Parfois les images ont plus de force que les mots. Weegee aurait pu faire sienne cette maxime tant ce photojournaliste a marqué la profession.

weegeeJeune émigré polonais à New York, Arthur Fellig apprend un peu par hasard la photographie en devenant d’abord portraitiste de rue avant de vendre ses premières photos à la presse locale et de prendre le pseudo de Weegee. Nous sommes dans les années 20 et pendant 40 ans, il parcourra inlassablement les rues de la grosse pomme à bord de sa voiture transformée en laboratoire roulant et au gré d’une radio branchée sur la fréquence de la police. Photographe de faits divers, il est souvent le premier sur les lieux du crime et fait son beurre avec ces photos, tout en s’intéressant à la beauté de sa ville, aux déshérités, aux noirs, aux drames de la vie quotidienne, mais aussi aux bonheurs comme lorsqu’il photographie la plage bondée de Coney Island ou la victoire de 1945.

Photographe de la nuit, il aime les photos très contrastées, aux blancs parfaits, héritage de ses portraits de jeunesse quand les émigrants voulaient être le plus blanc possible sur les photos. Son travail avec un flash puissant et des appareils à la définition importante donnent une ambiance souvent proche du cinéma noir de cette époque. Le halo du flash illumine la scène et met en valeur l’expressivité des visages. Il pratique le champ/contrechamp en montrant à la fois la scène et la réaction des badauds.

Photo de Weegee

Critiqué comme étant un précurseur des paparazzis ou un voyeur, Weegee a pourtant été reconnu dès les années 50 comme un grand de la photo, outre-Atlantique. Il a été l’objet de plusieurs expositions en France, dont l’une d’elles, au musée Maillol que l’on peut retrouver dans un très bel ouvrage. Au fil des pages, on se laisse captiver par cette ambiance nocturne et noctambule. De l’ombre d’un meurtre à la lumière des scènes les plus cocasses, Weegee nous embarque comme dans un film à travers ses images, nous fait nous imaginer ses personnages parlant et s’exprimant face à nous. Un voyage dans le temps et dans l’histoire de l’Amérique à travers celle de cette ville-monde qu’est New York.

Une source d’inspiration également pour tout photographe de rue, qui pousse à avoir tout le temps dans sa poche un appareil pour saisir ces instants de vie.

A découvrir dans : Weegee, dans la collection Berinson, Gallimard, 2007, 224 pages, ISBN-10: 2070785076,ISBN-13: 978-2070785070, 80€

Photo de Weegee

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom