L’ANATOMIE FÉMININE EXPLIQUÉE AUX ENFANTS DANS UN LIVRE ILLUSTRÉ

petit illustre intimite couverture tiphaine dieumegard mathilde baudy
Catégories : Education, Littérature

Le Petit illustré de l’intimité a pour but de répondre à la curiosité des enfants sur l’anatomie féminine à travers des dessins poétiques, mais clairs. Parfois prises de court par les questions que posaient leurs enfants, Tiphaine Dieumegard et Mathilde Baudy ont décidé de créer le support qui leur manquait. Après une campagne de crowdfunding plus que réussie et plus de 50 000 euros récoltés en un mois, le livre doit arriver en librairie le 1er mai 2021.

Comment on fait les bébés ? C’est quoi l’utérus ? C’est où la vessie…? Les parents sont souvent pris au dépourvu par les questions de leurs enfants. Mathilde Baudy et Tiphaine Dieumegard ont écrit le Petit illustré de l’intimité afin de leur venir en aide. « Dans ces cas-là, on n’est pas sûr du mot à employer ou on a peur de dire des bêtises… L’idée c’est vraiment d’avoir un livre qui puisse nous aider à parler de l’intimité avec l’enfant. Et ensuite avoir le livre accessible quelque part dans la maison », explique Mathilde Baudy, l’illustratrice de l’ouvrage.

Tiphaine Dieumegard, sage-femme à Niort, est maman de 3 filles âgées de 3 à 7 ans. Mathilde Baudy, professeure d’arts appliqués en Savoie et illustratrice de formation, est maman de 2 filles de 3 et 7 ans. Avec une vision du féminisme similaire, elles ont commencé à se suivre sur Instagram il y a plusieurs années. Lorsque Mathilde n’a pas trouvé de livre afin de l’aider à répondre aux questions de sa fille, elle a partagé sa frustration sur les réseaux. Tiphaine a réagi car elle se trouvait dans la même situation. Le besoin était trop grand pour l’ignorer et elles se sont donc lancées en 2019.

Le Petit illustré de l’intimité est à destination des enfants de primaire. « Au départ, on a écrit un livre pour nos enfants », explique Mathilde Baudy. L’ouvrage a été relu par deux psychologues pour enfants qui estiment que certains enfants seront prêts à le lire à 6 ans, d’autres à 9 ans, en fonction de leur maturité.

Les illustrations sont poétiques, mais anatomiquement justes et claires. L’un des soucis qu’avaient les autrices avec les rares livres existants étaient les dessins enfantins. Dans le Petit illustré de l’intimité de la vulve, de l’utérus, du vagin, du clitoris, des règles, etc., les dessins sont aux bonnes proportions.

Bien que conçu à partir d’interrogations de leurs filles, le livre est pensé pour tous les enfants. « Ce n’est pas parce que ça parle de vulve que c’est uniquement à destination des petites filles. Ce livre est pour tout le monde. Il permet d’apprendre comment on est fait, comment est fait l’autre, se rendre compte qu’on n’est pas si différent » explique Mathilde Baudy.

L’un des points essentiels du livre, c’est l’utilisation des mots justes. Pas de zézette, minou et autre zizi dans ces pages. « On part du principe qu’on a besoin d’avoir les bons termes pour que les choses se conçoivent bien. Pour bien comprendre son corps et aussi pour pouvoir comprendre ce que nous dira notre médecin en étant adulte, il faut avoir les bons termes. Ça ne viendrait à l’idée de personne d’expliquer toute sa vie à un enfant qu’un chien s’appelle un wouaf-wouaf, c’est pareil pour le sexe » explique Mathilde Baudy.

Deux grandes parties

Le Petit illustré de l’intimité est divisé en deux parties distinctes. La première est concentrée sur l’anatomie. « On part d’un élément, on remonte et on explique à quoi ça sert, comment c’est fait, où ça se trouve dans le corps… » décrit Mathilde Baudy. Chaque élément a sa page consacrée et une explication claire, ainsi qu’une petite info à retenir pour bien vivre avec son corps. Par exemple, l’importance de bien s’essuyer après être allé aux toilettes.

La seconde partie du livre s’intéresse à l’intimité. Beaucoup de questions plus abstraites sont abordées, comme la sexualité, les règles, le genre ou le consentement. « On s’est rendues compte qu’on parle souvent de puberté et de règles aux jeunes filles au moment où elles vont les avoir, ou où elles les ont déjà. Il y a alors parfois une sidération totale car on ne leur en a jamais parlé avant » déplore l’illustratrice.

À la fin du livre, un lexique et une page contact d’associations ressources sur différents sujets traités. En effet, tout au long de leur projet, les deux femmes ont eu à cœur l’inclusion. Les dessins représentent des enfants avec des corpulences, des couleurs de peau et des cheveux différents. La PMA, l’adoption et les différentes manières de devenir parents sont abordées. Tiphaine Dieumegard et Mathilde Baudy ont fait relire leur ouvrage à plusieurs groupes afin de s’assurer d’utiliser les mots justes et d’éviter toute stigmatisation. Une association de transidentité, des psychologues pour enfants, des professionnels de santé, des instituteurs ou encore des professeurs de SVT ont entre autres relu le livre.

Les autrices vivent dans différentes régions de France, et la situation sanitaire n’ayant pas aidé, elles ne se sont vues que deux fois. « On a commencé à écrire au téléphone sans s’être jamais vues, c’était un peu un pari fou » se souvient Mathilde Baudy. Pari réussi après deux ans de travail à distance, le projet a reçu un soutien phénoménal.

Un soutien inattendu

Tiphaine et Mathilde ont envoyé leur projet de livre à des éditeurs une semaine avant le confinement. Sans réponse, elles ont décidé de se lancer seules et se sont tournées vers le crowdfunding. La cagnotte, lancée en janvier sur Ulule, a atteint 360% de son but en un mois. Depuis sa fermeture, d’autres livres ont été mis en prévente afin de répondre à la demande. Plus de 3000 livres ont ainsi été précommandés. « On espérait vendre 750 livres et on nous avait dit que c’était déjà beaucoup pour un premier livre. Finalement, c’était un vrai manque et on a reçu des milliers et des milliers de messages de soutien » se réjouit Mathilde Baudy.

La réussite de la cagnotte a attiré une grande maison d’édition qui a fait une proposition aux autrices. Après considération, Tiphaine et Mathilde ont décidé d’auto-éditer leur livre. « On voulait garder le contrôle. L’éditeur commençait à nous dire qu’il fallait rhabiller certains dessins et on s’est dit que ce n’était pas possible. Pas question de mettre des tabous là où il n’y en a pas. Comment normaliser le corps et parler d’intimité sans le montrer ? » explique l’illustratrice. L’auto-édition permet aussi aux deux femmes de choisir des prestataires éthiques et une impression en France afin d’aller au bout de leur démarche.

Le soutien n’est pas que populaire, des associations et organismes soutiennent ce projet. L’ouvrage a été lu et approuvé par la Chaire santé sexuelle et droits humains de l’UNESCO. « On est sur un petit nuage, on se sent extrêmement portées. Chaque jour son lot d’incroyable » résume Mathilde Baudy.

Et la suite ? Tiphaine et Mathilde travaillent déjà sur le tome 2, dédié à l’anatomie masculine. Elles ont un projet de 3e tome sur la sexualité à destination 12/15 ans. Et enfin, elles aimeraient écrire un quatrième livre sur la PMA, et les différentes manières de devenir parent.

Mathilde Baudy et Tiphaine Dieumegard

Le petit illustré de l’intimité, de la vulve, de l’utérus, du vagin, du clitoris, des règles, etc., Tiphaine Dieumegard et Mathilde Baudy.

Disponible en librairie le 1er mai 2021

Page Facebook

Compte Instagram

Compte Twitter

En prévente ici. (selon dispo : en 5 jours plus de la moitié des 500 exemplaires en prévente ont été vendus)

Grâce au succès de notre crowdfunding, les autrices vont pouvoir offrir 300 livres à des associations, des bibliothèques ou des écoles. Si vous faites partie d’une association ou que vous connaissez des asso’ qui seraient intéressées pour recevoir le petit illustré de l’intimité (tome 1) n’hésitez pas à contacter les autrices.