mer 25 mai 2022

VANNES PHOTOS FESTIVAL. NOUVEAUX REGARDS SUR LE MONDE ET LA BRETAGNE

Vannes photos festival se tiendra jusqu’au 29 mai 2022. Ayant à l’origine pour figure de proue la photographie maritime, il s’ouvre désormais sur l’international sous l’impulsion de son nouveau directeur artistique, Patric Clanet. Devenu biennale, chaque édition reçevra comme invité d’honneur un pays d’Amérique latine, comme c’est le cas cette année avec le Pérou.

Vannes Photos Festival
Les baigneurs et baigneuses de la série “Né pour être libre” de Juan Carlos Alom.

Une nouvelle édition débute pour le Vannes photos festival. Et surtout, une nouvelle formule puisqu’il devient à partir de cette année une biennale avec de plus grandes ambitions. Tout en accentuant son influence locale, il développe sa visée nationale et internationale en consacrant chacune de ses futures occurrences à un pays sud-américain. Aucun style de photo n’est alors privilégié, on peut aller du documentaire au portrait en passant par la photo conceptuelle. Chaque édition se base à présent sur cinq axes que voici en détail.

La principale thématique exposée cette année est le résultat d’une commande citoyenne. Le festival fait alors appel à sept vannetaises et vannetais pour constituer un comité citoyen, lequel décide du thème principal de cette édition. Il s’agit donc de : “One Life – Bifurquer, penser et agir autrement”. Après l’atmosphère lourde et pesante de la pandémie, il ferait bon d’être ensemble, d’avoir de l’espoir, de consommer et d’habiter le monde autrement.

Les inventifs “Objets autonomes” pris par Louis Matton.

Pour ce faire, le directeur artistique Patric Clanet sélectionne quatre artistes qui selon lui adhèrent à l’esprit de la commande. Ainsi Juan Carlos Alom photographie des retraités qui se retrouvent tous les jours pour se baigner dans les Caraïbes. Yveline Loiseur, elle, saisit la vie des adolescents par l’œil de son appareil. Témoignages de l’occupation de Notre-Dame-des-Landes, les objets détournés par les zadistes, comme ces pots de yaourts transformés en lampe, témoignent d’une vie autre, dans la série “Objets autonomes” de Louis Matton. Quant à Smith, il immerge le spectateur dans une fiction de son invention, autour de questions liées à notre rapport au cosmos.

À ces quatre expositions s’en ajoutent quatre autres organisées par les grandes associations vannetaises de photographes amateurs et professionnels. Ainsi le Club Photo de l’IUT, Contraste, In Visu et GEM Vannes Horizons répondent à leur manière au thème de la commande citoyenne. Thème qui a également donné lieu à un concours national sur la plateforme Weplay, dont les lauréats sont également exposés.

Vannes Photos Festival
Les luxuriants et méconnus fonds marins régionaux saisit par Nicolas Floc’h dans sa série “Initium Maris“.

Terre de marins, terre de navigateurs, la Bretagne s’ouvre sur l’Atlantique et le Nouveau Monde, d’où nous parvient l’art des photographes latino-américains. Le choix s’est porté sur ce continent puisque de l’Amérique du Nord, nous connaissons bien ses photographes mais du Sud, très peu au final. Pour cette deuxième thématique du Vannes photos festival, le choix de Patric Clanet, nouveau directeur artistique du festival, s’est porté sur le Pérou. Il convoque les clichés historiques de Martin Chambi. Considéré comme l’un des plus grands photographes péruviens, ce quechua prenait ses semblables à la chambre photographique (un ancien et lourd appareil datant des premiers temps de la photographie). De plus, un labyrinthe géant se tient sur le port de la ville. Réalisé par Roberto Huarcaya, ses parois extérieures en papier photosensible sont les empreintes de la forêt amazonienne prise sous la lumière de la lune et des éclairs ; ses parois internes sont celles du Machu Picchu ; enfin au centre du labyrinthe, elles présentent les corps de quechuas qui se sont allongés sur le papier comme sur un tapis.

«Agis dans ton lieu, pense avec le monde !» POUR résumer le festival en une phrase, on peut reprendre cette citation d’Édouard Glissant.

Patrick Clanet, directeur artistique du Vannes photos festival 2022

Intitulée “Rhizome”, la troisième thématique du festival met l’accent sur la relation de l’humanité à sa biosphère, à son impact sur l’environnement. Le Kiosque du port accueille ainsi de magnifiques clichés en noir et blanc des fonds marins du Finistère au Morbihan. Réalisés par l’artiste breton Nicolas Floc’h, ce dernier a longtemps bourlingué avec des travailleurs de la mer et des océanologues pour nous offrir ces images d’un milieu méconnu, fragile et d’une grande beauté.

Beaucoup de lieux en Bretagne s’investissent dans l’art photographique et le Vannes photos festival compte bien en faire partie. C’est pourquoi il aménage “Tremplin”, un espace et un budget pour exposer de jeunes photographes bretons, leur permettant de gagner en visibilité et de rencontrer des professionnels. Cette année la structure reçoit le collectif Nouveau Document, avant d’inviter pour la prochaine édition, en 2024, un autre collectif local.

Vannes Photos Festival
Un grain de folie avec les clichés de Gwen Saliou ! Comme elle, de nombreux photographes amateurs et professionnels des associations locales seront exposés au festival.

Enfin, chaque édition du festival repose maintenant sur un espace de médiation chaleureux qui a nom “Café des images”. Dans un cadre qui brise le sérieux et la roideur d’une conférence universitaire, cet espace d’échanges convie public, artistes et critiques, où chacun et chacune peut poser les questions qu’il souhaite autour des œuvres exposées. À tout moment du festival, vous pourrez vous procurer un exemplaire gratuit de Fisheye, revue phare de la presse spécialisée, consacrant 32 pages à la photographie péruvienne.

Vannes Photos Festival
Les photographies historiques de Martin Chambi.

Pari réussi donc pour cette nouvelle formule du festival qui prouve que, même après 18 ans d’existence, il peut encore se renouveler. Contributif et inclusif, il vivifie sa région tout en nous faisant découvrir la culture des autres.

Vannes Photos Festival

INFORMATIONS PRATIQUES

Le Vannes photos festival se tient un peu partout en ville jusqu’au 29 mai 2022.

Tél : 02 97 01 62 30

Site internet du festival : https://www.vannesphotosfestival.fr/

Compte instagram : https://www.instagram.com/accounts/login/?next=/vannes.photos.festival/

Benjamin Julienne
Benjamin Juliennehttps://www.unidivers.fr
Métal expérimental, littérature russe, art contemporain, Yu-Gi-Oh!, chant bulgare et septième art tourbillonnent dans ma tête. J’écris principalement pour faire connaître les lieux d’exposition indépendants de Nantes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vannes photos festival se tiendra jusqu’au 29 mai 2022. Ayant à l’origine pour figure de proue la photographie maritime, il s’ouvre désormais sur l’international sous l’impulsion de son nouveau directeur artistique, Patric Clanet. Devenu biennale, chaque édition reçevra comme invité d’honneur un pays d’Amérique latine, comme c’est le cas cette année avec le Pérou.

Vannes Photos Festival
Les baigneurs et baigneuses de la série "Né pour être libre" de Juan Carlos Alom.

Une nouvelle édition débute pour le Vannes photos festival. Et surtout, une nouvelle formule puisqu’il devient à partir de cette année une biennale avec de plus grandes ambitions. Tout en accentuant son influence locale, il développe sa visée nationale et internationale en consacrant chacune de ses futures occurrences à un pays sud-américain. Aucun style de photo n’est alors privilégié, on peut aller du documentaire au portrait en passant par la photo conceptuelle. Chaque édition se base à présent sur cinq axes que voici en détail.

La principale thématique exposée cette année est le résultat d'une commande citoyenne. Le festival fait alors appel à sept vannetaises et vannetais pour constituer un comité citoyen, lequel décide du thème principal de cette édition. Il s’agit donc de : “One Life - Bifurquer, penser et agir autrement”. Après l’atmosphère lourde et pesante de la pandémie, il ferait bon d’être ensemble, d’avoir de l’espoir, de consommer et d’habiter le monde autrement.

Les inventifs "Objets autonomes" pris par Louis Matton.

Pour ce faire, le directeur artistique Patric Clanet sélectionne quatre artistes qui selon lui adhèrent à l’esprit de la commande. Ainsi Juan Carlos Alom photographie des retraités qui se retrouvent tous les jours pour se baigner dans les Caraïbes. Yveline Loiseur, elle, saisit la vie des adolescents par l’œil de son appareil. Témoignages de l’occupation de Notre-Dame-des-Landes, les objets détournés par les zadistes, comme ces pots de yaourts transformés en lampe, témoignent d’une vie autre, dans la série “Objets autonomes” de Louis Matton. Quant à Smith, il immerge le spectateur dans une fiction de son invention, autour de questions liées à notre rapport au cosmos.

À ces quatre expositions s’en ajoutent quatre autres organisées par les grandes associations vannetaises de photographes amateurs et professionnels. Ainsi le Club Photo de l'IUT, Contraste, In Visu et GEM Vannes Horizons répondent à leur manière au thème de la commande citoyenne. Thème qui a également donné lieu à un concours national sur la plateforme Weplay, dont les lauréats sont également exposés.

Vannes Photos Festival
Les luxuriants et méconnus fonds marins régionaux saisit par Nicolas Floc'h dans sa série "Initium Maris".

Terre de marins, terre de navigateurs, la Bretagne s’ouvre sur l’Atlantique et le Nouveau Monde, d’où nous parvient l’art des photographes latino-américains. Le choix s’est porté sur ce continent puisque de l’Amérique du Nord, nous connaissons bien ses photographes mais du Sud, très peu au final. Pour cette deuxième thématique du Vannes photos festival, le choix de Patric Clanet, nouveau directeur artistique du festival, s'est porté sur le Pérou. Il convoque les clichés historiques de Martin Chambi. Considéré comme l’un des plus grands photographes péruviens, ce quechua prenait ses semblables à la chambre photographique (un ancien et lourd appareil datant des premiers temps de la photographie). De plus, un labyrinthe géant se tient sur le port de la ville. Réalisé par Roberto Huarcaya, ses parois extérieures en papier photosensible sont les empreintes de la forêt amazonienne prise sous la lumière de la lune et des éclairs ; ses parois internes sont celles du Machu Picchu ; enfin au centre du labyrinthe, elles présentent les corps de quechuas qui se sont allongés sur le papier comme sur un tapis.

«Agis dans ton lieu, pense avec le monde !» POUR résumer le festival en une phrase, on peut reprendre cette citation d'Édouard Glissant.

Patrick Clanet, directeur artistique du Vannes photos festival 2022

Intitulée “Rhizome”, la troisième thématique du festival met l’accent sur la relation de l’humanité à sa biosphère, à son impact sur l’environnement. Le Kiosque du port accueille ainsi de magnifiques clichés en noir et blanc des fonds marins du Finistère au Morbihan. Réalisés par l’artiste breton Nicolas Floc'h, ce dernier a longtemps bourlingué avec des travailleurs de la mer et des océanologues pour nous offrir ces images d’un milieu méconnu, fragile et d’une grande beauté.

Beaucoup de lieux en Bretagne s’investissent dans l’art photographique et le Vannes photos festival compte bien en faire partie. C’est pourquoi il aménage “Tremplin”, un espace et un budget pour exposer de jeunes photographes bretons, leur permettant de gagner en visibilité et de rencontrer des professionnels. Cette année la structure reçoit le collectif Nouveau Document, avant d’inviter pour la prochaine édition, en 2024, un autre collectif local.

Vannes Photos Festival
Un grain de folie avec les clichés de Gwen Saliou ! Comme elle, de nombreux photographes amateurs et professionnels des associations locales seront exposés au festival.

Enfin, chaque édition du festival repose maintenant sur un espace de médiation chaleureux qui a nom “Café des images”. Dans un cadre qui brise le sérieux et la roideur d’une conférence universitaire, cet espace d’échanges convie public, artistes et critiques, où chacun et chacune peut poser les questions qu’il souhaite autour des œuvres exposées. À tout moment du festival, vous pourrez vous procurer un exemplaire gratuit de Fisheye, revue phare de la presse spécialisée, consacrant 32 pages à la photographie péruvienne.

Vannes Photos Festival
Les photographies historiques de Martin Chambi.

Pari réussi donc pour cette nouvelle formule du festival qui prouve que, même après 18 ans d’existence, il peut encore se renouveler. Contributif et inclusif, il vivifie sa région tout en nous faisant découvrir la culture des autres.

Vannes Photos Festival

INFORMATIONS PRATIQUES

Le Vannes photos festival se tient un peu partout en ville jusqu’au 29 mai 2022.

Tél : 02 97 01 62 30

Site internet du festival : https://www.vannesphotosfestival.fr/

Compte instagram : https://www.instagram.com/accounts/login/?next=/vannes.photos.festival/