Des images inédites de la tragédie des Brigades internationales

dans la rubrique Histoire, National.

tragédie des Brigades internationales

Publié le 20 Oct 2016

À l’occasion du 80e anniversaire du début de la Guerre d’Espagne, ce documentaire de Patrick Rotman retrace l’épopée des Brigades Internationales et leur tragédie. Avec des images et témoignages inédits.

 

guerre espagnePendant la guerre d’Espagne (1936-1939), des volontaires sont venus du monde entier pour défendre la République menacée par le putsch de Franco : Ouvriers parisiens, dockers new-yorkais, mineurs polonais, antifascistes allemands, communistes italiens, militants tchèques, en tout 35 000 combattants issus de cinquante pays ont combattu sur tous les fronts de la guerre.

guerre espagne brigadesCe film documentaire raconte l’histoire des Brigades internationales qui se confond avec celle de la guerre d’Espagne : la guerre civile, les événements militaires, les affrontements dans le camp républicain, la révolution sociale, l’internationalisation du conflit, les raisons de la défaite, l’engagement des intellectuels et artistes comme André Malraux, Ernest Hemingway, Robert Capa, Dos Passos ou l’écrivain allemand Gustave Regler.

Des images rares, voire inédites, recherchées dans une quinzaine de pays retracent, de l’enthousiasme à la désillusion, l’épopée tragique des volontaires internationaux venus mêler leur destin à celui du peuple espagnol, dans l’éclatante lumière de l’héroïsme fraternel et la pénombre des crimes et des liquidations.

LA GUERRE D’ESPAGNE LES DATES CLÉS

guerre espagne brigades1936

FÉVRIER

Le Front Populaire remporte les élections législatives

17-18 JUILLET

À l’appel du général
Franco, soulèvement de garnisons de l’armée. Une véritable insurrection populaire répond au coup de force des troupes rebelles. Au soir du 20 juillet, un tiers du territoire espagnol est sous la domination des franquistes.

JUILLET-AOUT

La sédition militaire précipite la Révolution. L’État se décompose en quelques jours. Dans un désordre absolu, débute une période de terreur rouge.
La terreur blanche répond à la terreur rouge. Début août, à Londres, un pacte de non-intervention est décidé entre les principales puissances européennes. Hitler et Mussolini de leur côté, apportent un soutien décisif à Franco.

SEPTEMBRE-OCTOBRE

L’URSS décide d’aider la République espagnole en lui fournissant matériel militaire et instructeurs. Au total sur l’ensemble de la guerre civile, 650 avions, 347 chars et 20 000 mitrailleuses sont fournis par l’Union soviétique. En échange, le gouvernement espagnol livre à Moscou l’or de la Banque d’Espagne. Les premiers groupes de brigadistes internationaux arrivent début octobre.

NOVEMBRE

Début de la bataille de Madrid.

DÉCEMBRE

Devant la résistance acharnée de Madrid, Franco renonce à prendre la capitale par une offensive frontale.

FÉVRIER

BATAILLE DE JARAMA

Franco n’a pu prendre Madrid mais l’encercle pour l’isoler de ses bases de ravitaillement. Le 6 février, il lance sur un front de 18 km une attaque en tenaille au sud-est de Madrid à travers la rivière Jarama pour couper la route de Valence à Madrid. Les franquistes disposent de 40 000 hommes et d’une centaine de blindés. Le front finit par se stabiliser. Les deux camps ont subi des pertes considérables, autour de 10 000 hommes chacun.

MARS

BATAILLE DE GUADALAJARA

Le 8 mars, 35 000 soldats italiens attaquent avec une division blindée et foncent à travers les lignes républicaines. Les Républicains brisent l’offensive italienne et contre-attaquent. La victoire de Guadalajara à laquelle les Brigades Internationales ont largement contribué, redonne espoir au camp républicain.

AVRIL

Le 25 avril, 43 avions de la Légion Condor bombardent une petite ville basque de 7 000 habitants, Guernica. 1654 morts et 800 blessés.

MAI

Le 3 mai, des gardes d’assaut tentent de reprendre, place de la Catalogne, le contrôle du Central Téléphonique de Barcelone gardé depuis juillet 36 par les miliciens anarchistes. Cette attaque met le feu aux poudres dans le camp républicain. En quelques heures, la ville se couvre de barricades. Les affrontements de Barcelone s’achèvent par la victoire totale des communistes sur les autres courants du camp républicain.

JUIN

CHUTE DE BILBAO

JUILLET

BATAILLE DE BRUNETE

L’état-major républicain déclenche le 6 juillet, l’offensive, la plus importante depuis le début de la guerre. L’objectif, a été choisi par les conseillers soviétiques : c’ est Brunete un village à vingt kilomètres à l’ouest de Madrid. 70 000 hommes participent à l’opération. Cinq Brigades Internationales se voient attribuer le rôle clef dans cette bataille qui doit desserrer l’étau autour de la capitale. La grande offensive de la République sur Brunete, s’achève par un revers majeur, la destruction des meilleures troupes. 23 000 combattants républicains y laissent leur vie.

1938

JANVIER-FÉVRIER

BATAILLE DE TERUEL

Le 8 janvier, la garnison franquiste capitule. Mais Franco ordonne de ramener des troupes fraîches et lance la contre attaque. 75 000 soldats nationalistes partent à l’assaut des positions républicaines. Teruel est reprise par les franquistes en février.

MARS

OFFENSIVE NATIONALISTE EN ARAGON

Le 9 mars, 150 000 soldats nationalistes appuyés par 200 chars, 600 avions, 700 canons attaquent sur 100 km de front une armée républicaine à bout de forces. Le front est rompu. L’offensive nationaliste progresse de manière spectaculaire et atteint la Méditerranée. Ce qui reste du territoire républicain est coupé en deux.

JUILLET-NOVEMBRE

BATAILLE DE L’EBRE

A l’aube du 25 juillet 1938, les troupes républicaines commencent à traverser l’Ebre. Au bout d’une semaine, le 1er août, l’offensive est brisée. Après 100 jours de combats terribles, les troupes républicaines pilonnées par plus de 300 avions, repassent l’Ebre. Les survivants retrouvent leurs positions de départ. 70 000 Républicains ont été mis hors de combat, (60 000 du côté nationaliste).

OCTOBRE

RETRAIT DES BRIGADES INTERNATIONALES
Le 28 octobre 1938, c’est la Despedida, le défilé des adieux. Deux ans presque jour pour jour après leur arrivée triomphale, les Brigades internationales défilent sur l’avenue Diagonal en plein coeur de Barcelone.

1939

JANVIER

CHUTE DE BARCELONE

Le 26 janvier 1939, les troupes de Franco entrent dans Barcelone. Les restes de l’armée républicaine franchissent la frontière française et rendent les armes. 500 000 Espagnols fuient vers la France en un lamentable cortège de réfugiés. La guerre d’Espagne est finie.

 tragédie des Brigades internationales

La tragédie des Brigades internationales, documentaire de Patrick Rotman, une coproduction Arte france, Kuiv-Michel Rotman avec la participation de France télévisions (2016-1h40), diffusion sur Arte : mardi 25 octobre 2016 à 20.55. Photos @Kuiv.

Des images inédites de la tragédie des Brigades internationales was last modified: octobre 27th, 2016 by Cinéma TV