Tony Anthony, dont l’histoire vraie a été révélée par Taming the Tiger et Cry of the Tiger (vendus à plusieurs millions d’exemplaires) est aujourd’hui un conseiller réputé sur les questions de crime et de réadaptation. Chaque année, il s’adresse à des centaines de milliers de personnes pour raconter son expérience peu commune. Son histoire qui défie l’imagination est en cours d’adaptation au cinéma pour une sortie pour Noël 2012. Tous les ingrédients sont réunis, espérons que Tony Anthony qui réalise le film soit à la hauteur de… lui-même.

« Une tragédie personnelle m’a transformé en une bête assoiffée de sang, un homme violent. J’ai été incarcéré dans la tristement célèbre prison centrale de Nicosie, à Chypre où, le 3 mai 1990, ma vie a été radicalement transformée. Nous vivons dans un monde qui a désespérément besoin d’espoir et de rédemption. Mon histoire montre comment cela peut être le cas ».

Histoire et scénario

A l’âge de 4 ans, il est envoyé à Guangdong en Chine du Sud pour être élevé par son grand-père maternel, le légendaire Kung Fu Master, Cheung Ling Soo. Seul, confus et dans une terre étrangère, Tony comprend vite que, s’il veut survivre, il doit se plier à un régime sévère de discipline. Etranger aux yeux de tous, il est rejeté et traité comme un animal. C’est ainsi que commence son initiation – à la manière de ses ancêtres : dans la violence.

De la chaleur torride de plaines ouvertes du Guangdong aux ravins glacés des montagnes où il défie la mort, le jeune novice réalise des exercices visant à faire de son corps une machine de combat ultime. Maître de la puissance du Ch’i, il fait la rencontre d’un tigre blanc sauvage dont il va tirer son style de combat. Dès lors, il se voit attribuer un nouveau nom : petit tigre».

Quand un syndicat de la drogue pour la traite des êtres humains kidnappe l’une de ses cousines, son grand-père lui l’envoie à la ville pour la retrouver et la ramener vivante. Tony fouille les ruelles sombres et les bordels à sa recherche jusqu’au siège de la triade la plus meurtrière de la ville. Il y sauver la jeune fille.

Commence alors un périple qui le mène à être trois fois Champion du Monde de Kung Fu puis à travailler comme garde du corps d’élite en Europe, à la clé : voyages, jets privés, yachts, argent, fréquentation des puissants du Moyen-Orient… à mille lieues des temples aux cerisiers en fleur, du lit de bambou et des plaisirs restreint de sa jeunesse.

Mais n’en disons pas plus, le décor est planté. Les péripéties vont se succéder jusqu’à échouer en prison à Chypre, un lieu infâme (qui défie les règles de dignité en vigueur en Europe). C’est là qu’il va se confronter aux démons de son âme sombre. Il essaie d’abord de trouver un réconfort dans la méditation et de vieux rituels, mais sans succès. La rencontre de Michael Wright, un clerc irlandais, va tout changer. Tony va connaître une nuit de rédemption et de transfiguration qui l’ouvre à une nouvelle vie laquelle se poursuit aujourd’hui…

Animula blandula vagula : Âme de diaphane intimité, hôtesse et compagne de mon corps, tu verses vers des lieux délavés, escarpés et dénudés, où ne résonnent tes jeux d'esprit…

Laisser un commentaire