Ah, le bac, un souvenir marquant dans une vie et chaque génération clame que c’était plus dur de son temps. Mais chaque génération avait aussi ses astuces et … ses triches. Non, Unidivers ne vous aidera pas, mais imagine ce que ce sera dans 50 ans.

 

Écriture

La Table Tactile, elle existe déjà
La Table Tactile, elle existe déjà

Qu’il est loin le temps des petits bouts de papier dans la trousse ou dans les stylos. On a connu les calculatrices programmables, des engins qui aujourd’hui paraissent préhistoriques. On a connu le smartphone, un objet qui un jour paraîtra lui aussi désuet. Mais dans quoi irons-nous piocher des informations que nos neurones et notre mémoire n’arrivent pas à transmettre au stylo ? Ah, mais non, il n’y aura plus de stylo puisque tout le monde sera équipé du dernier cri du bureau tactile. La transmission de la copie au correcteur sera immédiate et électronique. Par la même occasion, finis les graffitis et les gravages de tables. Dans ce bureau tactile, on aura tout le support autorisé pour l’examen, donc impossible d’utiliser autre chose. Même le brouillon ne sera plus une excuse.

Stimulation

gene
Un gène

Donc il faudra aller piocher ailleurs, accélérer la transmission de données entre le cerveau et la main. Des excitants et stimulants, ça existe déjà. Mais cette fois on passe à une industrie du dopage neuronal. On passe à la thérapie génique appliquée au cerveau. Et puis depuis quelques années, la cyberchirurgie est devenue courante dans les pays développés. Impossible à détecter, les composants améliorants les performances humaines sont la garantie de meilleures performances professionnelles. Ce qui se fait pour des adultes commence à se faire pour des adolescents. C’est qu’il faut décrocher le diplôme et avoir le meilleur dossier pour accéder aux grandes écoles et classes préparatoires réputées.

Transmission

La lentille de google
La lentille de google

Et au cas où il n’y a pas les données nécessaires pour l’examen, pas de souci, il n’y aura qu’à faire appel à un tiers via son réseau mobile. Les brouilleurs de la salle d’examen sont déjà de la génération précédente et des petits malins ont trouvé d’autres fréquences de fonctionnement. Attention aux porteurs de lunettes, ils peuvent voir les documents directement dans leur champ de vision et avoir les réponses à leurs questions. D’ailleurs, on corrige de plus en plus tôt la vue, avec même des lentilles électroniques totalement imperceptibles. Qui n’a pas son i-Eye d’Apple ou sa Google Lens, ou bien encore son Globo de Lenovo.

Science-fiction ? Effrayant ? Les bacheliers d’aujourd’hui sont déjà les inventeurs de ces outils de demain.

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom