Curieusement si peu de livres paraissent en novembre, nous entrons dans la période où les ventes sont en progression. L’attribution des Prix littéraires, notamment le Prix Goncourt et le Grand Prix du Roman de l’Académie française va entraîner de nouveaux tirages. Rappelons aussi que le livre est avec le chocolat un des cadeaux le plus offerts à Noël.

Je n’ai pas de boule de cristal pour vous annoncer avant l’heure le lauréat du Prix Goncourt, mais je peux déjà vous donner quelques idées de livres cadeaux qui apparaîtront en novembre sur les étals de votre librairie préférée.

Annie Leibovitz

Je commence avec  une véritable œuvre d’art, Annie Leibovitz, Portraits 2005-2016 (Phaïdon, novembre 2017) . La photographe américaine, réputée pour ses photos de célébrités, présente une nouvelle série de portraits. Avec un style alliant esthétisme et originalité, Annie Leibovitz transmet une lumière unique faisant ressortir la personnalité intime de son personnage  en le mettant en scène dans un environnement saisissant. Avec ces 150 illustrations, vous découvrirez un nouveau regard de personnalités mondialement connues, tout en admirant le travail remarquable de la photographe. Un ouvrage coup de cœur d’une qualité exceptionnelle.

Birthday girl

Allier le texte et l’image, c’est ce que nous propose une nouvelle fois Haruki Murakami avec Birthday girl ( Belfond, 9 novembre 2017). L’auteur japonais, spécialiste des ambiances entre rêve et réalité, des moments suspendus qui hantent longtemps le lecteur, nous livre une nouvelle mélancolique, douce-amère, superbement mise en images par l’illustratrice allemande Kat Menschik. L’ensemble restitue parfaitement l’univers hypnotique du maître.

Heather, par-dessus tout

Parmi les nouvelles parutions, j’ai retenu un roman étranger, un recueil de nouvelles et un roman noir. Avec Heather, par-dessus tout ( Gallimard, 2 novembre 2017), Matthew Weiner, créateur de Mad Men, propose un premier roman sombre et tendu qui égratigne le mariage, la parentalité et les rapports de classe dans l’Amérique contemporaine.  Il décrit aussi magnifiquement les ambiguïtés du désir et laisse entrevoir la bête tapie en chacun de nous.

WILLIAM BOYD

William Boyd revient avec un recueil de neuf nouvelles, Tous ces chemins que nous n’avons pas pris ( Seuil, 2 novembre 2017). Ce formidable conteur et psychologue délivre avec humour et sensibilité le récit de rencontres fortuites qui entre poids du passé, émotions et décisions impulsives font basculer une vie.

Camilla Läckberg

Novembre marque aussi le retour de Camilla Läckberg avec La sorcière (Actes Sud, novembre 2017). Les amateurs auront plaisir à retrouver Erica Falck et son compagnon le commissaire Patrik Hedström dans une enquête sur la disparition de Néa, une fillette de 4 ans retrouvée morte dans la forêt, à l’endroit précis où la petite Stella, même âge, qui habitait la même ferme, a été retrouvée assassinée trente ans plus tôt.

Yoko Ogawa

Côté Poche, j’ai choisi le roman de Yoko Ogawa, Petits oiseaux ( Babel, novembre 2017), une fable d’une douceur salvatrice avec un enfant qui ne parle que la langue des oiseaux.  Un éloge de la différence dans lequel la solitude conduit à un bel univers, poétique, musical et enchanteur.

Leonor de Recondo

Début novembre, vous commencerez aussi à repérer les éditions collector des éditeurs de format Poche. Citons par exemple Points qui offre un habit de fête au très beau roman de Leonor de Recondo, Amours. Mais , nous aurons l’occasion de parler d’autres livres cadeaux le mois prochain.

 

 

Lectrice boulimique et rédactrice de blog, je ne conçois pas un jour sans lecture. Au plaisir de partager mes découvertes.

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom