis Laipsker

Claire Favan tisse l’histoire de deux cousins liés par un lourd secret. Et leur trajectoire au milieu des cadavres n’en finit pas. Le roi du silence (Harper et Collins, 6 mars 2024), ce titre reflète l’image d’un des deux personnages qui préfère l’emprisonnement à la confidence. Pourquoi ? C’est l’objectif de l’enquête du capitaine de police, Corinne Amboise. Une véritable course contre la montre.

Et je termine avec deux romans noirs haletants et addictifs. 

Mirror bay (Sonatine, 7 mars 2024, traduit par Pierre Szczenciner) est un roman sur la mémoire des traumatismes passés. En 1989, la famille de Wilder vient s’installer dans le Maine. Sur la plage, Wilder rencontre Harper et Nathaniel. Les trois adolescents deviennent vite inséparables. Mais de sombres évènements mettent fin à leur insouciance. Profondément marqué, Wilder entreprend de rédiger ses mémoires. Prenant un visage totalement inattendu, l’horreur frappe à nouveau… Catriona Ward signe un roman angoissant qui hantera longtemps son lecteur.

Duel (Belfond, 7 mars 2024) est le premier roman de Franck Leduc et ce thriller haletant est plutôt réussi. Deux cars scolaires disparaissent alors qu’ils emmenaient une soixantaine d’enfants en classe de neige. Aucune trace, aucune piste. Pour le commissaire Shepherd, chargé de l’enquête, c’est une énigme qui défie la raison. Jusqu’à cet appel du ravisseur qui ne veut parler qu’à la négociatrice Talia Sorel. Pourquoi elle ? Cette jeune recrue du Raid pourra-t-elle déjouer les pièges du ravisseur manipulateur ? 

  • Mirror Bay Catriona Ward
  • Duel Frank Leduc

Et comme chaque mois, voici trois parutions en version poche. Une seconde chance pour découvrir des romans remarquables. 

Avec Les mangeurs de nuit (Livre de poche, 6 mars 2024), Marie Charrel  nous conte l’histoire de l’immigration japonaise au Canada au début du XXe siècle. Contes japonais et légendes indigènes se lient dans une fabuleuse ode à la nature et à la fraternité.

Le royaume désuni (Folio, 7 mars 2024, traduit par Marguerite Capelle) est l’histoire d’une famille anglaise au fil de l’évolution d’un pays. Jonathan Coe choisit finement ses personnages pour analyser la société anglaise. (Feuilleter)

  • Les mangeurs de nuit Marie Charrel
  • Le royaume désuni Jonathan Coe

Pétronille Rostagnat publie Quand tu ouvriras les yeux, son nouveau roman le 22 mars 2024 chez Harper et Collins. Mais vous pouvez aussi la retrouver ce même jour avec le roman machiavélique qui lui valut le prix Cognac du meilleur roman francophone en 2022, J’aurais aimé te tuer. Laura Turrel se présente un matin au commissariat de Versailles pour s’accuser du meurtre de Bruno Delaunay, un homme qui aurait tenté de la violer. Mais la scène de crime ne correspond pas tout à fait aux déclarations de la victime. Que cache-t-elle ? Le commandant Damien Deguire et son second, Jonathan Pigeon, s’interrogent sur les motivations de Laura. Un suspense implacable.

Quel roman vous accompagnera sur les routes de ce mois de mars ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici