A Rennes, Christian Bonnefoi expose « Eurêka a de la suite dans les idées » du 18 juin au 17 septembre 2011 à la galerie Oniris

La dernière exposition personnelle de Christian Bonnefoi chez Oniris date de 2008, au moment de sa  belle exposition rétrospective au Centre Georges-Pompidou à Paris.

Pendant tout l’été 2011, Christian Bonnefoi revient pour la 9e fois en exposition personnelle à Rennes avec des peintures récentes de divers formats ainsi que des dessins et collages muraux réalisés pendant les deux dernières années.

Les travaux présentés dans cette nouvelle exposition intitulée « Eurêka a de la suite dans les idées » font intervenir la couleur, parfois discrètement, parfois de manière plus affirmée, renouant avec les tableaux de la première série intitulée « Eurêka », en 1981. C’est pourquoi les tableaux portent également le titre générique d’Eurêka (la huitième série).

« Depuis toujours, je travaille sur plusieurs œuvres et plusieurs séries à la fois. Je travaille en même temps sur des formats différents, des groupes différents, qui mettent donc en jeu des rapports différents de construction, de fonctions, de structures, de couleurs, de textures, de rapports au dessin, à la surface… Il en résulte un télescopage de problèmes et de solutions, qui contrebalance la rigueur théorique, et ouvre les recherches de possibilités plastiques. Les détails d’un tableau d’une série peuvent devenir le motif principal d’un autre tableau d’une autre série ; il peut aussi y avoir des retours sur des éléments déjà traités dans des tableaux antérieurs. »

« Dans toutes mes séries, il y a des fonctions qui sont reprises (textures, couleurs, lignes, gestes…) dont la structuration variable permet l’apparition et la libération de la forme; parfois la forme peut s’ouvrir, parfois elle peut se fermer; certaines possibilités émergent dans un tableau et vont se développer dans un autre… » Ch. Bonnefoi

 

Oniris – galerie d’art contemporain – 38, rue d’Antrain – 35700 Rennes – 02 99 36 46 06 –

Vernissage samedi 18 juin 2011 de 17h à 19h en présence de l’artiste.

Animula blandula vagula : Âme de diaphane intimité, hôtesse et compagne de mon corps, tu verses vers des lieux délavés, escarpés et dénudés, où ne résonnent tes jeux d'esprit…

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom