LE TIERS SECTEUR DE LA RECHERCHE TIENT SES ASSISES A RENNES

Le Tiers secteur de la recherche tient ses assises en virtuel à Rennes les 30 novembre et 1er décembre de 9h30 à 12h30. L’enjeu des Assises est d’ouvrir les politiques de « recherche et innovation » à toute la société et de renforcer les partenariats entre le tiers secteur de la recherche (TSR) et le pôle public d’enseignement supérieur et de recherche (ESR). Une caisse de résonance pour un dessin louable qui mériterait d’être mieux connu. Présentation, programme et portraits.

Pour les chercheurs et les laboratoires, doctorants et étudiants en master compris, ainsi que pour les acteurs de l’ESS, les Assises représentent une opportunité forte pour créer du lien avec de nombreuses autres structures locales et nationales partageant des constats et besoins communs, échanger sur des sujets avec des représentants d’institutions impliquées dans ces démarches, initier des collaborations entre les pôles publics de recherche et les partenaires du TSR. L’enjeu des Assises est d’ouvrir les politiques de « recherche et innovation » à toute la société et de renforcer les partenariats entre le tiers secteur de la recherche (TSR) et le pôle public d’enseignement supérieur et de recherche (ESR).

De quoi le tiers secteur de la recherche est-il le nom ?

Le “Tiers secteur de la recherche”, c’est vous, c’est nous ! Il désigne les activités de recherche, d’innovation, de production de savoirs et de connaissances du secteur non marchand (associations, syndicats, collectivités territoriales, etc.), du secteur marchand à but non lucratif (économie sociale et solidaire, groupements professionnels, etc.) et des organisations à but lucratif de petite taille (auto-entrepreneurs, groupements agricoles ou artisanaux, etc.). Ces savoirs et ces connaissances sont souvent produits dans des co-recherches réalisées avec les laboratoires de recherche des universités et des organismes nationaux de recherche.

Ces acteurs ont entamé la structuration de leurs activités notamment en créant la notion de “Tiers secteur de la recherche” (TSR). Cette structuration est d’autant plus importante que ces acteurs ne bénéficient pas ou peu de financements et d’accompagnements dédiés à la recherche.

Le renforcement du TSR est indispensable pour relever les enjeux liés à la transition écologique, aux innovations sociales et territoriales, aux crises sanitaires, ainsi qu’au renforcement du lien entre sciences et société.

Intérêt pour les scientifiques et étudiants des laboratoires académiques, pour le monde associatif, l’Economie sociale et solidaire (ESS) ou les collectivités?

Pour les chercheurs et les laboratoires, doctorants et étudiants en master compris, ainsi que pour les acteurs de l’ESS, les Assises représentent une opportunité forte pour créer du lien avec de nombreuses autres structures locales et nationales partageant des constats et besoins communs, échanger sur des sujets avec des représentants d’institutions impliquées dans ces démarches (collectivités, établissements de recherche, structures finançant des projets de recherche, etc.), initier des collaborations entre les pôles publics de recherche et les partenaires du TSR.

Objectifs des Assises
L’enjeu des Assises est d’ouvrir les politiques de « recherche et innovation » à toute la société et de renforcer les partenariats entre le tiers secteur de la recherche (TSR) et le pôle public d’enseignement supérieur et de recherche (ESR).

Programme

  • Le lundi 30 novembre de 9h à 12h30 : Un webinaire sur les enjeux nationaux du tiers de secteur de la recherche : Structurer le tiers secteur de la recherche – Freins institutionnels et marges de manœuvre
  • Le Mardi 1er décembre de 9h à 12h30 : Un webinaire sur la capitalisation des enjeux territoriaux et sur la stratégie régionale à adopter, suivi de 12 ateliers thématiques

1) Co-recherches, enjeux économiques et évolution du travail 2) Co-recherches et défis socio-environnementaux
3) Systèmes alimentaires territorialisés
4) Défis numériques, capacitation et inégalités 5) Défis culturels & co-recherches
6) Humains-non humains
7) Terre-mer-littoral
8) Education & formation
9) Santé publique, santé communautaire: retour sur une décennie de « démocratie sanitaire » 10) Urbanisme, architecture et futurs urbains
11) Intervention sociale & co-recherches
12) Associer les habitants, les citoyens et les populations concernées

L’inscription est obligatoire et se fait via ce lien.

http://www.tiers-secteur-recherche.org Contact : info.assises@tiers-secteur-recherche.orgTél : 02 99 26 34 60
Inscrivez-vous aux ATSR

Les portraits de femmes et d’hommes à l’origine des Assises du Tiers Secteur de la Recherche.

Haud LE GUEN
Haud Le Guen

Haud Le Guen, directrice de RÉSO solidaire, pôle de développement de l’économie sociale et solidaire du Pays de Rennes, co-porte le projet des Assises du Tiers secteur de la recherche.

En Pays de Rennes, RÉSO solidaire, association de Loi 1901, détecte les besoins et accompagne les démarches collectives des acteurs de l’économie sociale et solidaire (ESS) du territoire, en lien aux politiques publiques et aux entreprises locales. RÉSO solidaire s’engage sur des filières essentielles en matières de transition écologique et d’emplois non délocalisables (l’alimentation, le bâtiment,… ) : le portage d’une recherche expérimentation sur les clauses de réemploi et environnementales en est une illustration.

Avec RÉSO solidaire, Haud Le Guen porte une structure de détections et d’accompagnement au long cours de projets et d’organisations (Garage Solidaire, Glanage Solidaire, TAg35, Coffret Cadeau ESS & Moi, Le Marché par pareil…).

 » Ce qui compte, c’est défendre la primauté de l’humain, dit-elle, rechercher une alternative à la subordination au capital , aspirer à « travailler autrement », soutenir une gestion durable des ressources, être à l’écoute des besoins, repenser les formes, les temps et les espaces de gouvernance, faire preuve de débrouillardise et de créativité, porter les désirs, être attentive à la beauté du monde « .

Les consultations annuelles d’acteurs soulignent la nécessité d’une proximité forte entre acteurs de l’ESS, universités et grandes écoles afin de travailler ensemble sur des objets de recherches (droit, normes, technologie, nouveaux métiers, matériaux, digital… ). Le principe est de favoriser le partenariat au long court entre les établissements d’enseignement supérieurs et la recherche avec les organisations de l’ESS, afin de leur permettre de bénéficier des mêmes outils et opportunités que les entreprises conventionnelles.

Gwenola Drillet Hôtel Pasteur Rennes
Gwenola Drillet

Gwenola Drillet, coordinatrice de l’Hôtel Pasteur à Rennes, membre du copil des Assises du tiers secteur de la recherche.

L’Hôtel Pasteur est un laboratoire d’expérimentations. De nombreuses associations, coopératives, activités ont pu y émerger, s’y tester ou faire un « pas de côté ».

L’Association l’Hôtel Pasteur souhaite, entre autres, assurer une « Permanence de recherche-action » en vue de proposer une intermédiation entre le tiers secteur de la recherche et l’enseignement supérieur et ainsi de mettre en forme des connaissances produites par les expériences au sein du lieu. Cette permanence est portée par Lise Buisson, au sein de la conciergerie (équipe salariée de l’association). Des protocoles de recherches ont d’ores et déjà été testés pour documenter une action liée aux clauses sociales du chantier de réhabilitation du bâtiment Pasteur. L’action « Permis de Construire » portée par les Compagnons Bâtisseurs et de nombreux partenaires fera l’objet d’une première co-écriture et publication du pôle recherche action à l’Hôtel Pasteur en 2021.

Gwenola Drillet, philosophe de formation, a travaillé dans le champ du spectacle vivant, de l’accès à la culture et de l’aménagement des territoires à travers des projets très variés. Impliquée depuis 2012 à travers l’Université foraine, puis dans le processus de l’Hôtel Pasteur par des phases de recherches universitaires et d’actions de terrain, elle a pu observer les pratiques à l’œuvre dans ce projet et prendre conscience de mutations dans nossociétés.

« Faciliter la mise en place de co-recherches, créer des contextes où il y a des croisements de savoirs, mettre en relation le monde qui nous entoure et la recherche – voilà ce qui nous importe et ce pourquoi nous participons à ces débats aux Assises ! »

Dominique Cottereau
Dominique Cottereau

Dominique Cottereau, coordinatrice du Réseau d’éducation à l’environnement en Bretagne.

Le REEB est un réseau d’acteurs développant l’éducation à l’environnement à l’échelle de la Bretagne. Il regroupe une centaine d’adhérents (associations, entrepreneurs, collectivités, individuels) qui mettent en place des actions de sensibilisation, d’éducation et de formation ayant pour visée d’accompagner les bretons et les bretonnes, quelques soient leur âge et leur appartenance sociale, dans la participation à la transition écologique.

En tant que coordinatrice du REEB, Dominique Cottereau contribue à ses principales missions: faciliter les échanges et le partage d’expériences à visée de formation mutuelle, représenter les acteurs dans les instances politiques régionales, donner à voir et à comprendre l’utilité sociale de l’éducation à l’environnement et favoriser la réflexion et accompagner les coopérations sur des démarches et des problématiques en émergence.

Yves Bonny
Yves Bonny

Yves Bonny, directeur du Collège Coopératif en Bretagne, membre du secrétariat des Assises du Tiers secteur de la recherche.

Le Collège Coopératif en Bretagne est un organisme de formation supérieure, d’études et de recherches et d’accompagnement de collectifs d’acteurs couvrant l’ensemble de la Bretagne et au-delà. Ses principaux domaines d’activités concernent l’économie sociale et solidaire, l’intervention sociale et l’éducation populaire. Il développe des démarches de recherche-action coopérative aussi bien à l’échelle individuelle de la personne en formation qu’à l’échelle des collectifs d’acteurs qu’il accompagne. Il promeut l’idée que chacun est sous un certain regard un acteur-chercheur et vise à relier en tant que tiers lieu le monde associatif ou de l’ESS et le monde académique dans différents formats de co-recherches, d’où son implication active dans les Assises.

Yves Bonny est Maître de conférences en sociologie à l’Université Rennes 2 et directeur du Collège Coopératif en Bretagne. Ses travaux de recherche portent en particulier sur les recherches partenariales participatives et la recherche-action.

iris bouchonnet rennes
Iris Bouchonnet

Iris Bouchonnet, Chargée de mission chez RESO solidaire pour la coordination des Assises du Tiers secteur de la recherche.

Animer le Tiers secteur de la recherche revient entre autre à faire prendre conscience aux acteurs du territoire que la recherche n’est pas réservée aux universitaires, que chaque structure du tiers secteur de la recherche produit des savoirs, des connaissances, et devrait pouvoir mobiliser des financements pour les développer, en lien avec l’ESR et via des démarches co-portées par les acteurs de terrain. Des démarches de co-recherches ont déjà été menées par de nombreux acteurs, il faut pouvoir donner à voir ces travaux et les valoriser, notamment auprès des collectivités locales qui doivent elles aussi s’emparer du sujet.

Et pour Iris Bouchonnet, qui dispose de la double casquette d’élue tout en coordonnant ces assises,  » nous avons plus que jamais besoin d’un réseau d’acteurs complémentaires prêts à agir ensemble et à répondre aux différents enjeux sociaux, économiques et environnementaux « .

Photos : Margot L’Hermite

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici