Unidivers a la joie de présenter à ses lecteurs sa benjamine en la personne de Minyu. Âgée de 15 ans, cette jeune fille des plus précoces s’est fait remarquer de son entourage par ses capacités intellectuelles et rédactionnelles hors norme. Elle a rencontré Unidivers par son site qui a immédiatement résonné à ses yeux comme un tremplin d’expression de ses talents. Du côté de notre rédaction, nous nous réjouissons à l’idée de publier des articles rares : des recensions, notamment théâtrales, écrites par une jeune critique en herbe à l’attention de ses contemporains comme de tous. Pour sa première critique et à l’occasion de la sortie DVD du spectacle, Minyu a choisi Les Misérables de Victor Hugo adapté par La Guillonnière et Bellorini.

 Dès l’installation en salle, le minimalisme du décor frappe les spectateurs. Un arbre squelettique, un méchant lit de fer, quelques instruments. Point. Bienheureuse nudité du plateau ! Il est évident, et ce dès le début du spectacle, que le metteur en scène, Jean Bellorini, a fait un choix : le texte prévaut. Et quel texte, en vérité ! Ni plus ni moins que Les Misérables de Victor Hugo. Pas même une version théâtralisée, non, juste le texte lui-même, abrégé, que deux comédiens dans la première partie et cinq dans la seconde ont appris par cœur.

 Tout à la fois personnages, narrateurs, conteurs, mimes, quelquefois musiciens, quelquefois chanteurs, ils disent le texte. Ils le disent avec un bonheur évident, un bonheur communicatif, qui se transmet tout naturellement au public. Leurs voix se mêlent et soutiennent avec force la prose hugolienne ; le flot de paroles est continu, entêtant, et emporte l’adhésion des spectateurs. Un flot d’ailleurs soutenu et accompagné par la musique, personnage à part entière, aussi discret que puissant. Aucune prétention de la part de Jean Bellorini, et c’est très humblement qu’il donne une nouvelle vie à un texte trop souvent malmené.

Si la perfection n’existe pas, ce spectacle est peut-être ce qui s’en approche le plus… Trop, malheureusement, pour ne pas… s’y brûler les ailes. On regrettera l’essoufflement de la seconde partie, qui perd un certain nombre de spectateurs.

Pourtant, aucune déception à la sortie. La mise en scène est intelligente et poétique, audacieuse tout en restant fidèle au texte. Rythmé et énergique, le spectacle enchante. Les cinq comédiens insufflent une fraîcheur et une jeunesse bienvenues au texte. Avec eux, les quatre heures du spectacle passent à la vitesse d’un cheval au galop.

Soulignons la beauté délicate du jeu de lumière. Rien n’est laissé au hasard et pourtant tout semble très naturel. Ainsi ce dialogue, visuellement superbe, de Jean Valjean avec sa conscience. L’homme se trouve face à lui-même, face à son ombre gigantesque, qui s’agrandit et rétrécit au fil de ses doutes et de ses réflexions. Elle ne sera égale à lui-même qu’au moment où il se retrouvera en prenant la décision de sa vie : se dénoncer pour faire libérer le père Champmathieu, qui risque d’être condamné à sa place.

Un véritable régal pour les yeux et les oreilles. A retrouver en DVD.

Minyu

DVD – Bel Air Classiques BAC072
Spectacle en deux époques d’après Les Misérables de Victor Hugo
Adaptation :
Camille de La Guillonnière / Jean Bellorini Mise en scène : Jean Bellorini Création musicale : Céline Ottria
Avec
: Mathieu Coblentz, Karyll Elgrichi, Camille De La Guillonnière, Clara Mayer, Céline Ottria, Geoffroy Rondeau, Hugo Sablic
Réalisation
: Jérémie Cuvillier Durée: 160 min, 2 disques, 21 février
, 25€

Il y a quinze ans, je suis née ; il y a neuf ans, j’ai appris à lire ; il y a quatre ans, j’ai été pour la première fois au théâtre… Ce que j’y ai découvert a changé ma vie : le bonheur que procure un bon spectacle. Comme ce jour a aussi marqué le début de ma propre sensibilité artistique, depuis, pour apaiser mon inextinguible soif d’art dramatique, j’écris. J’essaie du mieux que je peux de donner mon avis sur les pièces que je vais voir, en espérant amener ceux qui me lisent à s’y rendre eux aussi…

5 Commentaires

  1. Très beau premier article, parfaitement rédigé et avec une certaine maturité assez surprenante pour quelqu'un de ton âge! Continue comme ça Mlle l'admiratrice du grand Thierry Hancisse 😉 Des bises 🙂

  2. Très beau premier article, parfaitement rédigé et avec une certaine maturité assez surprenante pour quelqu’un de ton âge! Continue comme ça Mlle l’admiratrice du grand Thierry Hancisse 😉 Des bises 🙂

  3. Bravo pour cet article Minyu
    Je me « battais » régulièrement avec l’ami ICE sur divers sujets et le théâtre est quelque chose que j’adore aussi et ceci à différents degrés.
    Welcome donc et encore bravo pour ce joli article et cette écriture au style minimaliste mais néanmoins chantant et à 15 ans en plus
    Bravo

  4. Bel article Minyu. Il est à la fois clair, sensible et dépouillé de fioritures. On le lit, entièrement et simplement. Sans grand effort. Or, il n’y a rien d’évident à réussir cela. Chapeau !

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom