RENNES. VÉRO 1ÈRE REINE D’ANGLETERRE SUR LA SCÈNE DES GAYEULLES !

Véro 1ère, Reine d’Angleterre est invitée par Les Tombées de la Nuit à se produire à Rennes lors de quatre représentations de plein air au parc des Gayeulles, du 12 au 15 juin. D’après une pièce de Gabor Rassov qui renoue avec le mélodrame, l’adaptation par Philippe Nicolle et les comédiens des 26 000 couverts invite le public à partager un réjouissant moment de théâtre populaire.

Véro reine d'Angleterre
Photo : Patrick Girot

La représentation de Véro 1ère, Reine d’Angleterre aux Gayeulles est l’occasion de découvrir le style particulier de la troupe des 26 000 couverts. La compagnie née à la fin des années 1990 et basée en Bourgogne joue sur tous les fronts : salles de spectacles, gymnases, chapiteaux, rues… Les comédiens menés par Phillipe Nicolle investissent tous les lieux pour partager leur idée du théâtre. Adepte de l’écriture de plateau, la troupe aime créer une relation avec le public. En choisissant de travailler avec le dramaturge Gabor Rassov pour Véro 1ère, Reine d’Angleterre, les 26 000 couverts se confrontent pour la première fois à un texte pré-écrit.

Véro reine d'Angleterre
Photos : Christophe RAYNAUD DE LAGE

Même si nous avons retravaillé le texte et apporté quelques modifications, nous étions en lien permanent avec Gabor. Il faut respecter le texte et sauvegarder sa structure.

Philippe nicolle

Pensée sur le modèle des mélodrames du XIXe siècle, la pièce écrite par Gabor Rassov raconte l’histoire d’une famille et plus particulièrement celle de Véro. Les spectateurs suivent le parcours de ce personnage de basse extraction : Véronique, dit Véro. Victime de harcèlement, elle rencontre des personnages qui vont changer sa destinée. Son ascension sera telle que Véro passera de prostituée… à reine d’Angleterre ! Alors « qu’elle n’osait se rêver gérante de Franprix ».

Véro reine d'Angleterre
Photos : Christophe RAYNAUD DE LAGE

Pour Philippe Nicolle, metteur en scène de la pièce, ce texte écrit il y a trois ans est l’occasion de faire rire le spectateur, mais aussi « d’avoir une réflexion sur la destinée et le hasard. C’est aussi l’occasion de rendre hommage au théâtre. » Avec Véro 1ère, Reine d’Angleterre, le théâtre de foire est effectivement mis à l’honneur. 450 spectateurs pourront assister aux quatre représentations du mélodrame satirique en plein air. La compagnie des 26 000 couverts s’installe au parc des Gayeulles avec leur scène sur remorque, renouant ainsi avec les origines du théâtre joué en extérieur. « On installe notre scène démontable un peu comme un forain avec son stand d’autotamponneuses ».

Véro reine d'Angleterre
Photos : Christophe RAYNAUD DE LAGE

Ce choix d’investir des espaces extérieurs était cher à la troupe, principalement axée sur le théâtre de rue*. Leur précédente production, À bien y réfléchir, et puisque vous soulevez la question, il faudra quand même trouver un titre un peu plus percutant, s’étant jouée en salle, la troupe a souhaité poursuivre une réflexion qu’elle affectionne sur l’opposition entre théâtre en salle et théâtre de rue. Philippe Nicolle ajoute : « Nous avions aussi l’envie de nous confronter aux difficultés de cette forme théâtrale et de nous rapprocher des origines du théâtre mélodramatique concentré sur la magie scénique. On avait aussi envie de bronzer ! »

* Découvrez-en plus sur le théâtre de rue dans une interview de Jacques Livchine, créateur du Théâtre de l’Unité, pionnier de cette pratique artistique en France, programmé plus tôt dans l’année par Les Tombées de la nuit et qu’Unidivers rencontrait pour l’occasion. Article à retrouver en cliquant ici !

Véro reine d'Angleterre
Photo : Christophe RAYNAUD DE LAGE

Si le théâtre de rue est difficile, il n’empêche pas une mise en scène riche en effets, bien au contraire. « Véro 1ère, Reine d’Angleterre n’est pas du tout minimaliste, elle ne recherche pas la pureté. Tout repose sur des effets, des coups de théâtre et des rebondissements improbables à la limite de la vraisemblance parfois. » En effet, chacun des six tableaux qui constituent la pièce enchaîne les répliques qui apportent toutes leur lot de rebondissements rocambolesques. La troupe des 26 000 couverts veut raconter une histoire avec le plus d’effets possibles. Machineries et coulisses sont visibles par le spectateur. « Le fait de voir les coulisses fait rire le spectateur sans altérer la magie de la mise en scène. » Les costumes, riches en couleurs, ne sont pas en reste. Chaque comédien interprète différents personnages et revêt plusieurs costumes au cours de la pièce, selon un timing précis qui donne tout son souffle à la forme mélodramatique !

Véro reine d'Angleterre
Photos : Christophe RAYNAUD DE LAGE

Du 12 au 15 juin, Les Tombées de la nuit vous offrent l’opportunité de renouer avec le théâtre de rue mais aussi « de déguster de la barbe à papa bio ! »

INFOS

Parc des Gayeulles. Spectacle en extérieur, sous la structure couverte du parc. Accessible depuis le parking, rue Patis Tatelin (le 1er feu à gauche après le rond point de la route de Fougères).

Mercredi 12 Juin 2019
21:00 > 23:00

Jeudi 13 Juin 2019
21:00 > 23:00

Vendredi 14 Juin 2019
21:00 > 23:00

Samedi 15 Juin 2019
21:00 > 23:00

2h avec entracte
12€ tarif plein, 4€ tarif Sortir !
À partir de 10 ans.

Renseignements au 02 99 32 56 56 (pas de réservations à ce numéro)

La billetterie en ligne en cliquant ici !

Billetterie Destination Rennes : 1 Rue Saint-Malo, Rennes.

GÉNÉRIQUE

Texte : Gabor Rassov
Mise en scène : Philippe Nicolle
Avec (jeu, musique, manipulation) : Sébastien Coutant, Patrick Girot, Valérie Larroque, Denis Lavant, Julien Lett, Daniel Scalliet, Ingrid Strelkoff
Technique : Michel Mugnier, Béranger Thiery, Lise Le Joncour
Création musicale : Daniel Scalliet
Assistanat à mise en scène : Lise Le Joncour
Construction Scénographie Accessoires : Patrick Girot, Julien Lett, Michel Mugnier
Lumières : Hervé Dilé assisté de Béranger Thiery
Costumes : Camille Perreau avec Laurence Rossignol
Postiches et maquillage : Lucie Pfeiffer’Ova
Régie générale : Daniel Scalliet
Avec l’aide de : Christophe Balay, Charlotte Delion, François Emmanuelli, Alexandre Flahaut, Laetitia Gautier, Claire Jouet, Alain Verdier
Coordination compagnie et tournée : Lise Le Joncour
Administration production : Marie-Violaine Masson puis Marion Godey assistée de Gaëtan Billier et Catherine Euvrard
Production diffusion : Claire Lacroix

Coproductions : L’Atelier 231 Sotteville les Rouen – Le Parapluie Aurillac – Les Ateliers Frappaz Villeurbanne – Lieux Publics Marseille – Quelques P’Arts Boulieu les Annonay – L’Usine Tournefeuille – Les Tombées de la Nuit Rennes – La Transverse Corbigny
Avec le soutien de : DGCA Ministère de la Culture – DRAC Bourgogne-Franche-Comté – Adami – Spedidam – Conseil Régional de Bourgogne-Franche-Comté – Ville de Dijon.

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom