OÙ EST CHARLIE ? VESOUL LE 7 JANVIER 2015

Vous appréciez la littérature qui dérange, celle qui peut se montrer irrévérencieuse, provocante jusqu’à l’outrance, déclenchant autant les fous rires que les grimaces ? Eh bien vous ne serez pas déçus en vous plongeant avec envie dans le dernier roman de Quentin Mouron, Vesoul, le 7 janvier 2015.

T’as voulu voir Vesoul et on a vu Vesoul… Jacques Brel.

VESOUL 7 JANVIER 2015

Attention, ce jeune auteur talentueux n’en est pas à sa première publication, loin de là. Avec sa plume aiguisée, son humour qui se situe au dixième voire onzième ou douzième degré, il sait se faire le miroir de nos travers, de notre société qui souvent brille trop par son cynisme. Et c’est dans ce creuset parfois nauséabond que Quentin Mouron trace son sillon.

Dans Vesoul, le 7 janvier 2015, l’auteur met en scène deux personnages, le narrateur et son comparse, un jeune cadre qui le prend en stop. Au gré de leur périple, ils se retrouvent dans la petite ville de Vesoul, bourgade apparemment paisible de la Franche-Comté. Pourtant, il va s’y dérouler bien des choses. Selon le procédé du roman picaresque utilisé par l’auteur, le lecteur assiste, en témoin attentif et captivé, aux aventures et mésaventures de ces deux gaillards qui vont vivre des heures et des rencontres totalement folles. Ainsi les deux compères vont fréquenter tour à tour : un salon du livre bien singulier, un festival des sexualités, un congrès entrepreneurial…

Dans ce Bouvard et Pécuchet version XXIe siècle et aux échos rabelaisiens, l’auteur aborde la montée des populismes en Europe et dans le monde, l’explosion de la violence sociale (dont l’actualité récente témoigne encore), la détresse des populations marginalisées, la montée exponentielle des fanatismes religieux comme réponse à l’absurdité d’un monde occidental ultralibéral…

Et puis une rupture importante marque le récit : 7 janvier 2015. La France est victime des attentats de Charlie. Tout bascule… Dans l’horreur, mais aussi dans une sorte de communion où chacun se retrouve confronté à la peur, à l’angoisse, à la fragilité, à cette nécessité de s’unir contre toute forme de barbarie. Et si Quentin Mouron dénonce, non sans talent, les dysfonctionnements profonds de nos sociétés, il croit encore à l’humanité qui devrait toujours primer.

On rit, on rit fort, pour ne pas se désoler, pour ne pas finir écrasés par ces fêtes larmoyantes que sont nos vies.

 

Vesoul, le 7 janvier 2015 de Quentin MOURON – Éditions Olivier Morattel – 115 pages. Parution : janvier 2019. Prix : 16,50 €.

 » Vesoul, le 7 janvier 2015 est le livre de l’insignifiance, des discours creux, des vies pour rien et des morts gratuites. Avec ce sixième roman, Quentin Mouron, écrivain canado-suisse de 29 ans, se place dans les pas du Gombrowicz de La Pornographie ou du Marcel Aymé de La jument verte, et signe une farce hilarante à l’arrière-goût de tragédie « 

Couverture : Olivier Morattel Ed – Photo auteur Quentin MOURON © Fabien Wuff-Georges (+ babelio).
En librairie le 9 janvier 2019.

QUENTIN MOURON

Quentin Mouron est un écrivain canado-suisse de langue française né à Lausanne le 29 juillet 1989 (29 ans). Il est le fils de Didier Mouron. Il travaille également comme chroniqueur dans divers quotidiens suisses. Depuis mars 2015, il tient une chronique au sein de l’émission Qu’est-ce qu’elle a ma girl ? sur BeCuriousTV intitulé Au pied de la lettre.

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom