SYLVIE BRUNEL RÉVISE TOUTES CES IDÉES QUI NOUS GÂCHENT LA VIE

    Alimentation, climat, santé, progrès, écologie. Sylvie Brunel revient sur Toutes ces idées qui nous gâchent la vie, dans un essai remarquablement audacieux et brillant paru chez JC Lattès.

    Toutes ces idées qui nous gâchent la vie
    © le-petit-atelier.com

    Depuis au moins une vingtaine d’années, on nous alerte sur l’urgence énergétique, sur le réchauffement climatique, sur la fonte des glaces, sur nos hydrocarbures qui polluent l’ensemble de la planète, sur les pesticides qui pourrissent tout ce que nous avalons, sur les particules fines qui empoisonnent nos villes, sur l’urgence à changer de modes de consommation, sur nos comportements irresponsables en roulant avec des véhicules diesel… Bref, voilà plus de deux décennies que nous organisons notre propre apocalypse et que nous vivons dans un quotidien anxiogène.

    D’abord si nous ne faisons pas au mieux à propos de tous les sujets qui concernent la survie de la planète et du vivant, nous ne faisons pas pire que dans le passé. Parce que, d’une part, la science a permis de grandes avancées, parce que certains acteurs de nos pays européens travaillent sérieusement à améliorer la vie et pas à tout manipuler sens dessus dessous. Mais, d’autre part, parce que c’est aussi une manœuvre politique d’ampleur que de faire culpabiliser les masses de leurs comportements quotidiens, parce que derrière telle ou telle décision, sous couvert d’amélioration, il y a des lobbyistes qui défendent les intérêts de grands groupes mondiaux. Aujourd’hui, l’écologie punitive nous pend au nez alors que l’incitatif serait plus pertinent, engageant, voire joyeux… Comme un nouveau défi à relever.

    S’il est important de faire attention à nous, de prendre soin de notre environnement, de notre planète, il ne faut pas s’en remettre systématiquement (comme des moutons) aux diktats d’ayatollah de l’écologie, aux gourous de la cause animale, aux ultras contre les antibiotiques ou les vaccins. Le confort humanitaire ne s’est pas fait sans les scientifiques du monde entier. La nature, si l’homme ne la dompte pas, n’est pas une amie, mais devient rapidement un danger…

    « Changement climatique, écologie, alimentation, biodiversité, animaux, énergie, développement… De faux prophètes, qui détestent l’humanité et travaillent surtout à leur petit commerce, nous affirment que l’homme est mauvais et la nature merveilleuse, que le passé était mieux, et que l’avenir sera terrible si nous ne nous amendons pas. Culpabilisation, repentance, expiation, la recette est vieille comme le monde ».

    Ce pamphlet (ou ce brûlot) est tout simplement captivant et tellement juste. Et d’une lecture fluide qui permet de bien comprendre toutes les thématiques abordées et richement développées.

    Sylvie Brunel, Toutes ces idées qui nous gâchent la vie, Paris, Éditions JC Lattès, 260 pages. Parution : avril 2019. Prix : 18,90 €.

    Toutes ces idées qui nous gâchent la vie
    © Héloïse Jouanard

    Sylvie Brunel est géographe, économiste, professeur à la Sorbonne. Elle a travaillé pendant quinze ans dans l’humanitaire, en particulier comme présidente d’Action contre la faim. Chez JC Lattès, elle est, entre autres, l’auteur de Géographie amoureuse du monde et Géographie amoureuse du maïs.

    Laisser une réponse

    SVP rédigez votre commentaire
    Merci d'inscrire votre nom