dim 28 novembre 2021

UZINE, UN NOUVEAU CAFÉ-CONCERT QUI FAIT DU BIEN À RENNES

Uzine ouvrait ses portes le 26 octobre 2021, au 13 quai Lamennais à Rennes. Ce nouveau café-concert lancé par David Janneau, Irvin Tollemer et le mystérieux Ewen se présente comme un lieu de vie culturelle et festive dans l’hyper-centre rennais, reprenant le flambeau des prédécesseurs qui ont animé ces mêmes murs depuis les années 1990, le Méliès et la Lanterne.

Une enseigne neuve flotte au 13 quai Lamennais, dans le centre-ville de Rennes. Dans les murs qui ont vu passer le jazz du Méliès et le rock de la Lanterne, un nouveau café-concert est né, Uzine (qui veut dire usine en breton, étonnant non ?). On le doit à David Janneau, déjà patron du bar La Cité d’Ys (rue Vasselot), à Irvin Tollemer, chanteur du groupe de rock rennais Darcy, et à leur associé mystère, Ewen, qui nargue les réseaux sociaux et la presse avec son masque de soudeur lui assurant l’anonymat des super-héros. Car ne faut-il pas être d’un courage des plus téméraires pour ouvrir un café-concert à Rennes aujourd’hui ? Il fallait bien trois bonnes volontés pour faire revivre de ses cendres ce lieu emblématique de la vie musicale rennaise.

Alors que les adeptes rennai. se. s de musique électronique pleurent encore la fermeture du Chantier, leur QG depuis près de trente ans, lUzine apparaît comme un nouvel espace festif dans un centre-ville rennais de plus en plus déserté par la musique, et ce bien malgré elle. On croit rêver. Et c’est bien un rêve qui a guidé Irvin et Ewen dans l’aventure, ce refrain des soirées déjà bien lancées, “viens un jour on ouvre un bar”. À la suite de leur rencontre à La Cité d’Ys, et de leur coup de foudre pour ce bar géré par David Janneau, ils cultivent leur désir avec suffisamment de discussions sérieuses, l’expertise de David aidant, pour lui faire finalement voir le jour. « On est allés jusqu’au bout. On l’a fait », commente Irvin.

Pendant plusieurs années, les trois associés prospectent un lieu à la taille de leurs ambitions. C’est une aubaine s’ils découvrent que le propriétaire du café Méliès (dernier nom de l’établissement donné en hommage à celui qu’il portait dans les années 1990) s’apprêtait à vendre son affaire. Et qui plus est, dans le quartier qu’ils visaient, à proximité d’adresses qu’ils affectionnent, Loco Loca, Rewined, Monsieur Yak, et évidemment la Cité d’Ys.

uzine rennes

Idéalement situé, doté d’une centaine de places assises en comptant la terrasse et d’une petite salle de concert au sous-sol pouvant accueillir une centaine de personnes, en plus d’une inscription préalable au patrimoine festif rennais, le lieu a tout pour plaire. Les trois associés y ont vu le potentiel de réaliser leurs envies respectives « c’est la première affaire qu’on a trouvée pour concilier nos trois visions des choses :  l’implantation d’un débit de boisson à Rennes, le spectacle et la communication, l’image du lieu », explique Irvin. « Ça méritait bien trois cerveaux pour lancer l’Uzine », s’amuse-t-il.

Un nouveau bar donc, qui met la bière à l’honneur. Suivant l’exemple de la Cité d’Ys, la carte d’Uzine fera la part belle aux productions bretonnes (Lancelot, Saint-Erwan) et celtiques (Punk IPA, O’Haras), mais aussi des Pays de la Loire, sans oublier une bière belge renouvelée régulièrement. Sur la douzaine de becs à pression, deux ou trois seront dédiés à découvrir de nouvelles bières tous les mois. Mais l’Uzine sera de plus un lieu de restauration “pub moderne”, avec un menu de plats à manger sans couverts, se voulant ouvert à toutes et tous : avec viande, végétarien, végan et sans gluten. « On a tenu à la galette saucisse parce que c’est Rennes, mais Lucas, en cuisine, fait aussi d’excellentes patates sauce camembert, des travers de porc, un burger végé qui est très bien parti dès les premiers jours. Il travaille à de nouvelles recettes pour janvier 2022, car il veut que la carte reste évolutive », détaille Irvin.

uzine
Irvin Tollemer, Bastien et Kitty au bar

Fini le café, place au concert ! Musicien et rockeur dans l’âme, Irvin se réjouit d’avance de dévoiler la programmation de leur petite salle de spectacle. Après son inauguration le 28 octobre par le collectif techno Chevreuil, elle sera investie par le festival Yaouank le 16 novembre, puis par les Bars en Trans début décembre, et Willstock Festival en janvier. « Tous les mois des festivals rennais y feront un événement », s’enthousiasme Irvin. Il programmera régulièrement des soirées musiques électroniques (Chevreuil et La Rennes des Voyous y ont déjà élu résidence). Du live également, de tout style, pop, rock, funk, jazz, rap… Mais sans doute de façon plus éparse, comme le précise Irvin, en tout cas tant que les nouveaux travaux d’isolation n’auront pas fait la preuve de leur efficacité. Les trois associés en prévoient d’ailleurs déjà d’autres, souhaitant préserver leurs bonnes relations avec le voisinage (en premier lieu l’hôtel Mercure situé juste au-dessus) qui les a accueillis avec la plus grande bienveillance.

Uzine se veut donc une nouvelle salle de concert, fort bienvenue dans le paysage rennais alors que la scène alternative alarme régulièrement sur le sujet, mais conserve une ouverture à d’autres pratiques culturelles conviviales : théâtre d’improvisation, stand-up, soirées quizz et blindtest, du karaoké pourquoi pas, et Radio Gaga (sur Radio Laser) y enregistrera même mensuellement une émission.

Projet emballant sur le papier, pas de doute que les amoureux.ses de la vie festive et musicale rennaise iront bien vite pointer à Uzine.

Jean Gueguenhttps://www.unidivers.fr
J'aime ma littérature télévisée, ma musique électronique, et ma culture festive !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rennes
couvert
6 ° C
6.2 °
6 °
70 %
7.7kmh
90 %
dim
7 °
lun
6 °
mar
11 °
mer
11 °
jeu
6 °
- Advertisment -

Uzine ouvrait ses portes le 26 octobre 2021, au 13 quai Lamennais à Rennes. Ce nouveau café-concert lancé par David Janneau, Irvin Tollemer et le mystérieux Ewen se présente comme un lieu de vie culturelle et festive dans l’hyper-centre rennais, reprenant le flambeau des prédécesseurs qui ont animé ces mêmes murs depuis les années 1990, le Méliès et la Lanterne.

Une enseigne neuve flotte au 13 quai Lamennais, dans le centre-ville de Rennes. Dans les murs qui ont vu passer le jazz du Méliès et le rock de la Lanterne, un nouveau café-concert est né, Uzine (qui veut dire usine en breton, étonnant non ?). On le doit à David Janneau, déjà patron du bar La Cité d’Ys (rue Vasselot), à Irvin Tollemer, chanteur du groupe de rock rennais Darcy, et à leur associé mystère, Ewen, qui nargue les réseaux sociaux et la presse avec son masque de soudeur lui assurant l’anonymat des super-héros. Car ne faut-il pas être d’un courage des plus téméraires pour ouvrir un café-concert à Rennes aujourd’hui ? Il fallait bien trois bonnes volontés pour faire revivre de ses cendres ce lieu emblématique de la vie musicale rennaise.

Alors que les adeptes rennai. se. s de musique électronique pleurent encore la fermeture du Chantier, leur QG depuis près de trente ans, lUzine apparaît comme un nouvel espace festif dans un centre-ville rennais de plus en plus déserté par la musique, et ce bien malgré elle. On croit rêver. Et c’est bien un rêve qui a guidé Irvin et Ewen dans l’aventure, ce refrain des soirées déjà bien lancées, “viens un jour on ouvre un bar”. À la suite de leur rencontre à La Cité d’Ys, et de leur coup de foudre pour ce bar géré par David Janneau, ils cultivent leur désir avec suffisamment de discussions sérieuses, l’expertise de David aidant, pour lui faire finalement voir le jour. « On est allés jusqu’au bout. On l’a fait », commente Irvin.

Pendant plusieurs années, les trois associés prospectent un lieu à la taille de leurs ambitions. C’est une aubaine s’ils découvrent que le propriétaire du café Méliès (dernier nom de l’établissement donné en hommage à celui qu’il portait dans les années 1990) s’apprêtait à vendre son affaire. Et qui plus est, dans le quartier qu’ils visaient, à proximité d’adresses qu’ils affectionnent, Loco Loca, Rewined, Monsieur Yak, et évidemment la Cité d’Ys.

uzine rennes

Idéalement situé, doté d’une centaine de places assises en comptant la terrasse et d’une petite salle de concert au sous-sol pouvant accueillir une centaine de personnes, en plus d’une inscription préalable au patrimoine festif rennais, le lieu a tout pour plaire. Les trois associés y ont vu le potentiel de réaliser leurs envies respectives « c’est la première affaire qu’on a trouvée pour concilier nos trois visions des choses :  l’implantation d’un débit de boisson à Rennes, le spectacle et la communication, l’image du lieu », explique Irvin. « Ça méritait bien trois cerveaux pour lancer l’Uzine », s’amuse-t-il.

Un nouveau bar donc, qui met la bière à l’honneur. Suivant l’exemple de la Cité d’Ys, la carte d'Uzine fera la part belle aux productions bretonnes (Lancelot, Saint-Erwan) et celtiques (Punk IPA, O’Haras), mais aussi des Pays de la Loire, sans oublier une bière belge renouvelée régulièrement. Sur la douzaine de becs à pression, deux ou trois seront dédiés à découvrir de nouvelles bières tous les mois. Mais l’Uzine sera de plus un lieu de restauration “pub moderne”, avec un menu de plats à manger sans couverts, se voulant ouvert à toutes et tous : avec viande, végétarien, végan et sans gluten. « On a tenu à la galette saucisse parce que c’est Rennes, mais Lucas, en cuisine, fait aussi d’excellentes patates sauce camembert, des travers de porc, un burger végé qui est très bien parti dès les premiers jours. Il travaille à de nouvelles recettes pour janvier 2022, car il veut que la carte reste évolutive », détaille Irvin.

uzine
Irvin Tollemer, Bastien et Kitty au bar

Fini le café, place au concert ! Musicien et rockeur dans l’âme, Irvin se réjouit d’avance de dévoiler la programmation de leur petite salle de spectacle. Après son inauguration le 28 octobre par le collectif techno Chevreuil, elle sera investie par le festival Yaouank le 16 novembre, puis par les Bars en Trans début décembre, et Willstock Festival en janvier. « Tous les mois des festivals rennais y feront un événement », s’enthousiasme Irvin. Il programmera régulièrement des soirées musiques électroniques (Chevreuil et La Rennes des Voyous y ont déjà élu résidence). Du live également, de tout style, pop, rock, funk, jazz, rap… Mais sans doute de façon plus éparse, comme le précise Irvin, en tout cas tant que les nouveaux travaux d’isolation n’auront pas fait la preuve de leur efficacité. Les trois associés en prévoient d’ailleurs déjà d’autres, souhaitant préserver leurs bonnes relations avec le voisinage (en premier lieu l’hôtel Mercure situé juste au-dessus) qui les a accueillis avec la plus grande bienveillance.

Uzine se veut donc une nouvelle salle de concert, fort bienvenue dans le paysage rennais alors que la scène alternative alarme régulièrement sur le sujet, mais conserve une ouverture à d’autres pratiques culturelles conviviales : théâtre d’improvisation, stand-up, soirées quizz et blindtest, du karaoké pourquoi pas, et Radio Gaga (sur Radio Laser) y enregistrera même mensuellement une émission.

Projet emballant sur le papier, pas de doute que les amoureux.ses de la vie festive et musicale rennaise iront bien vite pointer à Uzine.