Tintin au pays des collectionneurs > L’enchère battra-t-elle tous les records ?

    Les Cigares du Pharaon, ouvrage estimé entre 35000 et 48000 euros.

A Paris, samedi 26 novembre, lors d’une vente aux enchères exceptionnelles, Artcurial fait la part belle à Tintin. Les collectionneurs du monde entier tenteront d’arracher à des prix défiants toute concurrence : figurines, illustrations de la main d’Hergé, sculptures et autres objets. Ciel, mes BD…

 

Dans son dernier film, Steven Spielberg a remis au goût du jour notre héros à la houppette, flanqué de son éternel Milou. Samedi, il aurait sans doute être dans la salle de l’hôtel Marcel Dassault pour observer du coin de l’œil les aficionados du jeune reporter en culotte courte. Car devant les commissaires priseurs, tirés à quatre épingles pour l’évènement, ces éternels adolescents à la gestuelle étudiée pourraient bien prêter à sourire.

Si, si, on vous l’assure, l’un d’eux repartira à la maison avec sous le bras une encre de chine gouachée tirée du Secret de la Licorne (35000 à 50000€) ! L’œuvre représente le chevalier François de Hadoque se battant avec les pirates de Rackham le Rouge. Elle fut réalisée par Hergé lui-même pour le Model yacht-club en 1944. « On sent qu’Hergé s’est donné du mal, » note Eric Leroy, expert de la vente, « il a dû se renseigner auprès de spécialistes pour en concevoir le dessin. »

En revanche, ceux qui n’ont que peu de goût pour les batailles de corsaires pourront opter pour une illustration de Vol 714 pour Sydney. Dessinée par Hergé lui-même en 1968, elle pourrait être adjugée à un prix record de 35 000 euros. On y voit notamment une charmante passagère à l’allure plutôt sexy (plutôt rare chez Tintin) et le célèbre avionneur Lazlo Carreidas (inspiré par Marcel Dassault, himself…).

Au grand jeu des enchères, les moins rapides pourront toujours acheter les trente œuvres originales de Tintin. L’une d’elles est un exemplaire des Cigares du Pharaon, daté de 1934e t estimé entre 38 000 et 45000€. Des records pourraient être également atteints avec les sculptures. Signée par le sculpteur Jean-Marie Pigeon, la jarre du Lotus bleu d’où sort Tintin sera vendue entre 38 000 et 45 000 euros. Mais les spécialistes préféreront sans doute la sculpture en bronze de Nat Neujean, Tintin et Milou, entre 125 000 et 150 000€.

La jarre du Lotus bleu, signée par Jean-Marie Pigeon

On l’aura compris. Les Tintinophiles dépenseront des sommes astronomiques pour assouvir leurs passions. Pour les moins riches d’entre eux, il sera toujours possible d’acquérir 400 objets en 3D issus des œuvres du dessinateur : Tintin en officier japonais (350 et 500€), le fétiche d’Arumbuya (350 à 500€), etc. Pour se porter acquéreur de ces figurines, il faudra juste vérifier qu’elles sont signées Pixi, Aroutcheff et Lebon-Delienne. Tintin est décidément devenu un business…

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom