Yvette Horner, notre accordéoniste aux cheveux de feu, est morte le 11 juin à 95 ans. Née à de Tarbes le 22 septembre 1922, elle nourrissait une passion pour sa ville et le Tour de France.

Yvette Horner (de son vrai nom Yvette Hornère, patronyme modifié par sa mère), donne son premier concert en 1947.

En 1948, Yvette Horner est la première femme à remporter la Coupe du monde de l’accordéon Le grand-prix international d’accordéon de Paris lui est attribué en 1950.

 

En 1950, elle reçoit le grand prix du disque de l’académie Charles-Cros pour le Jardin secret d’Yvette Horner. En 1952, Calor, qui sponsorise le Tour de France, lui propose d’accompagner la course, ce qui lança sa carrière. Elle joue sur un podium, à l’arrivée de chaque étape. Coiffée d’un sombrero et juchée sur le toit d’une Citroën Traction Avant aux couleurs de la marque Suze, elle réitère les années suivantes, accompagnant au total onze Tours de France (de 1952 à 1963). Elle est également reine des Six Jours en 1954.

En 1985, le couturier Jean-Paul Gaultier crée les tenues de scène d’Yvette Horner dont la célèbre robe Tour Eiffel. En 1987, elle devient la marraine du Cany-Accordéon-Club, avec qui Annie Lacour directrice, travailla à la Schola Cantorum de Paris pendant 5 ans.

Durant sa carrière, l’accordéoniste a donné plus de 2 000 concerts.

Yvette Horner enregistre pour les labels Pathé Marconi, CBS et Erato. Sa discographie compte 150 disques, dont les ventes ont atteint les 30 millions d’exemplaires.

YVETTE HORNER

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom