Vitré 11 novembre : l’hommage historique aux 22 soldats russes

dans la rubrique Histoire, Rennes.

vitré

Publié le 14 Nov 2016

À Vitré, le 11 novembre 2016 aura connu une teinte particulière. Une commémoration à la fois discrète, solennelle, émouvante, aux couleurs de la France et de la Russie. Premier hommage rendu officiellement aux vingt-deux soldats du corps expéditionnaire russe qui sont enterrés au cimetière Saint-Martin depuis bientôt cent ans.

 

vitréC’est avec enthousiasme et abnégation que Jean-Yves Huet, retraité de la Marine nationale et nouveau responsable vitréen du protocole des cérémonies patriotiques, a mis en œuvre sa décision de rendre enfin un hommage solennel à la mémoire des soldats russes enterrés à Vitré. Sans doute unique dans l’Ouest, le cimetière Saint-Martin de Vitré accueille, outre les tombes dans les carrés réservés aux soldats des deux guerres mondiales, un monument commémoratif en forme de croix orthodoxe russe sur lequel figure les noms de ces vingt-deux soldats d’origine Russe. Avec l’aide de l’Ascerf (Association du souvenir du corps expéditionnaire russe en France), Jean-Yves Huet a mené de nombreuses recherches historiques…

russieEn 1915, Nicolas II signa un décret pour que les soldats russes fassent la guerre aux côtés des forces françaises. Ce sont 45 000 soldats qui arrivèrent en France à partir de 1916. Le lien avec Vitré ? Lorsque les combattants étaient blessés, ils étaient envoyés à l’arrière du front et pris en charge dans des hôpitaux dits complémentaires. Vitré abritait trois de ces hôpitaux : l’actuel lycée Bertrand-d’Argentré, Sainte-Marie et l’ancien hôpital de la rue Pasteur.  Les soldats qui ne survivaient pas à leurs graves blessures étaient enterrés sur place. Qui plus est, le cataclysme de la Révolution russe de 1917 et ses morbides suites empêchèrent le retour de ces jeunes gens, vivants ou de leurs dépouilles. 
vitré russie

Cette situation complexe signa l’acte d’oubli de ces citoyens russes emportés par la vague meurtrière de la guerre 14-18. Les deux émissaires de l’ambassade de Russie, présents lors de cette émouvante cérémonie l’ont confirmé : l’existence du monument de Vitré était ignorée jusqu’il y a peu de temps des autorités Russes.

vitréParfaitement intégré aux habituelles cérémonies du 11 novembre, cet hommage historique fut sobre et très émouvant. En présence du maire, Pierre Méhaignerie, des autorités militaires, des responsables des associations d’anciens combattants, d’Isabelle Le Callennec, députée et conseillère départementale de Vitré, une délégation de la paroisse orthodoxe Saint Jean de Cronstadt et Saint Nectaire d’Égine de Rennes ont lu (en Slavon) les prières pour les morts et se sont inclinés devant les tombes de chacun des soldats russes. vitréUn office catholique s’en est suivi avant la poursuite des commémorations sur la place au pied du château de Vitré.

À l’heure où les tensions internationales sont nombreuses et inquiétantes, où les relations entre la Russie et la France se tendent – deux nations qui entretiennent de très anciens liens d’amitié –, ces initiatives pertinentes et sobres permettent d’apprécier ce que des échanges pacifiques, sur la base d’une volonté partagée, procurent en terme d’enrichissement et de connaissance réciproque.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vitré 11 novembre : l’hommage historique aux 22 soldats russes was last modified: novembre 15th, 2016 by Thierry Jolif