TOUTANKHAMON LE TRÉSOR REDÉCOUVERT

Un siècle après sa découverte, le trésor funéraire de Toutankhamon révèle de nouveaux enseignements sur le pharaon et sa dynastie. Une remarquable enquête archéologique, diffusée en marge de l’exposition qui se tient à Paris jusqu’au 15 septembre 2019 à la Grande Halle de La Villette.

TOUTANKHAMON
Photo d’Howard Carter par Harry Burton en 1922

 

Et lorsque Lord Carnarvon demanda enfin : vous voyez quelque chose ?, je ne pus que répondre : oui, des merveilles !

L’anecdote, tirée des mémoires de l’égyptologue Howard Carter, a nourri la légende de la plus exceptionnelle des trouvailles archéologiques du XXe siècle. En novembre 1922, après des années de fouilles infructueuses dans la Vallée des Rois, le Britannique met au jour la tombe inexplorée de Toutankhamon, obscur pharaon de la XVIIIe dynastie
égyptienne.

TOUTANKHAMON
Photo d’Howard Carter par Harry Burton en 1922

L’extrême richesse du tombeau – plus de cinq mille objets incroyablement préservés – dévoile la munificence de ce jeune roi mort avant ses 20 ans, dont le nom fut effacé de la lignée par ses successeurs. Un siècle plus tard, des spécialistes se penchent à nouveau sur les pièces du trésor. Ils procèdent à leur inventaire et à leur restauration à l’occasion de leur transfert du Caire vers le futur Grand musée égyptien de Gizeh, lequel accueillera l’intégralité du tombeau en 2022.

TOUTANKHAMON

Mythiques secrets

Mêlant reconstitutions en 3D, accès privilégié aux objets exhumés et éclairages d’experts, ce documentaire dresse le panorama des découvertes en cours. Il révèle ainsi qu’une part importante de la panoplie funéraire du pharaon proviendrait de la tombe de sa sœur aînée, la reine Mérytaton, et que son magnifique trône, vestige de l’époque amarnienne, appartiendrait en réalité à son père, Akhenaton. Le film lève également le voile sur les nombreuses zones d’ombre entourant l’exploration de l’hypogée : selon plusieurs spécialistes, Howard Carter et son mécène, lord Carnarvon, auraient subtilisé des dizaines de pièces archéologiques, que les scientifiques s’attachent aujourd’hui à rassembler. Une captivante enquête croisée qui éclaire d’un jour nouveau le destin du roi et les circonstances de la découverte de son trésor.

Toutankhamon, le trésor redécouvert. Un documentaire de Frédéric Wilner. (FRANCE, 2018, 1H30).

COPRODUCTION : ARTE FRANCE, ILIADE PRODUCTIONS, LES FILMS DE L’ODYSSÉE
Samedi 27 avril 2019 à 20h50. En replay jusqu’au 28 mai 2019 sur arte.tv

TOUTANKHAMON

Toutânkhamon Le Trésor du Pharaon du 23 mars au 15 septembre 2019.

Grande Halle de la Villette (à partir de 17€)
211, AVENUE JEAN JAURÈS

75019 PARIS

01 40 03 75 75

Lorsque mes yeux s’habituèrent à la lumière, les détails de la pièce émergèrent lentement de la pénombre, des animaux étranges, des statues et de l’or, partout le scintillement de l’or. Howard Carter.

Présentée par le Ministère des Antiquités égyptiennes à la Grande Halle de la Villette, cette exposition immersive dévoile plus de 150 pièces maîtresses, dont 50 voyagent pour la première fois hors d’Égypte. Pour cette ultime tournée, l’exposition Toutânkhamon, le Trésor du Pharaon est accueillie dans les plus grandes capitales internationales avant de s’installer définitivement au Grand Musée égyptien, actuellement en construction au Caire sur le plateau de Gizeh. Pour son escale parisienne, la statue Le dieu Amon protégeant Toutânkhamon, issue des collections du Louvre, s’invite dans la scénographie.

Le photographe de l’expédition Harry Burton (1879-1940)

On lui doit plus de 14 000 photos de la découverte du tombeau royal de Toutankhamon. Le Times publie, le 21 février 1923, 142 de ces clichés. Après la fin du déblaiement de la tombe, Harry Burton demeure en Égypte où il meurt le 27 juin 1940. Il repose au cimetière américain d’Assiout.

À l’occasion d’une exposition à New-York en 2015, 30 photos d’Harry Burton ont été magnifiquement colorisées par la société Dynamichrome. La galerie de photos Avant/Après colorisation est à admirer ici.

 

https://youtu.be/57mgGUJHihI

 

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom