Travelling Sixteen à Rennes : une création visuelle et sonore

dans la rubrique Rennes Bretagne, Spectacles.

sixteen

Publié le 19 Jan 2016

Sixteen c’est le nom d’une création mêlant images et sons « en live ». Cette création rennaise sera présentée dans le cadre du festival Travelling Séoul les 3 et 4 février 2016 au théâtre de la Parcheminerie.

 

AFFICHE_Travelling2016Cela faisait presque 10 jours que l’équipe composée des musiciens Julien Chevalier (La Terre Tremble !!!), Pierre Marolleau, Léo Prud’homme (Fat Supper) et des vidéastes Christophe Raclet et Nicolas David était en résidence à la salle de la Cité. Vendredi 15 janvier, ce club des 5 présentait en avant-première leur création qui sera donnée dans le cadre du festival Travelling 2016 : Sixteen.

Œuvre transdisciplinaire Sixteen est un résultat probant de l’association de l’image et du son : quand deux projectionnistes fricotent avec trois musiciens. Assis derrière leurs machines Christophe Raclet et Nicolas David envoient sur deux fonds blancs une foule d’images, allant de la diapositive au film hd, en passant par le 16 mm et la photo. C’est à travers cette trame à la narration peu évidente que les musiciens ont pour but de nous guider, jouant avec nos ressentis au gré de leurs compositions. Un moyen de se rappeler à quel point la musique influence notre perception des choses ; ici une même scène peut prendre un sens totalement différent suivant la B.O proposée. B.O effectivement car le projet est présenté comme un film/performance, à l’instar des cinés-concerts proposés depuis quelques années déjà. Sauf qu’ici les prises de vues sont originales ou presque (un passage par la NASA ou Cap Canaveral) et l’on reconnaîtra même, sous une nuée de filtres, quelques paysages familiers.

sixteen-travelling-rennes-seoulSixteen s’appuie régulièrement de très bonnes idées visuelles, notamment les superpositions d’images, en mouvements ou non, qui font naître un sentiment de vertige ou qui remplissent notre champ de vision sans le saturer. L’ambiance y fait aussi, le bruit des bobines qui tournent, les projectionnistes qui s’affairent sans cesse… Plus qu’une projection mise en musique, Sixteen est une performance dynamique.

Quant à la musique, elle remplit très bien son rôle, le set est varié mais cohérent, il joue son rôle de guide accompagnant l’image comme il se doit. Ce n’était pas une première pour Julien Chevalier qui a déjà réalisé pour Travelling un ciné-concert sur Tom et Jerry, son association avec deux membres de Fat Supper pour ce nouveau projet sonnait très bien sur le papier, et sonne très bien dans la réalité !

Pour conclure, on peut qualifier Sixteen de belle performance artistique, chaque acteur maîtrise son travail à la perfection. Le seul petit bémol concerne le non-lien que ce spectacle visuel a avec le thème du festival cette année : Séoul.

Performance / Sixteen par Christophe Raclet, Nicolas David, Julien Chevalier, Pierre Marolleau et Léo Prud’homme
Mercredi 3 et jeudi 4 février, 21h, La Parcheminerie.

Sixteen est une performance interprétée par deux projectionnistes et trois musiciens. Ce projet rassemble dans une même scénographie des projections de films 16mm et de diapositives réalisées par Christophe Raclet et Nicolas David (Vitrine En Cours), et une musique originale composée et jouée par Julien Chevalier (La Terre Tremble!!!), Pierre Marolleau et Leo Prud’homme (Fat Supper). La création est à double sens, deux écrans s’enrichissent d’images, elles sont manipulées par la musique autant qu’elles inspirent les compositions sonores.

Travelling Sixteen à Rennes : une création visuelle et sonore was last modified: janvier 19th, 2016 by Noé Blouin